AccueilLa crise sociale

La crise sociale

Appel à contributions pour ouvrage collectif

*  *  *

Publié le mercredi 07 janvier 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Des changements de nature multiples bouleversent les sociétés humaines, à divers niveaux, sur diverses échelles, et engagent selon plusieurs modes, l’homme acteur du changement. Ainsi, en fonction de ses besoins spécifiques et de son environnement (naturel, institutionnel, familial, politique, etc.), l’acteur social développe ses logiques propres dans une constante articulation aux contingences quotidiennes et historiques afin de trouver de nouvelles solutions, de nouveaux modes d’action/réaction. Si la crise sociale semble être universelle, les réponses elles ne le sont pas. Le problème pour les sciences sociales et humaines est d’objectiver l'étude de la crise sociale et de ses tenants, apporter un matériau empirique pour l’analyser, interroger les réponses ponctuelles, inventorier les modèles d’action, éclairer les expériences de régulation de la crise sociale.

Annonce

L’historicité de toutes les sociétés qu’elles soient africaines ou non montre qu’elles sont traversées par une série de changements à divers niveaux, sur diverses échelles, et engagent selon plusieurs modes, l’homme acteur du changement. Ainsi, en fonction de ses besoins spécifiques et de son environnement (naturel, institutionnel, familial, politique, etc.), l’acteur social développe ses logiques propres dans une constante articulation aux contingences quotidiennes et historiques afin de trouver de nouvelles solutions, de nouveaux modes d’action et de réaction.

Face à la problématique transversale de la crise sociale, on assiste à l’émergence d’acteurs collectifs ou individuels, circonstanciels ou pérennes, engagés dans une série de transactions multidimensionnelles répondant à des logiques parfois peu compréhensibles au regard des rationalités convenues et aboutissant au développement de normes en marge des structures formelles mais établies par le consensus social. De nouvelles dispositions sont mises en oeuvre pour anticiper, étudier et /ou résoudre la crise et ses manifestations.

Si la crise sociale semble être universelle, les réponses elles ne le sont pas. Le problème pour les sciences sociales et humaines est d’objectiver les interrogations afférentes ; élucider la question dans toutes ses dimensions ; apporter un matériau empirique pour l’analyser, décrire ses mécanismes fondamentaux, interpréter ses effets sur le corps social ; interroger les réponses ponctuelles, identifier ses artisans, faire l’inventaire des modèles d’action facilitant et mettre en évidence les expériences de régulation de la crise sociale.

Comment ces acteurs inventent-ils de nouveaux corpus ? Comment se réinventent-ils pour approcher, produire, étudier et résoudre leurs problèmes ? Quels processus d’innovation sociale enclenchent-ils ?

Des doctorants en sciences sociales et humaines des universités d’Abomey-Calavi, au Bénin et Gaston Berger de Saint-Louis, au Sénégal, engagent une mise en commun de leurs connaissances. Toutefois, la porte est ouverte à tout chercheur junior d’autres universités africaines et non africaines ayant comme terrain d’études l'Afrique, l'Asie, l'Amérique latine et les Caraïbes ou l'Europe de l'Est, pour la publication d’un ouvrage collectif. Nous attendons que les auteurs abordent dans une perspective pluridisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie, géographie, économie, science politique, ...) les thématiques suivantes (non exhaustives !) :

  • Axe 1 : Les éléments de définition de la crise sociale
  • Axe 2 : Mécanismes de la crise sociale
  • Axe 3 : Les cadres d’expression
  • Axe 4 : Les acteurs
  • Axe 5 : Modes d’action/réaction
  • Axe 6 : Modes de régulation de la crise sociale

Soumission des propositions à l’adresse unique: cresabenin@yahoo.fr

  • 1 à 2 pages accompagnées d’un CV : date limite ( 2e appel) :15 Janvier 2009
  • Sélection des auteurs : le 21 Janvier 2009
  • Texte complet : date limite le 1er Mars 2009
  • Langues acceptées : Français et Anglais

Un comité de sélection international - Universités Cheikh Anta Diop de Dakar et Gaston Berger de Saint Louis ( Sénégal), Université d’Abomey-Calavi ( Benin) et Université de Ngaoundéré ( Cameroun), Université de Montréal ( Canada, à confirmer)- statuera sur les candidatures.
Télécharger cet appel sur le site web Sociologie Pour Tous : http://marcelmauss.blog4ever.com/blog/index-21319.html

Dates

  • jeudi 15 janvier 2009

Mots-clés

  • crise sociale, crise, mouvements sociaux, mobilités, Afrique, Amérique du Sud, Europe de l'Est, Asie

Contacts

  • Elieth EYEBIYI (BENIN) ~
    courriel : eelieth [at] yahoo [dot] fr
  • Sara NDIAYE (Senegal) ~
    courriel : koromack [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Elieth Eyebiyi & Sara Ndiaye ~
    courriel : cresabenin [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La crise sociale », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 07 janvier 2009, http://calenda.org/196279