AccueilPaul Claudel et la Chine

*  *  *

Publié le jeudi 08 janvier 2009 par Marie Pellen

Résumé

Paul Claudel aura passé près de quinze ans dans l’Empire du Milieu, années très fécondes, tant sur le plan littéraire qu’au plan du développement spirituel et intellectuel de l’homme et de l’artiste.

Annonce

Colloque international

« Comme j’ai aimé la Chine ! Il y a ainsi des pays, que l’on accepte, que l’on épouse, que l’on adopte d’un seul coup comme une femme, comme s’ils avaient été faits pour nous et nous
pour eux ! Cette Chine à l’état de friture perpétuelle, grouillante, désordonnée, anarchique, avec sa saleté épique, ses mendiants, ses lépreux, toutes ses tripes à l’air, mais aussi avec cet enthousiasme de vie et de mouvement, je l’ai absorbée d’un seul coup, je m’y suis plongé avec délices, avec émerveillement, avec une approbation intégrale, aucune objection à formuler ! Je m’y sentais comme un poisson dans l’eau ! »
Paul Claudel « Choses de Chine », 1936

Shanghai, Fou-Tchéou, Hankéou, Hong-Kong, Pékin, Tien-Tsin, Paul Claudel aura passé près de quinze ans dans l’Empire du Milieu, années très fécondes, tant sur le plan littéraire qu’au plan du développement spirituel et intellectuel de l’homme et de l’artiste.
La vocation de l’univers qui était la sienne trouve dans ce vaste empire qu’il découvre à l’aube du XXe siècle, un territoire à la mesure de cette soif de connaissance (et de co-naissance) qui anime l’homme, le poète et le diplomate. Rêvée tout d’abord sur les pages du Tour du monde, journal qui absorbe Claudel dans sa jeunesse, la Chine fait rapidement son entrée dans l’œuvre du poète avec, un an à peine après son arrivée, Le Repos du septième jour. Elle inspire par la suite au poète Connaissance de l‘Est, Sous le signe du dragon et offre aux héros de Partage de midi un cadre qui vibre à l’unisson de leur passion. Elle ressurgit encore par à-coups longtemps après son départ et l’accompagne de manière souterraine peut-être jusqu’à ses dernières œuvres.

A l’occasion de ce colloque, l’Université de Wuhan (province du Hubei) aura l’honneur d’accueillir Michel Autrand, professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne et éminent spécialiste de Paul Claudel.

Sous le thème « Paul Claudel et la Chine », les directions suivantes pourront être explorées :

1. Paul Claudel diplomate et voyageur en Chine. Son activité consulaire, l'observation de la vie sociale, économique et politique.

2. L'itinéraire esthétique et spirituel de Paul Claudel. Sa rencontre avec le tao et le bouddhisme, sa découverte des arts de la Chine, ainsi que le rôle des lectures sinologiques de l'époque.

3. La place et l'influence de la Chine, y compris sa dimension fantasmatique, dans le théâtre et la poésie de Claudel.

4. La réception de l'oeuvre de Claudel en Chine. Les mises en scène de ses pièces de théâtre et les problèmes liés à la traduction en chinois de ses écrits.

Le colloque se tiendra à l’Université de Wuhan du 16 au 18 octobre 2009. Les propositions de communication devront parvenir simultanément aux deux adresses mel suivantes :

fgyjbjb@yahoo.com.cn

paul.claudel.wuhan.2009@gmail.com

au plus tard le 30 avril 2009.

Les interventions de 20 minutes se feront en français. Les propositions devront comporter un titre provisoire et être rédigées en français (format de la proposition : de 300 à 400 mots). Les auteurs sont également priés de préciser sous leur titre à quel sous-thème se rattache leur proposition.
Après examen par le comité scientifique, les décisions seront annoncées fin mai 2009.

Catégories

Lieux

  • Université de Wuhan
    Wuhan, Chine

Dates

  • jeudi 30 avril 2009

Mots-clés

  • Paul Claudel, Chine

Source de l'information

  • Monsieur Du
    courriel : henneton [dot] diane [at] gmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paul Claudel et la Chine », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 08 janvier 2009, http://calenda.org/196294