AccueilEntre incitation et auto-persuasion. L’élaboration des comportements citoyens

*  *  *

Publié le mardi 20 janvier 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Comment nous faire adopter des comportements qui ne sont pas dans notre intérêt immédiat ? Le but de ce colloque est d'explorer la manière dont s’élabore et fonctionne ce processus au niveau politique durant toute l’époque contemporaine. À cet effet, on distinguera trois catégories qui interviennent dans le phénomène d'(auto-)persuasion : l'idéologie et/ou la religion ; le sentiment de responsabilité collective et personnelle, induit par l'histoire, le devoir humanitaire ou l'écologie; les émotions. Cette manifestation scientifique se veut pluridisciplinaire. On entend ainsi réunir des historiens, politologues, sociologues, philosophes et spécialistes du droit international humanitaire. Les langues utilisées seront le français et l'anglais.

Annonce

Comment nous faire adopter des comportements qui ne sont pas dans notre intérêt immédiat?
Cette question avait déjà fasciné Charles Tilly, qui avait examiné les moyens employés pour favoriser l'ardeur au travail. Dans ce cadre, il avait repéré trois types d'incitation. Premièrement, il relevait l'importance de la contrainte, violence effective ou légale. Ensuite, il soulignait l'efficacité des mesures de compensation ou de récompense, permettant généralement d'acquérir des biens matériels. Enfin, il faisait ressortir le rôle crucial de l'idéologie.

Cette dernière catégorie est sans doute l'une des plus intéressantes, dans la mesure où elle présuppose une acceptation et une profonde implication de l'individu, qui devient lui-même l'artisan principal de sa propre contrainte. Cette propriété rend le mécanisme précieux dans des domaines où règne, en principe, une certaine marge d'autodétermination. Elle explique aussi pourquoi de nombreux acteurs sociaux cherchent à l'enclencher à leur profit. En d'autres termes, pour qui veut éviter le conflit, il est avantageux de développer un art de la persuasion tel que celui qui en fait l'objet pense avoir adopté de son propre chef des comportements qui ne sont pas dans son intérêt immédiat.

Le but de ce colloque est d'explorer la manière dont s’élabore et fonctionne ce processus au niveau politique durant toute l’époque contemporaine. A cet effet, on distinguera trois catégories qui, séparément ou conjointement, interviennent dans le phénomène d'(auto-)persuasion.

  1. Il s'agira tout d'abord de reprendre l'idéologie dans un sens large (politique ou religieux) du terme, tout en se focalisant sur les distorsions temporelles qu’elle autorise. On examinera ainsi la manière dont elle exploite la distance existant entre le façonnement de comportements présents et l’espoir d’un bénéfice futur.
  2. Par ailleurs, on analysera les différents moyens jouant sur un sentiment de responsabilité collective et personnelle. Dans ce cadre, les recherches se porteront essentiellement sur l'argumentation historique, humanitaire ou écologique qui jouent sur un devoir de solidarité avec ceux qui ont vécu, vivent ou vivront après nous.
  3. Enfin, un dernier volet sera consacré non plus au contenu du message d'(auto-)persuasion mais à son contenant, soit à toutes les émotions mobilisées pour garantir son pouvoir et son efficience.

Cette manifestation scientifique se veut pluridisciplinaire et internationale. On entend ainsi réunir des historiens, politologues, sociologues, philosophes et spécialistes du droit international humanitaire. Par ailleurs, les langues utilisées seront le français et l'anglais. Elle se tiendra à  Fribourg (Suisse), les 23 et 24 octobre 2009.

Les propositions de contribution (environ une page A4, indiquant un titre et l'orientation générale du travail prévu) doivent parvenir à irene.herrmann@unifr.ch avant le
16 février 2009.

Les candidats retenus seront informés au début du mois de mars. Leurs frais de déplacement et de séjour seront assurés par le Fonds national suisse de la Recherche scientifique.

Organisation:

  • Prof. Irène Herrmann (Université de Fribourg)
  • Marianne Halle (Université de Fribourg)

Lieux

  • Université
    Fribourg, Confédération Suisse

Dates

  • lundi 16 février 2009

Mots-clés

  • comportements politiques, responsabilité, (auto-)persuasion

Contacts

  • Irène Herrmann
    courriel : irene [dot] herrmann [at] unige [dot] ch

Source de l'information

  • Irène Herrmann
    courriel : irene [dot] herrmann [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Entre incitation et auto-persuasion. L’élaboration des comportements citoyens », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 20 janvier 2009, http://calenda.org/196378