AccueilLe travail parental : une éducation impossible ?

*  *  *

Publié le jeudi 22 janvier 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Le projet de cette journée d’étude est de revenir sur le travail parental aujourd’hui. Ce dernier peut s’entendre d’une manière extensive mais c’est d’abord le travail des adultes-parents en charge d’enfant(s) que nous retenons ici comme point d’entrée. Considérable en termes de tâches pratiques (occupation) et de charge mentale (pré-occupation, disponibilité), le travail parental, à l’échelle individuelle, loin de se réduire à une activité matérielle vite dégagée et vide de sens, engage la définition de soi comme parent, père, mère et la perpétuation « réussie » de soi (et de la famille). Condition supposée de l’accomplissement scolaire, social, mais aussi « personnel » des enfants, le travail parental implique pour les adultes qui le portent, des arbitrages et des hiérarchisations de priorités sans cesse revisités le long de la carrière parentale.

Annonce

Le projet de cette journée d’étude est de revenir sur le travail parental aujourd’hui. Ce dernier peut s’entendre d’une manière extensive mais c’est d’abord le travail des adultes-parents en charge d’enfant(s) que nous retenons ici comme point d’entrée. Considérable en termes de tâches pratiques (occupation) et de charge mentale (pré-occupation, disponibilité), le travail parental, à l’échelle individuelle, loin de se réduire à une activité matérielle vite dégagée et vide de sens, engage la définition de soi comme parent, père, mère et la perpétuation "réussie" de soi (et de la famille). Condition supposée de l’accomplissement scolaire, social, mais aussi "personnel" des enfants, le travail parental implique pour les adultes qui le portent, des arbitrages et des hiérarchisations de priorités sans cesse revisités le long de la carrière parentale. La géométrie du travail parental, ses formes matérielles et idéelles, est donc potentiellement variable, dépendante de facteurs matériels (de la configuration familiale, milieux sociaux, organisation du marché du travail, ressources du contexte social..) et des investissements et arbitrages réalisés par les principaux acteurs pour eux-mêmes comme dans le cadre des groupes conjugal/familial, et sociaux dont ils participent.

Avec cet horizon, la question de "l’éducation à la parentalité" ou de la "responsabilisation" des parents peut s’entendre d’une manière spécifique, en mettant l’accent sur les conditions d’effectivité et les limites de l’autonomie des arbitrages parentaux. Assurer un travail parental aujourd’hui c’est ainsi d’abord arbitrer. On considèrera que cette dernière activité d’élaboration, de création de sa propre formule parentale et de ses limites fait partie intégrante du travail parental. Le métier de parent consisterait bien moins à "s’éduquer aux bonnes pratiques" et à s’autoriser de celles-ci qu’à s’autoriser, en amont, à effectuer un certain nombre de choix. Et l’on pourra s’interroger sur la place faite à ce point dans les dispositifs normatifs contemporains.

Programme

9h00 : introduction à la journée (Anne Verjus et Marie Vogel)

9h15-13h00 : Le travail parental, frontières, contenus et vécus

    • Jean-Hugues Déchaux - Travail parental, travail de parenté : délimitations contemporaines,
    • Agnès Van Zanten - Les pratiques éducatives des classes moyennes
    • Marie-Clémence Le Pape - Travail parental et classes populaires (sous réserve)
    • Isabelle Mallon - Le faux travail parental avec ses vieux parents

12h00-13h30 : déjeuner

13h30-19h00 : Une éducation nécessaire ? du côté des prescripteurs

    • Michel Tort - La distance au travail parental : loi d’airain du père ou des psychanalystes ? (sous réserve)
    • Thierry Bloss - L’égalité parentale des politiques publiques
    • Daniel Thin - Le travail parental : du côté de la prescription scolaire.
    • Michèle Becquemin - La police des familles aujourd’hui

15h30-16h00 : pause

16h00-18h00 : Des arrangements à ré-inventer : innovations, utopies et critiques

    • Agnès Martial - Le travail parental en solitaire : du côté des pères gardiens
    • Flavio Tornaski - Le travail parental en couple homosexuel (sous réserve)
    • Cornélia Hummel - Du côté de la Suisse et de la sociologie de la (grand-)parentalité
    • Bernard Fusulier - L’articulation travail parental/activité professionnelle chez les salariés des services

18h00 : conclusion

Catégories

Lieux

  • CNAF
    Paris, France

Dates

  • vendredi 30 janvier 2009

Mots-clés

  • travail parental, parentalité, famille, éducation, institution familiale, politiques publiques

Contacts

  • Anne Verjus
    courriel : anne [dot] verjus [at] ens-lsh [dot] fr
  • Marie Vogel
    courriel : marie [dot] vogel [at] ens-lsh [dot] fr

Source de l'information

  • Samantha Saidi
    courriel : samantha [dot] saidi [at] ens-lyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le travail parental : une éducation impossible ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 22 janvier 2009, http://calenda.org/196405