AccueilLa personnalité et l'œuvre de Lucien Goldmann

*  *  *

Publié le vendredi 23 janvier 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Lucien Goldmann a durablement impressionné la sociologie de la culture. Personnalité de renommée internationale, il compte des disciples dans tous les pays d’Europe et aux États-Unis. Ses archives ont été déposées à l’IMEC près de Caen. Pourtant, Goldmann est trop rarement enseigné dans les universités. Quel fut son apport durable aux sciences humaines ? Quel éclairage peut-il encore nous offrir pour la compréhension des œuvres aujourd’hui ? Telles sont les questions qui structureront ce colloque à la fois scientifique et forme d’hommage.

Annonce

ANAMNESE

Secrétariat : Claude RAVELET
14 rue des bois
27800 St PAUL-DE-FOURQUES
FAX : 0232352884
e-mail : jeanferrette@free.fr

Siège social : IMEC, Abbaye d'Ardenne, 14280 St Germain-la-Blanche-Herbe


Colloque international autour de la personnalité et de l’œuvre de Lucien Goldmann

Lieu : IMEC

Dates : Lundi 21, mardi 22 et mercredi 23 septembre 2009.


Lucien Goldmann a durablement impressionné la sociologie de la culture. Personnalité de renommée internationale, il compte des disciples dans tous les pays d’Europe et aux Etats-Unis. Ses archives ont été déposées à l’IMEC près de Caen. Pourtant, Goldmann est trop rarement enseigné dans les universités. Quel fut son apport durable aux sciences humaines ? Quel éclairage peut-il encore nous offrir pour la compréhension des œuvres aujourd’hui ? Telles sont les questions qui structureront ce colloque à la fois scientifique et forme d’hommage.

Comité scientifique :

Mitchell Cohen, Annie Goldmann, Youssef Ishaghpour, Jacques Leenhardt, Michaël Lowy, Sami Naïr, Bruno Péquignot, Robert Sayre.

Axes thématiques :

-         Les origines de la sociologie de la culture

La sociologie de la culture est aujourd’hui l’un des premiers thèmes traités par les étudiants en thèse. Si elle eut, à son origine, quelques difficultés à se détacher de la philosophie esthétique, la période qui précède immédiatement la Seconde guerre mondiale et celle qui lui succède virent s’épanouir un retour à une analyse matérialiste des créations symboliques. Quelles furent les formes de cet héritage, quelles influences – notamment celles du marxisme – reçurent les sociologues de la culture ? Cet axe s’efforcera de reconstituer les champs de force de la sociologie de la culture, mais aussi en quoi elle fut par certains aspects la matrice de paradigmes aujourd’hui dominants tandis que d’autres étaient abandonnés.

-         L’apport de Goldmann à la sociologie de la culture et les travaux qu’il a inspirés

Lucien Goldmann est surtout connu pour son analyse de la forme des rapports existant entre une classe sociale et certaines productions littéraires qualifiées par lui et consacrées par les institutions comme des « grandes œuvres ». Ses analyses furent inspirées par la double influence de Lukacs, pour ce qui est du traitement matérialiste des idées, et de Piaget. Son projet était de refonder une analyse matérialiste des formes littéraires par la mise en relation des conditions de vie d’un milieu social identifié avec des œuvres particulières, produites à un moment donné du parcours de vie de leurs auteurs. Goldmann se situait donc à l’opposé d’une démarche abstraite, générale, faisant fonctionner les concepts indépendamment des faits. Cet axe mettra en valeur la manière dont Goldmann s’est réapproprié une certaine tradition marxiste, quelles furent les influences qui construisirent sa pensée, la place qu’il a occupé au sein de la sociologie de la culture et la manière dont il peut être ré-investi aujourd’hui.

 -         Marxisme et sciences humaines dans les années 60-70

Le marxisme a bénéficié, durant les années 1970, d’un effet de mode qui a pu le faire considérer comme un paradigme dominant. Si cette mode a pu atteindre parfois des niveaux exagérés, son évanescence même est révélatrice soit de son adoption superficielle par certaines catégories sociales, soit de sa correspondance conjoncturelle entre les attentes d’une époque et le vocabulaire pour les exprimer… ou les deux ! Pourtant, la question du lien entre sociologie et marxisme est loin d’être épuisée : si Marx lui-même ne se serait pas prétendu sociologue, il y a une sociologie chez Marx. Nous nous interrogerons ici sur les raisons du succès d’un certain marxisme, mais aussi sur les motifs qui ont conduit vers son abandon relatif et enfin sur le rôle de « passeur » qu’a pu jouer Goldmann entre des théories hétérodoxes construites dans les années 30 et ce que peuvent encore y puiser les jeunes sociologues d’aujourd’hui.

Envoi des propositions de communication pour le 30 avril (Titre, mots clefs, résumé en 3000 signes maximum) à jeanferrette@free.fr. La réponse sera communiquée en mai 2009.

Lieux

  • IMEC, Abbaye d'Ardenne, 14280 St Germain-la-Blanche-Herbe
    Caen, France

Dates

  • jeudi 30 avril 2009

Mots-clés

  • Goldmann

Contacts

  • David Ledent
    courriel : ledentd [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • David Ledent
    courriel : ledentd [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La personnalité et l'œuvre de Lucien Goldmann », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 23 janvier 2009, http://calenda.org/196426