AccueilDes théâtres européens ? / European theatres ? / Europeaanse theaters ?

*  *  *

Publié le mercredi 04 février 2009 par Marie Pellen

Résumé

Dans le cadre de son premier numéro, qui sera publié en avril 2009, scenes-contemporaines.be, revue électronique animée par des doctorantes en philosophie esthétique et en histoire de l’art, lance un appel à textes autour de la question : « Des théâtres européens ? » / In the framework of its first issue, due in April 2009, scenes-contemporaines.be, an electronic magazine run by PhD students in Aesthetic Philosophy and in the History of Art, is calling for essays about « European Theatres? » / In het kader van het e-tijdschrift, scenes-contemporaines.be, te verschijnen in april 2009, doen wij, Promovendi in de Esthetiek en in de Kunstgeschiedenis, een beroep op uw medewerking in de vorm van essays over « Europeaanse theaters? »

Annonce

Dans le cadre de son premier numéro, qui sera publié en avril 2009, scenes-contemporaines.be, revue électronique animée par des doctorantes en philosophie esthétique et en histoire de l’art, lance un appel à textes autour de la question : « Des théâtres européens ? »

In the framework of its first issue, due in April 2009, scenes-contemporaines.be, an electronic magazine run by PhD students in Aesthetic Philosophy and in the History of Art, is calling for essays about “European Theatres?”

In het kader van het e-tijdschrift, scenes-contemporaines.be, te verschijnen in april 2009, doen wij,  Promovendi in de Esthetiek en in de Kunstgeschiedenis, een beroep op uw medewerking in de vorm van essays over “Europeaanse theaters?”

Il ne s’agirait pas, ici, de partir à la recherche d’une utopique « identité » du théâtre européen, mais bien de dessiner une cartographie forcément partielle des théâtres européens, de leurs questionnements singuliers, de leurs influences, de leur circulation, des dialogues qu’ils tissent avec des territoires, des cultures, des politiques et une Histoire complexes.

S’il n’existe sans doute pas d’identité européenne en tant qu’ensemble clos de caractéristiques entièrement déterminées, nous pensons que toute identité est une dynamique, un processus incessant de construction et déconstruction à la croisée d’influences diverses. Dans cette optique, les diverses écritures et pratiques de la scène qui s’inventent chaque jour en Europe permettent d’interroger nos particularités nationales comme notre Histoire commune, de remettre en mouvement nos visions du singulier et du collectif, bref de multiplier nos perspectives sur l’identité, le territoire, le politique.

Afin de questionner par le biais de ses scènes le creuset d’histoires, d’inventions, de plaies et de débats qu’est l’Europe, quatre axes de réflexion sont proposés :

  • Echanges européens : tant au niveau des circuits culturels qu’à celui des influences des dramaturgies entre elles, comment s’opèrent les échanges, dans quelles perspectives et autour de quelles valeurs communes ou non, dans quels buts ?
  • Les projets théâtraux ancrés dans une culture singulière : Comment des textes, mises en scène, chorégraphies, scénographies ancrés dans un contexte culturel spécifique dressent-ils un état des lieux des particularités nationales européennes, des enthousiasmes et des obstacles face à l’invention d’un devenir commun ? Ainsi, par exemple, Pier Paolo Pasolini et Heiner Müller ont tous deux, de manière dissemblable, interrogé l’idéal communiste, le premier depuis une Italie aux mains des Chrétiens-démocrates, le second depuis ce qui était alors la RDA. (Vous pouvez, évidemment, proposer d’autres auteurs.)
  • L’Europe et ses « autres » : Comment des traditions spectaculaires européennes se sont-elles approprié (ou ont-elles résisté à) des formes d’arts vivants venus d’ailleurs (Russie, Extrême-Orient, music-hall) ? Avec quels déplacements et enrichissements, pour quels résultats ?
  • L’Europe comme thème de représentation : Les scènes européennes prennent-elles directement en charge la représentation de l’Europe, le questionnement de sa construction ? Comment un spectacle peut-il (re)configurer les débats et tensions travaillant l’espace européen ? Peut-on envisager que les arts vivants jouent un rôle dans la construction d’un espace commun ?

Ces axes sont non exclusifs – toute proposition de contribution est la bienvenue ! – et ouverts à des approches multiples tant au niveau des disciplines (études théâtrales, littéraires, esthétiques, philosophiques, historiques, politiques, etc.) que des angles d’étude (écriture dramatique, mise en scène, scénographie, politique culturelle…). La revue accepte aussi des varia autour de la création contemporaine.

Vous pouvez envoyer vos propositions à de-potter.celine@orange.fr ou à alinewiame@yahoo.fr. Les articles définitifs (de 10 000 signes minimum) sont à envoyer pour le 15 mars 2009 au plus tard. 

You may send your proposition by mail to de-potter.celine@orange.fr or alinewiame@yahoo.fr. Definitive articles – about min. 10 000 signs – should be sent in by March 15, 2009 at the latest.

U macht uw voorstel aan de-potter.celine@orange.fr of alinewiame@yahoo.fr zenden. Definitieve  medewerking, onder de vorm van 10000 teken (of meer) teksten, tegen op z’n laatst 15 maart 2009 in te zenden.

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • dimanche 15 mars 2009

Mots-clés

  • Esthétique, théâtre, contemporain, Europe

Contacts

  • Céline De Potter
    courriel : de-potter [dot] celine [at] orange [dot] fr
  • Aline Wiame
    courriel : alinewiame [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Céline De Potter
    courriel : de-potter [dot] celine [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Des théâtres européens ? / European theatres ? / Europeaanse theaters ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 04 février 2009, http://calenda.org/196512