AccueilLes écritures de l'histoire contemporaine aujourd'hui

Les écritures de l'histoire contemporaine aujourd'hui

Interroger l'histoire du contemporain en France

*  *  *

Publié le vendredi 06 février 2009 par Marie Pellen

Résumé

L'Institut d'histoire du temps présent, le réseau EURHISTXX (Groupe de recherche européen du CNRS) et le réseau « Historiographie et épistémologie de l'histoire » inaugurent un cycle de conférences en préparation à la tenue du colloque international qui se tiendra au mois d'octobre 2010 à l'occasion du trentième anniversaire de l'IHTP.

Annonce

L’objectif est de comparer les approches de l’histoire contemporaine dans différents univers intellectuels, scientifiques ou linguistiques. Qu’on l’appelle « histoire du temps présent » ou « histoire immédiate », « Neueste geschichte » ou « Zeitgeschichte », « historia del presente », « historia actual » ou « historia vivida » ou tout simplement « contemporary history », c’est le seul segment de l’historiographie qui suscite de manière récurrente des conflits de définition, de délimitation chronologique, voire de légitimité, débats qui n’existent pas, en tout cas pas avec la même intensité pour l’histoire antique, médiévale ou moderne. Le cycle a pour but de comprendre la diversité des définitions mais surtout d’analyser les pratiques réelles, les objets d’études, les contextes culturels dans lesquels les historiens à travers le monde tentent aujourd’hui de comprendre leur « propre » temps.

jeudi 2 avril 2009 14h - 17h à l'IHTP

« Interroger l'histoire du contemporain en France »

Cette séance inaugurale réunira
  • Guy Pervillé, professeur à l'Université Toulouse II-Le Mirail et directeur du Groupe de recherche en histoire immédiate,
  • Henry Rousso, directeur de recherche au CNRS (IHTP)
  • Jean-François Sirinelli, professeur à l’Institut d'études politiques de Paris et directeur du Centre d’histoire de Sciences Po.
Le débat sera animé par Philippe Bourdin, professeur d'histoire moderne à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

Cette rencontre sera enregistrée et mise en ligne sur le site de l’IHTP :
http://www.ihtp.cnrs.fr

vendredi 5 juin 2009

"L’histoire récente vue des Etats-Unis" avec Eli Zaretsky, professeur invité à l'IHTP.

La discussion portera sur le métier d’historien aux États-Unis et les enjeux actuels de l’historiographie américaine : les rapports entre l’histoire nationale et l’histoire mondiale, la volonté de dépasser les approches multiculturalistes pour comprendre la formation d¹une culture politique commune, l’émergence de nouveaux objets comme l’histoire des courants de la droite américaine. Elle cherchera à cerner comment cette historiographie aborde la question de la contemporanéité, si toutefois cette catégorie de l’historiographie européenne a du sens dans un univers parfois marqué par l’absence de frontières disciplinaires dans les études sur le passé récent.

Eli Zaretsky est professeur d'histoire à la New School for Social Research de New York. Il travaille sur les grands courants de pensée du XXe siècle. Ses ouvrages, dont le plus récent ­ Le Siècle de Freud. Une histoire sociale et culturelle de la psychanalyse, Albin Michel, 2008 ­  traduit en une dizaine de langues, lui ont valu une réputation internationale. Il prépare actuellement une histoire de l¹idée de gauche aux États-Unis et dans le monde.

vendredi 16 octobre 2009

Pratiques et usages de l'histoire du temps présent aux temps de la mémoire et du patrimoine ? - Conférence de Bogumil Jewsiewicki

Bogumil Jewsiewicki, Professeur titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Histoire comparée de la mémoire, Université Laval, Canada.

Bogumil Jewsiewicki,  dans une nouvelle conférence du cycle « les écritures de l’histoire contemporaine aujourd’hui » se proposede réfléchir à l’histoire du temps présent dans une perspective comparative. En partant de la réflexion de Vincent Descombes sur l’actuel et le contemporain il ouvrira la question des différentes pratiques historiennes de notre temps.

Puis Bogumil Jewsiewicki s’appuiera sur ses terrains de prédilection pour s’interroger sur l’explosion des travaux sur la mémoire et le patrimoine, la pratique de l’histoire du temps présent en relation avec la nébuleuse de postcolonial et de sulbaltern studies.

vendredi 11 décembre 2009

Experts Whithout a Cause ? Contemporary History Between Memory Governance and Ostalgia in Unified Germany

Thomas Lindenberger est le directeur du Ludwig Boltzmann Institute for European History and Public Spheres, Vienne, Autriche.   

History as a profession is a disciplined practice of knowledge : its search for truth is bound by criteria of objectivity such as the veto power of the source, the reconstruction of singular contexts and conditions of actions, the possibility to differentiate several degrees of grey where other modes of representing past events prefer the dichotomy of black and white. The post-revolutionary condition of unified Germany constituted a particular challenge to German historians to maintain this stance when dealing with the recent experience of the failing communist dictatorship. On the one hand, Manichean interpretations derived from totalitarianism theory established themselves as the seemingly incontestable and quasi-governmental interpretation of the catastrophic German history in the 20th century. On the other hand, East Germans¹ first experiences with the hardships of capitalist transformation provoked waves of nostalgic feelings for the defunct real socialist state they just had wiped from the stage of history. The lecture will give an overview over how German contemporary history seized the opportunity to develop concepts and narratives which, on the whole, reassured its stance as a relatively autonomous sphere of expert knowledge meeting the requirements of internal scientific pluralism while nevertheless addressing salient needs of orientation in society at large. The strong international interest in the history of 20th century Germany, both in the scientific community as in high politics, will be discussed as a constitutive factor of this development.

29 Janvier 2010

Historizar el passado vivo en América latina ou l'histoire du temps présent sur le mode latino-américain

Anne Pérotin-Dumon, Université du Chili, Santiago, Chili.

Retracer l’histoire d’un projet principalement axé sur le Chili,
l’Argentine et le Pérou, sera l’occasion de réfléchir sur la façon dont, dans les pays latino-américains aux prises avec un passé national récent et violent, on commence à « historiser » celui-ci. A un moment où la violence fait encore partie des souvenirs de nombre de gens et est l’objet de politiques de « justice transitionnelle ».

On tâchera aussi d’évaluer les ressorts d’une histoire du temps présent sur le mode latino-américain : la violence de ce passé et le fait qu’il ait été occulté ; le type de violence politique - dictature ou conflit armé interne ; le Zeitgeist de la communauté historique internationale et ses concepts du moment ; la nature des groupes porteurs de mémoire – puissants ou marginaux, relayés ou non par la communauté internationale ; l’implication des historiens dans la gestion publique de ce passé.

Historizar el pasado vivo est aussi issu d’une expérience professionnelle : celle d’une historienne latino-américaniste et comparativiste enseignant à l’Université Catholique du Chili puis à l’Université du Chili , dans les années de « transition démocratique » qui suivent une longue dictature, alors que les pays voisins sortent également d’une période de violence politique et que s’amorce l’intégration régionale du Cône sud. C’est de cette expérience qu’on se propose de partir pour engager la réflexion de
ce séminaire

30 avril 2010

« Un usage public de l’histoire : le Président de la République et l’histoire depuis 1958 »

conférencier : Patrick Garcia, Université de Cergy Pontoise - IHTP

À intervalles réguliers les présidents de la République se font les locuteurs de l’histoire nationale. « Dire l’histoire » apparaît, à bien des égards, comme une contrainte structurelle que renforce la logique de la Vème République qui fait du Président « l’homme de la nation » (Ch.
de Gaulle).
Néanmoins au-delà des différences de sensibilité et de culture quelle valeur est effectivement dévolue à ces énonciations du passé collectif ? Peut-on distinguer, de 1958 à nos jours, des évolutions du statut dévolu à l’histoire qui s’imposeraient aux acteurs et relèveraient d’une mutation globale du rapport au passé ? L’histoire énoncée dans ce cadre est-elle un simple variable d’ajustement du discours politique ou engage-t-elle des choix fondamentaux ?
C’est à ces questions ouvertes que s’attachera l’intervention de Patrick Garcia dans le prolongement des travaux qu’il a déjà publiés sur ce chantier.

28 mai 2010

« Archéologie des Lieux de mémoires »

conférencier : François Dosse Université Paris XII

La problématique des Lieux de mémoire est née dans un laboratoire, celui d’un enseignement qui a débuté en 1976 à l’EHESS, donné par Pierre Nora et dont la chaire s’intitulait : "Histoire du présent". Il s’agira de voir dans quelles conditions ont émergé les thématiques qui seront plus tard déployées dans les 7 volumes des Lieux, d’en dessiner la cartographie intellectuelle et de mettre en relation l’itinéraire singulier de Pierre Nora avec ce renouvellement décisif de l’historiographie. En effet, la composante biographique permet ici de mieux en comprendre le sens et d’éviter les contre-sens de beaucoup de critiques. Au même moment où, comme nous l’a montré François Hartog, Pierre Vidal-Naquet empruntait le chemin de l’écriture de ses propres mémoires pour apaiser sa tension d’historien français juif, Pierre Nora optait pour une autre voie, celle de l’écriture de l’histoire pour apaiser une tension similaire.

Lieux

  • 59-61 rue Pouchet, salle de conférences
    Paris, France

Dates

  • jeudi 02 avril 2009
  • vendredi 05 juin 2009
  • vendredi 16 octobre 2009
  • vendredi 11 décembre 2009
  • vendredi 29 janvier 2010
  • vendredi 30 avril 2010
  • vendredi 28 mai 2010

Mots-clés

  • histoire contemporaine, histoire du temps présent, histoire immédiate, Neueste geschichte, Zeitgeschichte, historia del presente, historia actual, historia vivida, contemporary history

Contacts

  • IHTP #
    courriel : ingrao [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr
  • Vincent Auzas
    courriel : vincent [dot] auzas [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Vincent Auzas
    courriel : vincent [dot] auzas [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les écritures de l'histoire contemporaine aujourd'hui », Cycle de conférences, Calenda, Publié le vendredi 06 février 2009, http://calenda.org/196536