AccueilPour une interculturalité renouvelée ?

*  *  *

Publié le vendredi 06 février 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Depuis les années 70, une profusion de termes tels que pluri-, multi-, inter- ou transculturel, est proposée pour qualifier les instruments permettant de résoudre, par le biais d’une communication et d’une traduction adéquates, des problèmes sociaux et politiques définis comme intrinsèques au contact de personnes et/ou groupes dits de « cultures différentes ». Notre objectif est de favoriser la réflexion sur le concept d’interculturalité afin d’en comprendre les différentes appréhensions, son intérêt potentiel et ses limites. Les propositions de renouvèlement des démarches d’interculturalité (formation, politique, recherche…) seront vivement appréciées.

Annonce

Appel à chapitres - ouvrage
(Date limite de réception des résumés: 1.4.2009)

**************

Directeurs de la publication:

Anne Lavanchy
Anthropologue
Maître-assistante & chercheuse
MAPS, Université de Neuchâtel, Suisse
(e-mail: anne.lavanchy_a_unine.ch)

Fred Dervin
Enseignant-chercheur
Sciences du langage, communication et éducation interculturelles
Département d’études françaises, Université de Turku, Finlande
(e-mail: freder_a_utu.fi)

Anahy Gajardo
Assistante de recherche & d’enseignement
Chercheuse en sciences de l’éducation & anthropologue
Université de Genève & Université de Fribourg, Suisse
(e-mail: anahy.gajardo_a_unige.ch)

Argumentaire

Depuis les années 70, une profusion de termes tels que pluri-, multi-, inter- ou transculturel, est proposée pour qualifier les instruments permettant de résoudre, par le biais d’une communication et d’une traduction adéquates, des problèmes sociaux et politiques définis comme intrinsèques au contact de personnes et/ou groupes dits de « cultures différentes ». Parmi ceux-là, l’interculturalité, comprise ici comme un ensemble mouvant de phénomènes, de techniques et de représentations souvent indifféremment perçue comme l’étude et la gestion des relations dans un univers social qualifié de pluriel, bénéficie d’un a priori positif tout en restant insuffisamment questionnée en tant que notion et que pratique.

Sous couvert de cette notion, plusieurs entités collectives, qu’il s’agisse d’ONG ou d’institutions étatiques publiques, ont été encouragées à prendre des mesures visant à favoriser et à développer l’interculturalité, en créant des espaces de rencontre ou en mettant sur pied des formations offrant des spécialisations dans le domaine interculturel. Ainsi, l’Union européenne, en consacrant l’année 2008 au dialogue interculturel, a suscité l’organisation de nombreux événements allant dans ce sens (ateliers, conférences, tables rondes, activités artistiques « multiculturelles », etc.). S’appuyant parfois sur un dispositif juridique ad hoc, l’interculturalité fonctionne comme un procédé multiforme qui servirait, d’une part, à faciliter l’intégration de groupes minoritaires définis comme étant « culturellement différents » au sein de sociétés nationales implicitement perçues comme homogènes et d’autre part, à aider leurs interlocuteurs à les rencontrer.

L’interculturalité participe ainsi d’un discours sur l’altérité présentant les cultures comme des entités discrètes et essentialisées. Celles-ci paraissent alors mener une existence propre, désincarnée, autonome, ce qui place la communication et les relations interculturelles à un niveau abstrait, fonctionnant en dehors des actrices et acteurs sociaux, des contextes d’interaction, de l’historicité des relations et des phénomènes d’intertextualité.
Cet ouvrage entend alimenter une réflexion critique sur la compréhension et utilisation de la notion d’interculturalité, à partir de l’analyse de pratiques contemporaines se réclamant comme interculturelles. Les contributions devraient permettre d’élaborer des réflexions théoriques et de présenter des recherches de terrain menées dans différents contextes. Pour comprendre les présupposés et les stéréotypes que véhicule ce concept scientifique comme sociétal, si tant est que l’on puisse le considérer comme tel, nous désirons approfondir les pistes de questionnement suivantes :

  1. Quelles logiques repère-t-on dans les discours (éducatifs, scientifiques, théoriques, médiatiques…) et les politiques d’institutionnalisation de pratiques dites interculturelles ?
  2. Quel est l’écho de ces discours et politiques, leur efficacité symbolique et pratique, notamment dans la reproduction des inégalités sociales ?

Notre objectif est de favoriser la réflexion sur le concept d’interculturalité afin d’en comprendre les différentes appréhensions, son intérêt potentiel et ses limites. Les propositions de renouvèlement des démarches d’interculturalité (formation, politique, recherche…) seront vivement appréciées. Dans ces optiques, nous désirons favoriser une discussion entre des spécialistes venus de plusieurs horizons disciplinaires, tels que les sciences de l’éducation, l’anthropologie, la sociologie, les sciences de la communication, les sciences du langage, les sciences politiques.

Les personnes intéressées sont priées d’envoyer un résumé de 300 mots environ pour le 1.4.2009 aux trois directeurs. Le résultat des sélections vous parviendra le 15.5.2009. Le résumé de la proposition précisera les attaches théoriques et les problématiques, et présentera éventuellement une courte description d’un corpus et des outils d’analyse ainsi qu’une bibliographie de base. La proposition comprendra également : prénom, nom, affiliations, e-mail, quelques lignes sur l’auteur et une petite liste des publications principales.
Date limite de réception des articles: le 15.9.2009.

La publication de l’ouvrage est prévue pour le printemps 2010 auprès d’une maison d’édition internationale, avec comité scientifique et de lecture. Les personnes intéressées sont invitées à rédiger en français ou en anglais. En fonction de l’intérêt et du nombre de propositions, l’ouvrage sera bilingue ou publié en deux volumes.

Dates

  • mercredi 01 avril 2009

Mots-clés

  • interculturalité, questionnement, renouveau

Contacts

  • Fred Dervin
    courriel : fred [dot] dervin [at] helsinki [dot] fi

Source de l'information

  • Fred Dervin
    courriel : fred [dot] dervin [at] helsinki [dot] fi

Pour citer cette annonce

« Pour une interculturalité renouvelée ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 06 février 2009, http://calenda.org/196537