AccueilLa perception mise en mouvement : arts visuels, anthropologie et philosophie de 1850 à 1914

*  *  *

Publié le mercredi 18 février 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

La Maison Suger / Fondation MSH vous invite aux quatre séminaires de Michael F. Zimmermann, professeur d'histoire de l'art à l'université catholique Eichstätt-Ingolstadt, invité à l'IEA-Paris en mars et avril 2009 dans le cadre du programme Anthropologie d'hier à aujourd'hui.

Annonce

La Maison Suger / Fondation MSH vous invite au premier des quatre séminaires de Michael F. Zimmermann, professeur d'histoire de l'art à l'université catholique Eichstätt-Ingolstadt, invité à l'Institut d'études avancées de Paris (IEA-Paris) en mars et avril 2009 dans le cadre du programme Anthropologie d'hier à aujourd'hui.

Les séminaires ont lieu les 6, 13 et 27 mars et le 3 avril 2009, 10h-13h.

Sur inscription à contact@paris-iea.fr.

La perception mise en mouvement : Arts visuels, anthropologie et philosophie de 1850 à 1914

A l'époque classique des statues pondérées selon les règles du contraposto, la mise en mouvement des figures, par rapport à leur statut dans une immobilité équilibrée, était perçue comme une difficulté cherchée. Quand Edgar Degas, par contre, arrête le mouvement de danseuses ou de chevaux, de femmes dans un tub ou de chanteuses de café-concert, l'artifice réside dans une action opposée, c'est-à dire dans l'arrêt de corps continuellement mouvementés dans le médium de la peinture.
Le projet vise à analyser ce changement de paradigme, qui ne concerne pas seulement la représentation du mouvement, mais aussi le mouvement de la perception même. Arrêter ce mouvement, c'est une nécessité de tous les médias visuels avant l'invention du cinéma. Bien avant l'invention du cinéma, la kinesis de la perception qui ne peut que se perpétuer était l'objet de découvertes et de discussions soit dans la physiologie des organes sensuels, soit dans l'anthropologie médicale et philosophique, soit dans l'expérimentation scientifique et médiatique, soit dans les arts visuels (...).

Des textes de Laforgue, Apollinaire et Duchamp seront distribués.

Textes de référence dont la lecture est conseillée :
Bergson
- Introduction à la métaphysique (1903 - repris dans La pensée et le mouvant, 1934)
- Essai sur les données immédiates de la conscience, chap. II
- Matière et mémoire, chap. I et II.

La Fondation MSH est chef de file de l'IEA-Paris.

Lieux

  • Maison Suger / Fondation MSH, 16-18 rue Suger
    Paris, France

Dates

  • vendredi 06 mars 2009
  • vendredi 13 mars 2009
  • vendredi 27 mars 2009
  • vendredi 03 avril 2009

Contacts

  • Institut d'études avancées de Paris (IEA-Paris) ~
    courriel : contact [at] paris-iea [dot] fr

Source de l'information

  • Marion Gentilhomme
    courriel : marion [dot] gentilhomme [at] gis-cist [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La perception mise en mouvement : arts visuels, anthropologie et philosophie de 1850 à 1914 », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 18 février 2009, http://calenda.org/196610