AccueilLa traversée des frontières

La traversée des frontières

Sociologie, philosophie, histoire et littérature dans l'œuvre de Michael Löwy

*  *  *

Publié le jeudi 05 mars 2009 par Marie Pellen

Résumé

Colloque consacré à l'oeuvre de Michael Löwy, dans ses différentes dimensions sociologiques, historiques, philosophiques.

Annonce

12 et 13 mars 2009 – Maison de l’Amérique Latine

Centre d’Etudes Interdisciplinaires des Faits Religieux - EHESS

Groupe Sociétés Religions Laicités - EPHE

Centre National de la Recherche Scientifique

Quiconque porte un regard global sur l’œuvre de Michael Löwy est frappé par un paradoxe : il s’agit d’une œuvre immense, multiple et pourtant unitaire. En plus de quarante ans de publication, Michael Löwy a étudié de façon approfondie la culture juive d’Europe centrale, les révolutions européennes, les utopies latino-américaines, les écrits politiques de Ernesto Che Guevarra, le romantisme, le surréalisme, la pensée marxiste hétérodoxe, la sociologie de Max Weber, le christianisme de la Libération, l’œuvre de Franz Kafka… Ses œuvres comportent vingt et un livres, deux anthologies thématiques et  deux cent dix articles ou chapitres d'ouvrages collectifs, parus en vingt sept langues. Pourtant, dans cette très impressionnante production scientifique, on distingue sans peine quelques lignes de force qui charpentent l’œuvre. La première est l’intérêt pour les formes de pensées créatives, insoumises, pour ne pas dire insolentes. Ainsi, le marxisme qui imprègne beaucoup d’écrits de Michael Löwy est sans rapport avec le scientisme dogmatique contre lequel il s’est toujours élevé ; il s’agit plutôt d’une tournure d’esprit réfractaire à l’idéologie dominante et toujours portée vers les utopies, vers les esprits contestataires et les écrivains trublions. La deuxième ligne de force est une réfraction épistémologique de la première : il s’agit d’une œuvre trans-disciplinaire qui refuse les barrières entre domaines scientifiques, qui conteste les normes académiques. De ce point de vue, elle appartient autant à l’histoire, à la philosophie, à la sociologie qu’à la critique littéraire. Certes, certains ouvrages sont plus proches de l’une ou l’autre de ces sciences, mais rares sont les articles de Michael Löwy que l’on peut classer dans une discipline canonique. Enfin, on a affaire à une œuvre « transfrontalière » :  Michael Löwy a écrit sur le Brésil, l’Amérique hispanophone, l’Europe centrale, la France, Haïti. Cette variété des aires culturelles correspond à un itinéraire personnel, à des choix de vie que l’on ne peut pas séparer totalement de l’œuvre.

Nous proposons donc aux participants de ce colloque de s’embarquer avec nous dans cette traversée des frontières disciplinaires, culturelles, géographiques, dont la fertilité est au cœur des écrits des Michael Löwy.

****************

PROGRAMME 

Maison de l'Amérique Latine

Amphithéâtre

217, Boulevard Saint-Germain
75007 PARIS

Jeudi 12 mars 2009

Introduction: P. Bouretz (EHESS)

1)      Portrait éclaté – 9h30-12h00

1.      M. Ridenti (Brésil - Unicamp) – «  Romantique et vagabond »

2.      E. Dianteill (Université Paris Descartes) – « Philosophes, romanciers et sociologues : les étoiles de la constellation Löwy »

3.      R. Azria (EHESS) - "Intellectuel et juif : fidélité / utopie - parcours intellectuel / parcours existentiel"

4.      A. Bosi / H. Hirata (Brésil – USP) – « De la gauche chrétienne à la théologie de la Libération »

2)      Révolte, révolution, religion – 14h00-17h00

1.      I. Loureiro (Brésil – USP) – « Actualité de Rosa Luxemburg selon Michael Löwy »

2.      M. E. Cevasco (USP) – « Autour de Lukacs »

3.      E. Traverso (Université de Picardie – Jules Verne) – « 'Pour une sociologie des intellectuels révolutionnaires'. Le  marxisme libertaire de Michael Löwy »

4.      D. Pelletier (EPHE) – « Romantisme, christianisme, histoire religieuse : une lecture de Michael Löwy »

5.      J. Garcia-Ruiz (CNRS) – « Le christianisme de la libération »

Vendredi 13 mars 2009

Introduction : Ph. Portier (EPHE)

3)      Romantisme et modernité – 9h30 – 12h00

1.      R. Sayre (Université Paris Est – Marne-La-Vallée) « Romantisme et modernité parcours d’un concept et d’une collaboration »

2.      V. Delecroix (EPHE) – « Le temps romantique selon Michael Löwy »

3.      N. Lapierre (CNRS) – « Un désir obstiné de liberté »

4.      Ph. Portier (EPHE) – « Catholicisme et modernité dans l’œuvre de Michael Löwy »

4)      Utopie – 14h00-17h00

1.      J.-P. Willaime (EPHE) – « Idéologie et utopie: Michael Löwy et Paul Ricoeur, lecteurs de Karl Mannheim »

2.      S. Dayan-Herzbrun (Université Paris VII - Diderot) – « Théologie négative et théorie voyageuse : l’utopie chez Michael Löwy »

3.      G. Petitdemange – « La place de Franz Rosenzweig dans l'oeuvre de Michael Löwy »

4.      D. Hervieu-Léger (EHESS) – « Michael Löwy et la poursuite de l’utopie »

Conclusion: M. Löwy (CNRS) : « L’héritage de Lucien Goldmann »

Cocktail

Lieux

  • Maison de l'Amérique Latine (Amphithéâtre) - 217, Bd Saint-Germain,
    Paris, France

Dates

  • jeudi 12 mars 2009
  • vendredi 13 mars 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Sociologie, Histoire, Philosophie, Romantisme, Utopie, Religion, Révolution

Contacts

  • Erwan Dianteill
    courriel : erwan [dot] dianteill [at] parisdescartes [dot] fr
  • Vincent Delecroix
    courriel : vincent [dot] delecroix [at] worldonline [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Erwan Dianteill
    courriel : erwan [dot] dianteill [at] parisdescartes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La traversée des frontières », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 05 mars 2009, http://calenda.org/196717