AccueilPratiques de l'image

Pratiques de l'image

2.0.1, revue de recherche sur l'art du XIXe au XXIe siècle

*  *  *

Publié le jeudi 05 mars 2009 par Marie Pellen

Résumé

Pour son troisième numéro, dont la publication est prévue à l’automne 2009, « 2.0.1, revue de recherche sur l’art du XIXe au XXIe siècle », lance un appel de textes portant notamment sur la thématique « Pratiques de l’image ». La revue 2.0.1 est une revue destinée à diffuser et à promouvoir les travaux des jeunes chercheurs et des jeunes professionnels en sciences humaines (étudiants de master, doctorants, post-doctorants, professionnels et artistes) dont les recherches, les pratiques et les actions portent sur les arts plastiques, les arts visuels, l’architecture, le design, les théories de l’art, du XIXe au XXIe siècle. Outre les contributions liées à la thématique du numéro, la revue appelle aussi des articles à même de refléter l’actualité de la recherche sur l’art moderne et contemporain.

Annonce

Pour son troisième numéro, dont la publication est prévue à l’automne 2009, 2.0.1, revue de recherche sur l’art du XIXème au XXIème siècle, lance un appel de textes portant notamment sur la thématique « Pratiques de l’image ».

La revue 2.0.1, éditée par l’association du même nom (www.revue-2-0-1.net), est une revue destinée à diffuser et à promouvoir les travaux des jeunes chercheurs et des jeunes professionnels en sciences humaines (étudiants de master, doctorants, post-doctorants, professionnels et artistes) dont les recherches, les pratiques et les actions portent sur les arts plastiques, les arts visuels, l’architecture, le design, les théories de l’art, du XIXème au XXIème siècle.

Outre les contributions liées à la thématique du numéro, la revue appelle aussi des articles à même de refléter l’actualité de la recherche sur l’art moderne et contemporain :

  • une traduction en français d’un article, texte de catalogue, document d’archive, entretien, etc., présentant un intérêt théorique, historique ou critique ;
  • un texte répondant à la problématique de la rubrique « En marge » sur les rapports conceptuels et formels entre expositions et publications (cf. www.revue-2-0-1.net) ;
  • des articles présentant des travaux de recherche, des projets d’expositions, de manifestations artistiques ou de publications en cours d’élaboration.

N° 3. Pratiques de l’image

Si l’ensemble des productions littéraires et plastiques qui ont l’image comme sujet éclairent ou interrogent leurs différentes définitions et spécificités (au niveau de leur production, de leur diffusion, de leur sens…), elles peuvent aussi provoquer l’effet inverse à celui escompté : une forme de densification et de complexification de leurs définitions et de leurs pratiques.
Face à celles-ci, nous proposons de recueillir des articles qui s’inscriront dans les deux axes suivants.
Le premier considère l’image comme une figure inscrite dans un espace défini, et généralement orthogonal. Nous parlons d’une image matérielle, le plus souvent de « petit » format et imprimée, qui, depuis le XIXème siècle et l’invention de la photographie, est d’autant plus reproductible, diffusable et manipulable (nous n’oublierons pas bien sûr les images « dématérialisées » des nouvelles technologies, du cinéma ou de la télévision).
Que cette première définition contienne en grande partie les caractéristiques du « format tableau » induit de voir si nous ne pourrions pas penser ici que les pratiques dont nous parlons s’inscrivent dans un double mouvement de remise en cause et d’affirmation de ce format, de même que de l’image en tant qu’icône vouée à être adorée, mais aussi détruite, détournée, abîmée…

S’il s’agit là essentiellement de questions liées aux pratiques artistiques, elles peuvent aussi trouver une place dans les pratiques curatoriales, critiques, éditoriales ou de communication (deuxième axe). Une œuvre (dans la mesure où elle fait « image »), une image d’œuvre, une photographie, etc., insérée dans un espace autre que celui pour lequel elle a été réalisée ou dans un discours historique, théorique ou critique, peut aussi être considérée comme manipulée. En effet, dans ce cas, elle s’inscrit alors dans un réseau de significations nouvelles attachées aux discours ou aux autres œuvres qui l’accompagnent.
Il s’agira donc aussi de mettre en avant les stratégies littéraires, plastiques, critiques et éditoriales fondées sur des pratiques de l’image, en questionnant leurs effets potentiels sur les significations et les régimes de fonctionnement de celles-ci.

Ainsi, pour son troisième numéro, 2.0.1 souhaite privilégier les questionnements suivants, relevant d’approches historiques, théoriques ou épistémologiques, et s’inscrivant dans les divers domaines de la recherche sur l’art : l’histoire de l’art, l’historiographie, l’esthétique, la critique d’art bien entendu, mais aussi l’histoire des expositions, la philosophie, l’histoire des média, etc. :

  • les pratiques de collage, de montage et de manipulation d’images par les artistes (photographies de presse ou « trouvées », illustrations, œuvres antérieures, art populaire, bande dessinée), des manipulations du XIXème aux pratiques post-modernes ou numériques en passant par Dada, le Surréalisme, le Situationnisme ou Fluxus.
  • les questions liées à des pratiques artistiques documentant l'actualité en produisant, composant, exploitant diverses images, ceci posant par ailleurs le problème des sources de l'image et de son archivage.
  • la présence ou les citations d’images dans des œuvres, qu’ils s’agissent d’une œuvre d’art, d’auto-citation ou d’une image de presse, affichée ouvertement ou en filigrane.
  • la reproduction photographique d’œuvres d’art et ses incidences sur la perception des œuvres et leur analyse, de ses premiers essais à son insertion au sein d’ouvrages (littéraires, théoriques, d’Histoire de l’art), en passant par son utilisation pratique par les historiens de l’art (Wölfflin, Warburg, Malraux…) – ceci induisant aussi une réflexion sur la compréhension de l’évolution des méthodes d’analyse de l’image par le biais d’approches historiographiques.
  • la manière dont l’image s’est introduite dans l’histoire et la critique de l’art en devenant parfois un objet artistique autonome.

Ces axes indicatifs devraient permettre d’observer un ensemble de pratiques « historiques » d’appropriation de l’image par les artistes, les historiens d’art ou les critiques. Celles-ci initient le long processus amenant à une certaine mise en question de l’auteur, du caractère démiurgique du spectateur, du référent et du référencement (et donc de la définition de la notion de document, de son classement et de son statut), de la signification première de l’image originale et donc des niveaux de sens de celle-ci.

***

Les propositions d’articles pour les rubriques « Thématique », « En marge » et « Projet » (8000 signes espaces compris, hors note de bas de page), sont à retourner au comité de rédaction (revue.2.0.1@gmail.com) pour le 2 mai 2009. Elles devront être accompagnées d’une présentation bio-bibliographique de l’auteur (entre 500 et 1 000 signes).

Les articles retenus début juin par le comité de lecture seront à retourner dans leur version finale (15 000 signes espaces compris, hors note de bas de pages) pour le 15 août dernier délai.
Les articles proposés pour la rubrique « Focus » sont à retourner au comité de rédaction pour le 2 mai 2009 directement dans leur version finale, d’une longueur de 10 000 signes espaces compris, hors note de bas de pages.

Dates

  • samedi 02 mai 2009

Mots-clés

  • Art moderne, Art contemporain, Image, Histoire de l'art, Critique d'art

Contacts

  • Comité de rédaction Revue 2.0.1 ~
    courriel : revue [dot] 2 [dot] 0 [dot] 1 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Jérôme Dupeyrat
    courriel : imagesempruntees [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Pratiques de l'image », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 05 mars 2009, http://calenda.org/196723