AccueilLes politiques de la ville : idéologie et réalité

*  *  *

Publié le vendredi 06 mars 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Le but de ce séminaire est de contribuer à une mise en perspective des attendus et partis pris intellectuels de la politique de la ville mise en place à partir des années 1980, avec ses conséquences sur les terrains institutionnels, sociaux et spatiaux. En effet, de « banlieue 89 » à l’ANRU et du développement social des quartiers au développement social urbain, la politique de la ville a, entre autres, voulu traiter les problèmes sociaux par l’espace, ou du moins, et cela est plus évident, en les circonscrivant dans l’espace. Ainsi, il conviendra d’interroger à la fois les objectifs de la politique de la ville depuis ses origines, ses moyens et outils et leurs évolutions, et de participer à une analyse concrète de ses résultats sur le terrain (par rapport aux objectifs et résultats attendus).

Annonce

Le but de ce séminaire est de contribuer à une mise en perspective des attendus et partis pris intellectuels de la politique de la ville mise en place à partir des années 1980, avec ses conséquences sur les terrains institutionnels, sociaux et spatiaux. En effet, de « banlieue 89 » à l’ANRU et du développement social des quartiers au développement social urbain, la politique de la ville a, entre autres, voulu traiter les problèmes sociaux par l’espace, ou du moins, et cela est plus évident, en les circonscrivant dans l’espace. Ainsi, il conviendra d’interroger à la fois les objectifs de la politique de la ville depuis ses origines, ses moyens et outils et leurs évolutions, et de participer à une analyse concrète de ses résultats sur le terrain (par rapport aux objectifs et résultats attendus). Quelle ou quelles idéologie(s) ont guidé la politique de la ville depuis les années 1980 ? Comment se sont elles-traduites dans les pratiques mises en œuvre ? Et quels résultats cela a-t-il eu sur le terrain, à la fois sur le social, l’espace, leur appréhension et leur « traitement » ? Peut-on dire que les moyens mis en œuvre correspondent à la réalité socio-spatiale des villes de plus en plus complexe, même à l’échelle locale ?

La confrontation des points de vue, entre élus, porteurs de cette politique, praticiens, professionnels et chercheurs permettra ici d’apporter des éléments de réponse à ces questions, d’aborder différents registres d’action, voire différents objectifs et différentes attentes quant à cette politique. Le souci de croiser témoignages militants, professionnels et analyse scientifique de la politique de la ville nous permettra ainsi de contribuer à l’évaluation d’une politique qui laissera ses marques sur les espaces urbains tout en permettant d’aborder l’appréhension des relations entre espaces et sociétés et son évolution. Pour résumer, les objectifs principaux de ce séminaire de valorisation de recherche résident dans la dimension critique vis-à-vis de la réalité des politiques sociales urbaines mises en place depuis les années 1980, – notamment par le comparatisme et l'ouverture internationale  –, mais aussi et surtout dans la confrontation des points de vue entre acteurs et chercheurs.

Les interventions (entre 30 et 40 minutes en fonction des séances de 2 ou 3 interventions) et les débats seront enregistrés en vue d'une exploitation ultérieure.

  1. Les fondements idéologiques et scientifiques de la politique de la ville
  2. Articulation Etat - acteurs locaux
  3. Evaluer la politique de la ville : méthodes et incidences
  4. La politique de la ville et l'espace : zonage et rénovation urbaine
  5. Mixité Sociale : la question en suspens.
  6. Politiques "sociales" urbaines : mise en perspective internationale

Pour tout renseignement, contacter :

1ère séance : 9 octobre, 14h-17h

Les fondements idéologiques et scientifiques de la politique de la ville.

Cette première séance sera l'occasion de discuter des objectifs idéologiques à l'origine de la politique de la ville ainsi que de mieux identifier les réseaux d'acteurs et les promoteurs de cette politique. Parallèlement seront abordés ses fondements sociologiques et géographiques, posant bien sûr la question des différentes logiques à l’œuvre dans sa mise en place. L’évolution ultérieure de ces objectifs et logiques sera également débattue, notamment en fonction des alternances gouvernementales.

  • Rodolphe PESCE, ancien Député-maire de Valence et ancien Président de la Commission nationale pour le Développement Social des Quartiers.
  • Patrice DUNOYER DE SEGONZAC, consultant et délégué général de l'ACAD.
  • Sylvie TISSOT, sociologue, maîtresse de conférences à l'Université Marc Bloch (Strasbourg), CSU.

2ème séance :  27 Novembre, 14h-17h.

Articulation Etat - acteurs locaux

La politique de la ville, sous l'égide du secrétariat d'Etat du même nom, définit tout un système national de lois et d'outils, mais elle s'applique de façon territorialisée, locale, sur les zones dites les plus « sensibles » plus « vulnérables » pour les amener à un rééquilibrage et une meilleure intégration au reste du territoire. Chaque zone « politiques de la ville » a ses problématiques particulières et des configurations socio-spatiales propres. Comment être sûr qu'une politique nationale puisse répondre à chaque cas spécifique ? Est-on simplement dans un cadre légal et rigide applicable quels que soient les problèmes à régler ou bien a-t-on affaire à une politique flexible et suffisamment riche pour contenter tout territoire éligible à cette politique ?

La séance s'attachera à mettre en lien le degré de participation des institutions locales (collectivités, associations) dans la conception de la politique nationale et la réception effective de celle-ci à l'échelon local, son application et son adéquation aux besoins réels. Les questions d'enveloppes budgétaires, de mises en réseau, d'adaptabilité des outils seront au cœur des discussions.

  • Céline BRAILLON, chargée de mission, CGDD - MEEDDAT.
  • François GEINDRE, ancien Maire d'Hérouville-Saint-Clair et président de la Commission nationale du Développement Social des Quartiers.
  • Fabrice PEIGNEY, doctorant en sociologie à l’EHESS, Centre de sociologie européenne.

3ème séance : 8 Janvier, 14h-16h30.

Evaluer la politique de la ville : méthodes et incidences

La question de l'évaluation de la politique de la ville se pose maintenant avec acuité dans un contexte de montée en puissance de la gouvernance dans les politiques publiques et de l'expertise dans les politiques urbaines. Comment ont évolué les évaluations de la politique de la ville ? Quels en sont les acteurs, les enjeux principaux et les outils ? On pourra également se questionner sur les apports des pratiques évaluatives et leurs démarches. Et c'est encore ici la problématique des objectifs de la politique de la ville qui sera posée : Comment évaluer une action publique aux objectifs, sinon mal connus, du moins changeants ?

  • Elise ROY, docteur en urbanisme, chercheur au LAUA, maître-assistant à l'Ensa de Nantes
  • Renaud EPSTEIN, sociologue, consultant et chercheur, ISP-GAPP, ENS Cachan.

4ème séance : 12 Mars, 14h-16h30

La politique de la ville et l'espace : zonage et rénovation urbaine

Agir sur l'espace, le délimiter, le transformer, pour agir sur les hommes et les groupes sociaux est un leitmotiv depuis longtemps entretenu en urbanisme. C'est aussi l'un des fers de lance de la politique de la ville. Comment circonscrire les zones prioritaires ? Selon quels critères ? Remodeler les quartiers, démolir, reconstruire, sont autant d'actions d'ampleur visibles, mais le poids du zonage et de la rénovation urbaine sont-ils suffisants pour agir transversalement et contribuer efficacement à la résolution des problèmes majeurs, qui résident au-delà du logement, au-delà même parfois des « quartiers » ? Périmétrer n'est-il pas encore reléguer ?

  • Isabelle SERY,  ANRU, Responsable du pôle Evaluation, Direction de la coordination du programme.
  • Yankel FIJALKOW, géographe-sociologue, professeur à l'Université Du Maine, UMR LOUEST.
  • Pierre BERGEL, géographe, maître de conférences à l'Université de Caen, responsable du Master professionnel « politique de la ville », UMR ESO.

5ème séance : 30 Avril, 14h-16h30.

Mixité sociale : la question en suspens.

Le thème des luttes contre les ségrégations urbaines est largement débattu au sein des sciences sociales. Les questions de relégation spatiale sont en effet inséparables, dans la réflexion, des questions de justice et de différentiations sociales. La loi SRU a remis en lumière cette problématique qui n’en demeure pas moins un invariant des politiques urbaines françaises depuis plusieurs décennies.

La mixité érigée comme modèle idéal de société est-elle pour autant un idéal habitant ? La tendance générale à l'agrégation des groupes sociaux et à la volonté d'entre-soi, observée fréquemment par les sociologues, n'est-elle pas le signe d'un fourvoiement utopique de la part des promoteurs de la mixité ? Cette notion peut-elle d’ailleurs se réduire à la localisation résidentielle ? Dans quelle mesure est-elle considérée, non pas dans sa seule dimension de peuplement, mais bien dans une globalité urbaine sociale et fonctionnelle, notamment en termes d'accessibilité et d’égalité face aux équipements collectifs, aux services publics et à l'emploi ? La présentation de réussites et d'échecs des expériences effectives de mixité permettront d'enrichir les réflexions théoriques de ce concept dans l'air du temps.

  • Lydie LAUNEY, sociologue, doctorante à l’Université d’Evry, UMR LOUEST.
  • Christine LELÉVRIER, sociologue, maîtresse de conférences à l'Institut d’Urbanisme de Paris, UMR LOUEST (sous réserve).
  • Un élu de la mairie de Paris ou un membre du cabinet de la direction du logement de la mairie de Paris.

6ème séance : 4 Juin, 9 h 30 –12 h 30.

Politiques "sociales "urbaines : mise en perspective internationale

Ce séminaire cherche à explorer les problématiques idéologiques et pratiques des différents outils et des différentes modalités d'actions proposés par la politique de la ville. Le phénomène urbain est désormais mondial, toutes les villes souffrant d'écueils spécifiquement locaux, mais aussi universels. Regarder vers l'ailleurs, ce qu’il s’y pense et s’y pratique comme tentatives d'élucidation des problèmes urbains, est une manière de réfléchir sur nos propres politiques, en les évaluant à travers le prisme des réussites et échecs de pays à l'histoire urbaine longue, dans laquelle la France peut se refléter. Il s'agira entre autres dans cette séance de comparer l'importance de l'engagement de l'Etat et son évolution, les processus, les temporalités et les dispositifs mis en place en termes de politiques sociales et spatiales dans différents contextes nationaux.

  • Marie-Hélène BACQUÉ, sociologue, professeure à l'Université d’Evry, UMR LOUEST.
  • William LEGOFF, docteur en géographie, chargé de mission à la DIV.
  • Christoph REINPRECHT, sociologue, Professeur à l’Université de Vienne, Autriche.
  • Hervé VIEILLARD-BARON, professeur de géographie à l’Université Paris 10, LOUEST.

Après –Midi : 14h-17h : Table ronde et conclusions

Conclusion du séminaire par G. Busquet et F. Hérouard sur les idéologies et pratiques des politiques de la ville, leurs objectifs et évolutions.

Puis table-ronde avec les intervenants.

Les séances auront lieu à l'Ecole d'Architecture de Paris Val de Seine, située au 3-15 quai Panhard et Levassor, accès par la rue Jean-Antoine de Baif, à l’arrière de l’Ecole, dans le 13ème arrondissement de Paris, au cœur de la ZAC Rive Gauche.

Pour y accéder, station de la ligne 14 ou RER C "bibliothèque François Mitterrand", Bus PC 2 arrêt "porte de la gare"

Pour les amateurs de vélo, station velib en bas de l'école, le long du quai de Seine, ainsi que parking à vélo dans l'école… possibilité également de parking voitures (par le périphérique : sortie Porte d'Ivry juste à côté de l'école). 

Lieux

  • Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris Val-de-Seine, 3-15 quai Panhard et Levassor, accès par la rue Jean-Antoine de Baif
    Paris, France

Dates

  • jeudi 30 avril 2009
  • jeudi 09 octobre 2008
  • jeudi 27 novembre 2008
  • jeudi 08 janvier 2009
  • jeudi 12 mars 2009
  • jeudi 04 juin 2009

Mots-clés

  • politique de la ville, zonage, rénovation urbaine, renouvellement urbain, aménagement, logement

Contacts

  • Grégory Busquet
    courriel : gbusquet [at] u-paris10 [dot] fr
  • Florent Hérouard
    courriel : floher [at] hotmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Florent Hérouard
    courriel : floher [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les politiques de la ville : idéologie et réalité », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 06 mars 2009, http://calenda.org/196724