AccueilNouadhibou, fortunes et infortunes de la capitale économique mauritanienne

*  *  *

Publié le vendredi 06 mars 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Projet de publication d'un ouvrage collectif pluridisciplinaire de référence sur la deuxième ville de Mauritanie. Les cents premières années de Nouadhibou viennent de s'écouler. Batie ex nihilo, la ville portuaire dépasse aujourd'hui 100 000 habitants. Aucun livre ne lui a encore été consacré. Nous réunirons divers chercheurs en sciences humaines et sociales pour en explorer les multiples facettes : phases économiques, constitution historique, composition et spatialisation sociales, usages sociaux, représentation en milieu nomade...

Annonce

Alors que Nouadhibou vient de vivre son premier siècle d’existence, aucun ouvrage n’est encore dédié à la ville. Les articles mêmes sont rares. Ce projet de publication ambitionne de combler cette lacune. Nous nous efforcerons de rassembler 15 à 20 articles en français, de chercheurs issus de disciplines et de pays divers sur des aspects multiples de la réalité urbaine de la seconde ville mauritanienne.

Partant de travaux de recherche menés actuellement dans le cadre du programme PACOBA1 , Mohammed Said ould Ahmedou, historien et directeur du Laboratoire d’Etudes et de Recherches Historiques à l’Université de Nouakchott, et Benjamin Acloque, anthropologue rattaché au Laboratoire d’Anthropologie Sociale du Collège de France, chargés de la direction de la publication, cherchent à élargir le panel des contributeurs et les sujets abordés. La sortie du livre est espérée en 2010.

Il se veut un ouvrage de référence, suivant les normes académiques (apport des contenus, rigueur du traitement des sujets, appareillage de notes et bibliographie). Mais il s’efforcera aussi de s’adresser au plus grand nombre en privilégiant une mise en forme aérée. Les articles devront être courts (10-15 pages), ils seront complétés par des documents (des cartes, des encadrés reprenant des témoignages voire des parcours de vie, des articles de presse, des photographies) garantissant la plus grande lisibilité à l’ouvrage.

C’est sous le titre provisoire de Nouadhibou, fortunes et infortunes de la « capitale économique » mauritanienne que nous réunirons des textes ayant trait aussi bien à la constitution historique de la ville, aux développements successifs de secteurs d’activités économiques, au modelage de l’espace urbain et à l’émergence d’une identité urbaine originale dans le contexte socio-économique mauritanien.

Les disciplines concernées par l’appel à contribution couvrent tout le champ des sciences humaines et sociales : Histoire, Géographie, Anthropologie, Sociologie urbaine, Sciences politiques, Economie, Démographie…

Les chercheurs se reporteront à l’argumentaire et aux axes de réflexion ci-joint pour proposer un ou plusieurs articles s’intégrant au projet de publication.

Faites circuler largement cet appel à contribution. Les auteurs intéressés voudront bien se manifester au plus vite pour donner leur accord de principe à la participation au projet en indiquant le thème envisagé de leur(s) article(s).

La date limite de réception des titres et résumés d’articles (10 à 20 lignes) est le 30 avril 2009.

Seront recueillies par la suite les propositions de documents qui complèteront l’ouvrage.

Calendrier prévisionnel :

  • 30 avril 2009 : clôture de la réception des titres et résumés d’articles
  • 30 mai 2009 : recueil des propositions de documents et établissement de la liste des contributions
  • 30 novembre 2009 : clôture de la réception de la première version des textes
  • 20 décembre 2009: transmission des avis de lectures et demandes de corrections éventuelles
  • 15 février 2010: réception des textes dans leur version définitive
  • 15 mars 2010 : livraison à l’éditeur des textes et documents après relectures
  • septembre 2010 : publication de l’ouvrage

1 PACOBA (Projet d’approfondissement des connaissances scientifiques des écosystèmes du Banc d’Arguin) est un programme de coopération en cours (2007-2010) entre le Ministère des Affaires étrangères français, l’Institut mauritanien de recherches océanographiques et des pêches (IMROP) et le Parc national du Banc d’Arguin (PNBA).

Dates

  • jeudi 30 avril 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Nouadhibou, ville, monde arabe, Sahara, Mauritanie, port, étude urbaine, Atlantique, Maure, Bidhan, Halpulaar, Polisario, colonisation, AOF, pêche, mine, fer, Sahara espagnol, Sahara occidental, guerre du Sahara, migration, immigration, cosmopolitisme,

Contacts

  • Benjamin Acloque
    courriel : benjamin [dot] acloque [at] free [dot] fr
  • Mohammed Saïd ould Ahmedou
    courriel : ms_ahmedou [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Benjamin Acloque
    courriel : benjamin [dot] acloque [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nouadhibou, fortunes et infortunes de la capitale économique mauritanienne », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 06 mars 2009, http://calenda.org/196732