AccueilLe catalogue de vente : un instrument entre pratique commerciale et connoisseurship

Le catalogue de vente : un instrument entre pratique commerciale et connoisseurship

Journée d'études organisée avec le soutien de l'IRHiS (UMR CNRS 8529) et du programme ANR

*  *  *

Publié le mardi 10 mars 2009 par Marie Pellen

Résumé

La journée d'étude sera consacrée à la mise en perspective du catalogue de vente comme outil méthodologique et source documentaire primordiale de l'étude du « collectionnisme » et du marché de l'art.

Annonce

En 1938, François Boucher, publiait dans le Bulletin de la Société de l’Histoire de l’art français, un article intitulé « Quelques exemples de la valeur documentaire des catalogues de vente anciens ». Il ouvrait son propos en disant : « Si connue que soit de tous les érudits la valeur documentaire des catalogues de ventes anciens, ces derniers sont encore bien loin d’avoir été utilisés autant qu’ils méritent de l’être ». Parallèlement, Emile Dacier, l’historien des Saint-Aubin menait une grande enquête sur les catalogues de ventes illustrés de croquis infra-marginaux par Gabriel de Saint-Aubin (1724-1780) et révélait tout leur intérêt pour l’histoire de l’art, et particulièrement l’identification des oeuvres. On lui doit également deux articles moins connus, « Les Catalogues de ventes illustrés au XVIIIe siècle » (Le Portique, 1946) et « Des livres précieux sans en avoir l’air : les anciens catalogues de ventes » (Bulletin du Bibliophile, 1952). Depuis cette date, la recherche n’a cessé de prendre en compte ses instruments d’appréciation du goût et du mouvement des œuvres d’art. Reprenant l’ouvrage précurseur de Louis Soullié (Les ventes de tableaux, dessins et objets d’art au XIXe siècle . 1800-1895. Essai de bibliographie) publié en 1896, Frits Lugt s’est attaché dans un ouvrage fondamental, le Répertoire des catalogues de ventes publiques intéressant l’art et la curiosité (1938-1987) à leur recension et à leur localisation. Depuis la fin des années 1980 enfin, Burton B. Fredericksen, directeur du Provenance Index du Getty à Los Angeles a entrepris, en collaboration avec Benjamin Peronnet le Répertoire des tableaux vendus en France au XIXe siècle. 1801-1810 (éd. 1998), travail de dépouillement opéré également pour les Pays-Bas pour la même période (B. Fredericksen, 1998) et l’Allemagne (T. Ketelsen et T. Von Stockhausen, 2002). Depuis le milieu des années 1990 ce travail a été étendu à la France avec l’indexation des catalogues de ventes français du XVIIIe siècle, en partenariat dans un premier temps, avec une équipe de l’Université Michel de Montaigne- Bordeaux 3, puis de Lille 3 Charles-de-Gaulle, équipe élargie ensuite à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, le tout sous la direction de l’Institut National d’Histoire de l’Art et le Getty.
Les nombreux travaux portant depuis plus d’une vingtaine d’années sur le « collectionnisme » et son corollaire le marché de l’art n’ont fait que conforter l’importance fondamentale de cet outil documentaire. Pourtant, il manque à ce jour une étude d’ensemble sur le catalogue de vente comme source privilégié de l’histoire de l’art.

RESPONSABLE SCIENTIFIQUE

Patrick Michel

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

IRHiS – UMR 8529 – Université Charles-de-Gaulle Lille 3,
BP60 149, 59 659 Villeneuve d'Ascq cedex
Tel. 00 33 (0)3 20 41 70 87
e-mail : isabelle.decobecq@univ-lille3.fr

PROGRAMME :


10h 00 : Accueil des participants

10h 15
Présentation de la journée par Patrick Michel, Professeur d’histoire de l’art moderne, Université Lille 3 - Charles-de-Gaulle.

10h 30
Guillaume Glorieux, Université Rennes II
« Les vies d’artistes dans les catalogues de ventes français du XVIIIe siècle ».

11h 00
Sophie Raux, Université Lille 3 - Charles-de-Gaulle
« Les catalogues de ventes comme outils de références au XVIIIe siècle : l’exemple des répertoires de François-Charles Joullain (1783 et 1786) ».

11h 30 : Pause

12h 00
Dries Lyna, Universiteit Antwerpen
« « Rien ici d’exagéré ». A la recherche du discours des catalogues de ventes anversoises et bruxelloises au XVIIIe siècle ».

12h 30 - 13h 00 : Questions et débat

13h 00 – 14h 30 : Pause

14h 30
Filip Vermeylen, Erasmus Universiteit, Rotterdam
« Les acheteurs étrangers dans les ventes flamandes au XVIIIe
siècle ».

15h 00
Burton B. Fredericksen, Ancien directeur du Provenance Index®, Getty Research Institute, Los Angeles
« Les différents genres de catalogues de ventes aux Pays-Bas, en France et en Angleterre : leurs formes, leurs caractéristiques et leur signification pour l’histoire du goût ».

15h 30 : Pause

16h 00
Linda Whiteley, Research Associate, Department of the History of Art, University of Oxford
« Les catalogues de vente et le marché de la peinture moderne en France pendant la Restauration ».

16h 30
Patrick Michel, Université Lille 3 - Charles-de-Gaulle

« Les catalogues de vente français du XVIIIe siècle annotés : une source fiable pour l’histoire du marché de l’art ? ».

17h 00 - 18h 00 :
Table-ronde réunissant les participants, des étudiants de Master et des doctorants travaillant sur le marché de l’art et l’histoire des collections.

Catégories

Lieux

  • Université Charles de Gaulle-Lille 3 / Institut de Recherches Historiques du Septentrion - Bâtiment A, Salle de Séminaire A3-101
    Villeneuve-d'Ascq, France

Dates

  • vendredi 27 mars 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire de l'art, marchés de l'art, catalogue de vente

Contacts

  • Isabelle Decobecq
    courriel : isabelle [dot] decobecq [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Sandrine Schwenck
    courriel : sandrine [dot] schwenck [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le catalogue de vente : un instrument entre pratique commerciale et connoisseurship », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 10 mars 2009, http://calenda.org/196760