AccueilHermann Usener et ses suites

Hermann Usener et ses suites

La reconfiguration des savoirs à l'aube du XXe siècle

*  *  *

Publié le mardi 10 mars 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’œuvre de Hermann Usener, professeur de philologie à Bonn qui fut à l’origine d’une école aussi importante que diverse, a singulièrement peu retenu l’attention des chercheurs. Elle a pourtant profondément marqué la sociologie durkheimienne, la conception warburgienne de l’histoire de l’art, l’histoire des religions, l’ethno-anthropologie naissante ou encore l’histoire des mythes et des légendes populaires. Elle illustre donc bien la manière dont la philologie a alimenté de nombreux champs du savoir.On explorera les relations scientifiques de Usener avec un certain nombre de contemporains, comme Wilhelm Mannhardt, Walter Otto, Wilhelm Dilthey, Friedrich Nietzsche, Ulrich von Wilamowitz, afin de comprendre comment le paradigme scientifique lié à son oeuvre a pu marquer des domaines en principe aussi différents que la sociologie et l’histoire de l’art, et rayonner en Allemagne comme en France.

Annonce

École normale supérieure

UMR 8547 du CNRS
Pays germaniques:
histoire, culture, philosophie

45 rue d'Ulm - 75230 - Paris - cedex 005

03-04 avril 2009

L’histoire de la philologie en Allemagne au XIXe siècle peut être abordée du point de vue de sa technicité croissante, des progrès qui ont jalonné la connaissance du monde grec, l’étude des langues orientales ou celle des langues romanes. Au-delà de ces avancées concernant des domaines linguistiques particuliers, elle se prête également à une réflexion sur la culture scientifique de l’époque, ses présupposés herméneutiques, la répartition des savoirs. Dans cette perspective, l’œuvre de Hermann Usener, professeur de philologie à Bonn qui fut à l’origine d’une école aussi importante que diverse, a singulièrement peu retenu l’attention des chercheurs. Elle a pourtant profondément marqué la sociologie durkheimienne, la conception warburgienne de l’histoire de l’art, l’histoire des religions, l’ethno-anthropologie naissante ou encore l’histoire des mythes et des légendes populaires. Elle illustre donc bien la manière dont la philologie a alimenté de nombreux champs du savoir. Elle jette également un éclairage sur le rôle important de l’Université de Bonn dans le développement de l’histoire des religions.

Cette rencontre tentera d’évaluer l’apport des travaux de Usener en se concentrant notamment sur le livre qui a recueilli le plus large écho, Götternamen. Versuch einer Lehre von der religiösen Begriffsbildung (1896), et s’efforcera de préciser le type de comparatisme philologico-anthropologique à l’oeuvre dans ce texte. Il s’agira de déterminer l’usage qui y est fait de la référence linguistique et ethnologique à un domaine qu’on découvre alors, la Lituanie. On cherchera surtout à voir en quoi le réseau des élèves, collègues et amis de Usener a constitué un creuset d’idées nouvelles. Les correspondances qui permettraient de mieux connaître ce milieu ne sont que très partiellement éditées. On explorera les relations scientifiques de Usener avec un certain nombre de contemporains, comme Wilhelm Mannhardt, Walter Otto, Wilhelm Dilthey, Ulrich von Wilamowitz, afin de comprendre comment le paradigme scientifique lié à son oeuvre a pu marquer des domaines en principe aussi différents que la sociologie et l’histoire de l’art, et rayonner non seulement en Allemagne mais aussi en France.

Programme

Vendredi 03 avril 2009

9h-12h30

John Scheid (Collège de France, Paris) : L’apport de Usener à l’histoire des religions.

Michel Espagne (CNRS Paris) : Usener et l’école de Bonn.

Hubert Treiber (Universität Hannover) : Usener und der Eranos-Kreis.

14h30-18h30

Jan Bremmer (Rijksuniversiteit Groningen) : Usener and contemporary Anglo-saxon anthropology.

Stefan Rebenich (Université de Bern) : Philologie und Geisteswissenschaft. Hermann Usener und Theodor Mommsen.

Pascale Rabault-Feuerhahn (CNRS Paris) : Hermann Usener et Wilhelm Dilthey.

Christian Benne (Syddansk Universitet) : Versuch über den Vergleich. Über Usener und Nietzsche.

Samedi 04 avril 2009

9h30-12h30

Steven Hijmans (University of Alberta) : Usener’s Christmas. A contribution to the construction of late antique solar syncretism.

Sotera Fornaro (Università di Sassari) : Mito e rito : da Usener a Walter F. Otto.

Oliver Leege (Freie Universität Berlin) : Religionswissenschaft, Religionsgeschichte und die moderne Kultur bei Hermann Usener und Walter F. Otto.

Ilaria Ramelli (Università del Sacro Cuore, Milano): [communication donnée en l'absence de Mme Ramelli] L'oeuvre d'Usener sur Epicure.

14h30-18h30

Antje Wessels (Universität Heidelberg) : Useners Wirkung auf Weinreich.

Isabelle Kalinowski (CNRS Paris) : Usener et la sociologie.

Birgit Recki (Universität Hamburg/Ernst Cassirer Arbeitsstelle) : Usener/Cassirer – Theorie des mythischen Bewußtseins.

Manfred Bauschulte (Universität Bochum) : Von der religiösen Begriffsbildung zur poetologischen Dezentrierung. Von Hermann Useners Götternamen zu Luigi Pirandellos frühen Romanen.

Lieux

  • Ecole Normale Supérieure, salle Cavaillès, 45 rue d'Ulm,
    Paris, France

Dates

  • vendredi 03 avril 2009
  • samedi 04 avril 2009

Mots-clés

  • histoire de la philologie, histoire des sciences humaines, science des religions, Allemagne, XIXe siècle, XXe siècle

Contacts

  • Michel Espagne et Pascale Rabault-Feuerhahn ~
    courriel : pascale [dot] rabault [at] ens [dot] fr

Source de l'information

  • Pascale Rabault-Feuerhahn
    courriel : pascale [dot] rabault [at] ens [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Hermann Usener et ses suites », Colloque, Calenda, Publié le mardi 10 mars 2009, http://calenda.org/196764