AccueilRéalisme et gender dans la peinture du XXe siècle

*  *  *

Publié le vendredi 13 mars 2009 par Marie Pellen

Résumé

Cette journée sera l’occasion d’examiner les liens nombreux et complexes entre la peinture réaliste et la représentation du genre sexuel (gender). Jusqu’ici, cette affinité entre réalisme et la question des genres a surtout été étudiée au XIXe siècle. Or, au XXe siècle, les identités sexuelles font l’objet d’une attention nouvelle et deviennent un enjeu politique important. Par ailleurs, le choix de pratiquer une peinture réaliste n’est plus une évidence pour les artistes. Aborder la peinture réaliste sous l’angle du « gender » pourra permettre de renouveler les approches de cette peinture, mais devrait aussi affiner notre compréhension des problèmes relatifs aux genres dans les différentes sociétés du XXe siècle.

Annonce

Argumentaire de la journée

Les historiens et historiennes de l’art qui ont posé le problème du gender se sont souvent appuyés sur l’étude du réalisme au dix-neuvième siècle, contribuant d’ailleurs de façon décisive à renouveler la connaissance de ce courant artistique. Ils semblent indiquer par là une affinité historique entre la question du réalisme et la question du gender, une réflexion sur le genre nourrissant les questionnements autour du réalisme, tandis que les œuvres réalistes apparaissent comme un des lieux privilégiés où s’expriment les enjeux du gender.

La journée d’études se propose d’étudier cette affinité historique pour le vingtième siècle, c’est-à-dire pour la période qui se situe au terme de la constitution sociale du gender (c’est le moment où s’achève le processus d’investissement des différences sexuelles comme signifiantes et de construction d’identités sexuelles). La période a été traversée par des projets politiques qui ont cherché à remettre en cause les inégalités entre hommes et femmes (et même parfois à nier les identités sexuelles) ou qui ont à l’inverse instrumentalisé la crispation des identités sexuelles.

Au cours de ce même siècle, la veine réaliste réapparaît périodiquement, dans des contextes politiques et sociaux très différents et sous diverses formes : réalisme social, réalisme magique, réalisme critique, réalisme radical, hyperréalisme, etc. Perdurant dans sa prétention à redire le réel, cette branche de la peinture figurative se veut de son temps et dans son temps. Elle se définit par son souci de ne pas déformer les corps et leurs environnements, à l’inverse de la plupart des autres mouvements artistiques. C’est cette volonté de ne pas altérer les corps et les choses qui forme la base du réalisme. Elle place par ailleurs le désir au cœur de la relation entre le spectateur et l’œuvre, ce désir s’assimilant alors à une volonté d’appropriation par le spectateur du corps représenté. Dans cette dynamique du désir, les rapports entre les sexes tels qu’ils apparaissent dans la société peuvent être entérinés, comme dans le cas de représentations qui insistent sur les traits traditionnellement attribués à l’un et l’autre sexe, ou à l’inverse troublés, avec, par exemple, des images chargées d’homoérotisme, ou d’autres formes de subversions plus subtiles.

Comment la question des réalismes peut-elle permettre de reposer la question du genre à la fois des artistes et des œuvres ? Quelle est la particularité des discours réalistes sur le gender par rapport à ceux des autres courants artistiques du vingtième siècle ? Comment se joue dans les réalismes la visualisation des rapports de force entre hommes et femmes ?

Programme de la journée

 

9h30 : café de bienvenue

 

9h45 : Accueil : Sabine Cazenave, directrice du musée de Picardie

Introduction : Laurence Bertrand-Dorléac, professeur à l'Université de Picardie

10h - 10h30 : L’entre deux siècles et le questionnement du genre :

  • Frédérique Villemur (Paris 7), Mrs Brooks, peintre des gris harmonieux.

10h30 – 11h30 : L’entre-deux-guerres et la crispation des identités sexuelles :

  • François Legrand (Paris), « Our american art is so effeminate at present that it would do no harm to have it inoculated with some of that brutality ».
  • Paula Diehl (Berlin, Centre Marc Bloch), Les images du corps des SS et l’utopie nationale-socialiste.
  • Marie Frétigny (UPJV), Antonio Donghi : le réalisme magique et la comédie du genre.

11h30 : discussion

12h - 13h : Le cas du réalisme communiste :

  • Anna Monusova (Paris 1), Venus soviétique. La construction de la féminité dans l’art du réalisme socialiste des années 1920-1940.
  • Ewa Toniak (Université de Varsovie), « The bricklayers » or how to paint an object ? Some remarks on Polish paintings and socialist realism ideology.

13h00 – 14h00 : déjeuner

14h00 – 14h30 : visite de l'exposition “Ce qui demeure est le futur”.

14h30 : Le cas du réalisme communiste (suite) :

  • Jérôme Bazin (UPJV), Egalité sexuelle et réalisme prolétarien en RDA (1949-1989).
  • Constanze Fritzsch (Leipzig), Représentation de l'ouvrier, représentation du nouvel homme?

15h30 : discussion

16h - 17h : Le genre dans l’art de la société de consommation :

  • Anne-Lise Quesnel (Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines), Le gender représenté dans les affiches lacérées Nouveaux Réalistes de Jacques Villeglé.
  • Glafki Gotsi (Université de Thessalonique), Simulacres, fétiches et gender dans la peinture des Nouveaux Réalistes grecs.

17h – 18h : Les ambiguïtés du genre à l’heure du féminisme :

  • Camille Viéville (UPJV), Genres détournés. Le portrait nu dans la peinture féministe des années 1960-1970.
  • Emilie Bouvard (Paris 1), Vanessa Beecroft. Tableaux vivants, genre et réalisme des corps.

18 h : discussion

 

Lieux

  • Matin (9h30 - 13h) : Faculté des Arts, 30, rue des Teinturiers, salle 305 Après-midi : Maison de la Culture d'Amiens, 2, place Léon Gontier, Petit Théâtre
    Amiens, France

Dates

  • vendredi 20 mars 2009

Mots-clés

  • Réalisme, gender, peinture, XXe siècle, art

Contacts

  • Marie Frétigny
    courriel : marie [dot] fretigny [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Marie Frétigny
    courriel : marie [dot] fretigny [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Réalisme et gender dans la peinture du XXe siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 13 mars 2009, http://calenda.org/196790