AccueilPasseurs de patrimoine. Ethnographie et histoire des « personnes-ressources »

*  *  *

Publié le lundi 16 mars 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Pendant deux ans, de 2007 à 2009, à la Maison des sciences de l’homme de Montpellier, un séminaire pluridisciplinaire, « La production culturelle du territoire et du patrimoine en Languedoc-Roussillon » a eu lieu. L’objectif a consisté à envisager critiquement une continuité thématique concernant la connexion entre les modes de l’échange ethnographique, les usages publics et les élaborations patrimoniales de l’histoire culturelle régionale. En vue d’un développement de cette réflexion, le Cerce (Centre d'études et de recherches comparatives en ethnologie, EA 35 32, Université Paul-Valéry-Montpellier 3) organise un colloque : « Passeurs de patrimoine. Ethnographie et histoire des "personnes-ressources" » à la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier qui se déroulera en octobre 2009. Dans une perspective pluridisciplinaire, nous souhaitons élargir notre interrogation à d’autres contextes, français et internationaux.

Annonce

Les représentations symboliques ainsi que les enjeux politiques et économiques à l’œuvre dans les phénomènes d’institution d’un patrimoine culturel peuvent être suscités et appropriés par des passeurs locaux. De par leurs relations avec les chercheurs, ces figures dites aussi de « personnes-ressource » incarnent une des évolutions possibles du rôle joué autrefois dans la pratique ethnographique par l’« informateur privilégié ».

Selon Michel de Certeau, l’art de faire et de dire de l’interlocuteur autorisé se construit à travers des rapports antagonistes marqués par le hiatus entre le « temps des solidarités » (celui de la docilité et de la gratitude de l’enquêteur envers ses hôtes) et le profit (intellectuel, professionnel, financier, etc.) que tous les acteurs peuvent tirer de leur expérience[1]. De nos jours, une telle logique apparaît marquée par de nouvelles élaborations du temps des solidarités associant et séparant les analystes en sciences sociales et leurs passeurs sur le terrain. Elle est à analyser comme résultante de la position spécifique occupée par plusieurs producteurs de discours influents – parmi lesquels : les universitaires, les militants identitaires régionalistes ou nationalistes, les conservateurs, les élus, les professionnels d’initiatives culturelles, les entrepreneurs commerciaux, les ONG, les artistes, etc. – qui sont en liaison de concurrence (ou d’entente) avec les agents locaux de la valorisation patrimoniale. Ainsi, le savoir de ces derniers, loin de s’identifier au portrait stéréotypé de l’érudit du terroir ou du porte-parole de « communautés imaginées » (comme, par exemple, dans des discours émanant de l’Unesco) intègre des situations conflictuelles. Pourtant, c’est le caractère syncrétique de leurs connaissances, leur capacité à être à la fois des porteurs et des auteurs de tradition, qui définit l’action de ces passeurs de patrimoine.

Pendant deux ans, de 2007 à 2009, à la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier, un séminaire pluridisciplinaire, La production culturelle du territoire et du patrimoine en Languedoc-Roussillon, s’est tenu autour de cette problématique. L’objectif a consisté à envisager critiquement une continuité thématique concernant la connexion entre les modes de l’échange ethnographique, les usages publics et les élaborations patrimoniales de l’histoire culturelle régionale. Nous avons tenté de prolonger dans l’espace académique cette question à l’aide d’interventions de personnes-ressource ayant été des référents pour les chercheurs invités. En vue d’un développement de cette réflexion, le Cerce organise un colloque Passeurs de patrimoine. Ethnographie et histoire des « personnes-ressource » à la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier qui se déroulera en octobre 2009.

Nous souhaiterions élargir notre interrogation à des  contextes français et internationaux. Si vous êtes intéressés par le programme ici esquissé, vous devez nous faire parvenir une proposition d’intervention d’environ 2500 signes avant le 31 mai 2009 aux adresses suivantes :

     cerce@univ-montp3.fr ; ciarcia.gaetano@wanadoo.fr


[1] Michel de Certeau, L’invention du quotidien. 1. Arts de faire, Paris, Gallimard, 1990 : 44 [1980].

Lieux

  • Maison des Sciences de l'Homme, 17 rue de l'Abbé de l'épée
    Montpellier, France

Dates

  • dimanche 31 mai 2009

Mots-clés

  • processus de patrimonialisation, politiques culturelles, pratiques et savoirs de l'ethnographie

Contacts

  • Gaetano Ciarcia
    courriel : ciarcia [dot] gaetano [at] wanadoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Gaetano Ciarcia
    courriel : ciarcia [dot] gaetano [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Passeurs de patrimoine. Ethnographie et histoire des « personnes-ressources » », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 16 mars 2009, http://calenda.org/196791