AccueilDésinvestir, réinvestir le terme de race en sciences humaines. De ses utilisations à ses effets

*  *  *

Publié le mercredi 18 mars 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Au regard de son histoire, l’utilisation du terme de « race » apparaît comme problématique. En effet, de ses usages idéologiques passés aux théories biologisantes qui justifiaient son emploi, celui-ci semble renvoyer à un imaginaire moralement condamnable autant qu’à une ineptie scientifique. Néanmoins, il reste investi à différents degrés et de diverses manières dans un certain nombre de discours en sciences humaines. Le terme semble recouvrir un large panel d’acceptions qu’il s’agit de mettre en perspective. Étant donné cette situation complexe, en quoi le terme de « race » a-t-il encore une pertinence en sciences sociales ? Comment le définir ? Cette journée d’étude se propose de mettre en perspective différentes approches en réunissant chercheurs, étudiants et toutes personnes intéressées par le sujet.

Annonce

Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe

31 mars 2009 de 9 h à 17 h
Librairie Kléber (1, rue des Francs Bourgeois, Strasbourg)

9.00 - 9.30 Introduction

9.30 - 10.10 Fabrice DHUME (Chercheur à l'ISCRA, membre de l'IREMAM-CNRS, chargé de cours à l’Université Paul Valéry-Montpellier III)
" De la race à l'ethnie ? Sur la catégorie de " race " comme un problème "

10.10 - 10.50 Stéphane ZÉPHIR (Chercheur au Laboratoire d'Anthropologie et de sociologie " Mémoire, Identité et Cognition Sociale " (LASMIC – E .A. 3179), Université de Nice-Sophia Antipolis)
" Pour une nouvelle légitimité de la notion de "race" en sociologie comme analyseur
pragmatique du traitement de la différence ethno-raciale en milieu scolaire (ZEP) "

10.50 - 11.05 Pause

11.05 - 11.45 Sylvain CRÉPON (Chercheur associé au SOPHIAPOL, Université Paris Ouest Nanterre-La Défense, membre du centre de recherche transdisciplinaire MAM-METICES, Université Libre de Bruxelles)
" Du nationalisme au communautarisme. Le G.R.E.C.E et la question ethnique des
années 1960 à nos jours "

11.45 - 12.30 Débat

12.30 - 14.00 Pause

14.00 - 14.40 Stéphanie CASSILDE (Doctorante à l’Université d'Auvergne et ATER à l'Université de Paris Est)
" Stratégies individuelles versus stratégies collectives: cor [couleur] et raça [race]
au Brésil "

14.40 - 15.20 Manuel BOUCHER (Directeur du laboratoire d'étude et de recherches sociales (LERS) de l'institut du développement social (IDS) et centre d'analyse et d'intervention sociologiques (CADIS/EHESS))
" L'anti-racisme à l'épreuve de la dépolitisation. Analyse critique de la racisation
des rapports sociaux dans la société française "

15.20 - 15.35 Pause

15.35 - 16.15 Estelle FERRARESE (Maître de conférences à l’Université de Strasbourg, Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe)
" Le Noir et le Cyborg. Remarques sur le dispositif racial "

16.15 - 17.00 Débat : l’intérêt heuristique de la problématique pour les recherches doctorales

Catégories

Lieux

  • Librairie Kleber, 1, rue des Francs Bourgeois
    Strasbourg, France

Dates

  • mardi 31 mars 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • journée, études, race, utilisation, effets, ethnie, couleur, racisme, dépolitisation, Noir, Strasbourg, librairie, Kleber

Contacts

  • Ananda Melo King
    courriel : anandamk [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Aananda Melo King
    courriel : anandamk [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Désinvestir, réinvestir le terme de race en sciences humaines. De ses utilisations à ses effets », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 18 mars 2009, http://calenda.org/196811