AccueilLes pratiques de l'écrit dans le Sud (XIIe-XVIIIe siècle)

*  *  *

Publié le lundi 23 mars 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

L’Université d’Avignon et son Laboratoire d'histoire (EA 3152), l’Université Lumière Lyon 2, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École normale supérieure-lettres et sciences sociales et le Centre national de la recherche scientifique (CIHAM - UMR 5648) tiennent à partir de 2009 une École doctorale thématique, consacrée chaque année aux pratiques de l'écrit dans le Sud (Catalogne, Languedoc, Provence, Ligurie et Terres pontificales), du XIIe au XVIIIe siècle. Les cours, destinés aux doctorants et aux étudiants en Master 2 français et étranger, seront assurés par plusieurs enseignants invités, à Avignon du 25 juin au 3 juillet 2009.

Annonce

25 Juin - 3 Juillet 2009, Avignon, France

L’Université d’Avignon et son Laboratoire d'Histoire (EA 3152), l’Université Lumière Lyon 2, l’Ecole des hautes études en sciences sociales, l’Ecole normale supérieure - Lettres et Sciences sociales et le Centre national de la recherche scientifiques (CIHAM - UMR 5648) tiennent à partir de 2009 une Ecole doctorale Thématique, consacrée chaque année aux Pratiques de l'Ecrit dans le Sud (Catalogne, Languedoc, Provence, Ligurie et Terres pontificales), du XIIe au XVIIIe siècle. Il se pose donc la question des usages méridionaux de l'acte écrit.

L’Université d’Avignon et son Laboratoire d'Histoire (EA 3152), l’Université Lumière Lyon 2, l’Ecole des hautes études en sciences sociales, l’Ecole normale supérieure - Lettres et Sciences sociales et le Centre national de la recherche scientifiques (CIHAM - UMR 5648) proposent de tenir à partir de 2009 une Ecole Doctorale Thématique, consacrée chaque année aux Pratiques de l'écrit dans le Sud (Catalogne, Languedoc, Provence, Ligurie et Terres pontificales), du XIIe au XVIIIe siècle. Ce projet, conçu à Avignon, est né d'un embarras scientifique et d'une insatisfaction stratégique. L'étude des écrits médiévaux dans les pays du Sud patine, en raison d'une grande imprécision des marqueurs indispensables à la localisation des écritures, des peintures, des livres produits dans le Sud aux XIIIe-XIVe siècle, au point que les catalogueurs rattachent nombre de livres de droit à Toulouse ou Bologne sans barguigner sur les spécificités régionales d'un espace qui couvre en réalité Catalogne, Languedoc, Provence Ligurie et vallée du Pô. En outre, les historiens butent souvent sur des formules juridiques propres à l'espace nord-méditerranéen et largement partagées dans celui-ci. Des usages parallèles, d'origine trop méconnue, se maintiennent à travers les siècles, et l'on ne cesse de constater des permanences de longue durée dans les pratiques des institutions publiques et des notaires. Le déclin dramatique de formations spécifiques aux pratiques méridionales de l'écrit contrarie aujourd'hui l'adaptation des universités de l'arc nord-méditerranéen aux nouvelles missions patrimoniales que les collectivités territoriales entendent confier aux laboratoires de sciences humaines implantés en région. Cela souligne l'urgence de formations adéquates à la paléographie et à la diplomatique méridionales. Se pose donc la question des usages méridionaux de l'acte écrit. Une aire en particulier suscite la curiosité, celle des patrimoines pontificaux : les bureaux du souverain pontife semblent adapter les formulaires sans céder jamais à la mode et pourraient avoir marqué de leur influence les administrations et les cours judiciaires avoisinantes. L'exemple avignonnais, au XIVe siècle, a mérité d'être porté au premier plan d'une vaste enquête ; il pourrait offrir la matière de démonstrations annuelles qui, à chaque fois, auraient valeur de test tant scientifique que pédagogique. Qu'en est-il des formes diplomatiques en usage à Avignon par rapport à celles des provinces voisines ? L'Ecole doctorale qui est ici présentée doit s'épanouir tout à la fois dans un espace historique et un bassin de recrutement. Le projet de formation porte sur une aire culturellement cohérente -celle de l'arc méditerranéen de Valencia à Pisa paraît adéquate, et sur une durée longue, du XIIe au XVIIIe siècle, qui permettra de saisir en perspective particularismes et innovations. 

Objectif

L'objectif de l'Ecole Doctorale Thématique est d'offrir une formation technique de haut niveau sur toutes pratiques de chancellerie, de bureau, de notariat, de scriptorium, d'ateliers d'écriture et de décoration ainsi que sur les usages sociaux de l'écrit, dans l'espace du croissant nord-méditerranéen, de Valencia à Bologne et dans la longue durée qui permettra de saisir en perspective particularismes et innovations. Une aire en particulier suscite la curiosité, celle des patrimoines pontificaux : les bureaux du souverain pontife semblent adapter les formulaires sans céder jamais à la mode et pourraient avoir marqué de leur influence les administrations et les cours judiciaires avoisinantes. Les cours, destinés aux doctorants et aux étudiants en Master 2 français et étranger, seront assurés, par plusieurs enseignants invités, à Avignon le 25 – le 3 juillet 2009.

Inscription

L’inscription pour la session 2009 s’effectue entre le 15 mars et le 15 avril (pour constituer le dossier d’inscription consultez http://ecolethematique.univ-avignon.fr). Dix étudiants seront choisis pour participer à l’École 2009. Le comité scientifique encourage vivement les étudiants
étrangers à candidater pour participer à l’École Thématique d’Avignon. Le logement des étudiants sélectionnés est pris en charge, ainsi que le transport des étudiants de l’Union Européenne.

Conditions requises

Être étudiant en Doctorat ou en Master 2 (ou équivalent pour les étudiants étrangers) spécialisé en histoire médiévale ou moderne.

Pour plus de détails et renseignements, consultez le site de l’École Thématique d’Avignon http://ecolethematique.univ-avignon.fr ou ecrivez-nous à l’adresse contact-et@univ-avignon.fr

Lieux

  • Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, Archives départementales de Vaucluse, Archives et Bibliothèque municipales de Carpentras
    Avignon, France

Dates

  • mercredi 15 avril 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • école doctorale, écrits médiévaux, diplomatique méridionales, notariat, scriptorium, diplomatique moderne

Contacts

  • Pr. G.Lobrichon
    courriel : contact-et [at] univ-avignon [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Andrey Grunin
    courriel : andrey [dot] grunin [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les pratiques de l'écrit dans le Sud (XIIe-XVIIIe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 23 mars 2009, http://calenda.org/196818