AccueilLa presse espagnole et la guerre civile : entre rupture et propagande (1936-1939)

*  *  *

Publié le lundi 23 mars 2009 par Marie Pellen

Résumé

Appel à communication consacré à la presse pendant la guerre civile espagnole, son évolution, les conséquences économiques du conflit, l'évolution du lectorat et de la lecture pendant le conflit, les représentation de la guerre que proposent les différentes publications.

Annonce

Appel à communication

La guerre civile génère une « violence totale entre les segments d’une même population, dont les objectifs prioritaires sont l’annihilation ou la soumission sans conditions de l’adversaire, le renversement du régime en place ou la dissolution d’un Etat ». Elle est dès lors « un instrument essentiel du changement socio-politique »[1]. La Guerre Civile espagnole illustre de façon exemplaire le niveau extrême de violence et les multiples ruptures que peut engendrer un tel conflit. Les centaines de milliers de morts et la destruction d’une grande partie des infrastructures du pays en sont la preuve indubitable. En ce qui concerne la presse, le constat est similaire. L’exécution de nombreux propriétaires, journalistes et employés de journaux, la réquisition, la suspension voire la suppression de centaines de quotidiens, hebdomadaires et revues témoignent de l’ampleur d’un phénomène, mettant à mal — entre autres victimes — la liberté d’expression. La Guerre Civile constitue ainsi un moment fondamental dans l’histoire de la presse espagnole, par la dimension de la mutation qu’elle implique, mutation qui n’est pas seulement synonyme de dévastation et de déliquescence mais aussi de transformation. En effet, le conflit s’accompagne de la naissance d’une quantité considérable de périodiques, d’un renouvellement du personnel et d’une réorganisation du financement de la presse, tant dans le camp républicain que franquiste. Il génère également une évolution du contenu et de la forme des journaux, que soulignent par exemple l’omniprésence de la propagande et la réduction ou la disparition de la publicité dans la presse d’information traditionnelle.

Pour son septième numéro, la revue El Argonauta Español propose donc d’aborder la question de l’évolution de la presse espagnole au cours de la Guerre Civile (1936-1939). Les axes de réflexion proposés sont les suivants :

  • Comment évoluent et s’organisent les rapports entre la presse et le pouvoir dans les différentes zones de guerre ?
  • Quelles sont les conséquences économiques du conflit en ce qui concerne la presse ?
  • Comment évoluent le lectorat et la lecture de la presse ?
  • Quelle lecture de la guerre proposent les différentes publications ?
  • Quelle est la place accordée à la propagande ? Comment se manifeste-t-elle ?

Les propositions d’article devront être envoyées avant le 30 juin 2009 à l’adresse suivante :


[1] González Calleja, Eduardo, “Reflexiones sobre el concepto de guerra civil”, in Gladius, n° 20, 2000, p. 305-307.

Dates

  • mardi 30 juin 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • guerre civile espagnole, presse, répression

Contacts

  • severiano Rojo
    courriel : severiano [dot] rojo-hernandez [at] univ-brest [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Severiano Rojo Hernandez
    courriel : amnis [at] revues [dot] org

Pour citer cette annonce

« La presse espagnole et la guerre civile : entre rupture et propagande (1936-1939) », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 23 mars 2009, http://calenda.org/196829