AccueilL’internement des Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale

*  *  *

Publié le mercredi 25 mars 2009 par Raphaëlle Daudé

Résumé

La journée articulera différentes échelles d’analyse pour mieux caractériser la singularité de l’internement français des Tsiganes dans l’Europe des années noires. L’étude d’un des sites les plus importants, celui de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), constitue un observatoire privilégié des pratiques discriminatoires qui pèsent sur les Tsiganes, tout en rappelant le poids des aléas matériels susceptibles de contrarier les intentions et les postures de l’administration.

Annonce

L’internement des Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale

Journée d'études CERHIO - MSH Angers

à la Maison des Sciences Humaines UFR Lettres  5bis Bd. Lavoisier 49 045 Angers

Contact : Aurélien Lignereux, maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université d'Angers : Tél : 01 45 43 37 30, lignereuxaurelien@yahoo.fr

Dans le cadre du cycle « Histoire et mémoire des déportations », la Maison des Sciences Humaines et le Centre de recherches historiques de l’Ouest (CERHIO Angers) organisent une journée d’études sur le thème de l’internement des Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

_________________________

Dans une configuration historiographique longtemps déficitaire en ce qui concerne le sort des Tsiganes en France durant la Seconde Guerre mondiale, les études pionnières sur ce sujet ont été en partie animées par une forte volonté de reconnaissance, participant pleinement aux débats mémoriels.

La multiplication de monographies qui éclairent le cadre et les conditions de vie des camps d’internement, où furent retenus quelques milliers de nomades entre 1940 et 1946, a débouché sur des travaux d’ensemble, porteurs d’un questionnement lourd d’enjeux. Il s’agit notamment d’évaluer la part d’autonomie et de responsabilité des autorités françaises, et ainsi de contribuer à la problématique rupture-continuité entre la IIIe République et l’État français.

La présente journée articulera ces différentes échelles d’analyse pour mieux caractériser la singularité de l’internement français des Tsiganes dans l’Europe des années noires. Cette réflexion doit toutefois s’opérer sous le contrôle des réalités contrastées des camps - celles de leurs affectations successives et de leurs dysfonctionnements. L’étude d’un des sites les plus importants, celui de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), constitue en effet un observatoire privilégié des pratiques discriminatoires qui pèsent sur les Tsiganes, tout en rappelant le poids des aléas matériels susceptibles de contrarier les intentions et les postures de l’administration.

 Programme

Introduction par Marc BERGÈRE, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Rennes 2.

14 h 15
« La population tsigane en France à la veille de la Seconde Guerre mondiale »
par Marc BORDIGONI, sociologue, ingénieur CNRS – IDEMEC (Université d’Aix-en-Provence), auteur notamment du livre Les Gitans, 2007.

14 h 45
« L’internement des Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale : une singularité dans l’Europe nazie »
par Marie-Christine HUBERT, historienne (Archives départementales de Seine-Maritime), auteur d’une thèse sur les Tsiganes en France de 1939 à 1946 (1997).

15 h 15
Discussion  

16 h
« Histoire du camp de Montreuil-Bellay, le plus grand camp d’internement des Tsiganes en France »
par Jacques SIGOT, historien, auteur notamment de Ces barbelés oubliés par l’Histoire : un camp pour les Tsiganes… et les autres : Montreuil-Bellay, 1940-1945. (Editions Wallâda, 1994, 1ère éd. : 1983).

16 h 30
« La mise en mémoire du camp de Montreuil-Bellay : mobilisation des traces matérielles et marquage de l’espace »
par Vincent VESCHAMBRE, professeur de géographie à l’Université de Clermont-Ferrand.

17 h
Discussion

17 h 30
Présentation de la bande dessinée de Kkrist Mirror, Tsiganes, 1940-1945, Le camp de Montreuil-Bellay, 2008
par Aurélien LIGNEREUX, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Angers, et par Jacques SIGOT.

18 h
Conclusion par Marc BERGÈRE, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Rennes 2.
Contact : Aurélien Lignereux, maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université d'Angers : Tél : 01 45 43 37 30, lignereuxaurelien@yahoo.fr

Lieux

  • Maison des Sciences Humaines UFR Lettres 5bis Bd. Lavoisier 49 045 Angers
    Angers, France

Dates

  • mercredi 01 avril 2009

Mots-clés

  • tsiganes

Contacts

  • Aurélien Lignereux
    courriel : aurelien [dot] lignereux [at] univ-angers [dot] fr

Source de l'information

  • Cristiana Pavie
    courriel : cristiana [dot] pavie [at] univ-angers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’internement des Tsiganes en France pendant la Seconde Guerre mondiale », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 25 mars 2009, http://calenda.org/196873