AccueilLes processus de construction identitaire en Sciences de l'information et de la communication

Les processus de construction identitaire en Sciences de l'information et de la communication

Appel à communication pour une journée d'étude le 15 octobre 2009 à l'Université de Bourgogne

*  *  *

Publié le mardi 14 avril 2009 par Marie Pellen

Résumé

Les processus de construction de l'identité interviennent de multiples façons dans les situations de communication, au sein de la vie sociale. Cet aspect est difficile à prendre en compte dans nos travaux de doctorants et jeunes chercheurs, d'autant plus que le concept d'identité est utilisé dans de nombreuses disciplines des SHS. Cette journée d'étude organisée par des doctorants du laboratoire CIMEOS (info-com) veut offrir un espace de dialogue et d’expérience en vue de l’enrichissement des démarches de recherches liées à cette thématique de l’identité. Deux chercheurs invités viendront apporter leur éclairage. Trois ateliers sont proposés sur : les contextes d'apprentissage ; les objets marqueurs d'identité ; les médias porteurs d'identités de fiction. Des formes innovantes de communication scientifique sont bienvenues.

Annonce

Journée d’étude organisée par des Doctorants en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) du laboratoire CIMEOS, le 15 octobre 2009 à l’Université de Bourgogne, Dijon

Appel à communication jusqu'au 15 juin 2009

Coordination : Thomas MARSHALL et Valériane TAVILLA
Contact : vt.cimeos (arobase) gmail.com
Comité scientifique : Pascal Lardellier, Jean-Jacques Boutaud, Jacques Bonnet, Professeurs HDR
Chercheurs invités : Nicolas Pélissier, Université de Nice-Sophia Antipolis
Cédric Fluckiger, ENS Cachan

Les questionnements sur la notion d’identité sont indissociables des Sciences de l’Information Communication (SIC ) dans leur spécificité à promouvoir les échanges et étudier les processus constitutifs d’identité. De fait, cette notion peut parfois se révéler difficile à envisager dans sa totalité par les jeunes chercheurs sans en omettre un point important. Comment observer, décrire les éléments de signification de l’identité en tant que concept en constante mutation ?

Au delà de notre champ de recherche, on constate que la notion d’identité est un thème fédérateur en Sciences Humaines et Sociales. Il donne lieu à des manifestations scientifiques qui correspondent à des approches disciplinaires hétérogènes, donnant vie à des travaux de recherche variés. C’est pourquoi il importe pour les Doctorants en SIC que nous sommes, d’approfondir notre connaissance de cet objet pluridisciplinaire pour en faire un usage pertinent dans notre discipline.

Parmi les approches possibles, nous n’adopterons pas l’axe de travail propre à la macro-politique qui s’attache à décrire les identités nationales, culturelles ou religieuses, etc, dans leur évolution au sein de notre société. Cette journée d’étude fera plutôt la part belle aux processus de construction identitaires dans des contextes préétablis par la proposition d’ateliers de recherche ci-après. A l’échelle des situations de communication courantes, comment l’identité de l’acteur se construit-elle, évolue-t-elle, par le biais de médiations aux supports polymorphes ?

Cette journée d’étude veut offrir un espace de dialogue et d’expérience en vue de l’enrichissement des démarches de recherches liées à cette thématique de l’identité, autour de l’un de ces 3 axes :

1. Apprentissages et appropriation :

Quand apprendre quelque chose est aussi devenir quelqu’un.

Comment l’identité de l’acteur est influencée par les médiations sous-jacentes aux situations d’apprentissages ? Quelles sont les conséquences systémiques de ce processus ? Par apprentissage, on intègre ceux propres aux contextes professionnels et éducatifs, qu’on pourrait qualifier de formels. Mais on s’interroge aussi sur les conséquences des apprentissages dits informels, dans les cadres associatifs, artistiques, ludiques ou familiaux. Cet axe d’étude encouragera les débats et les réflexions sur les processus d’appropriation de l’acteur en situation d’apprentissage.

2. Objets marqueurs d’identité :

Quand l’objet, matériel ou immatériel, se voit investi d’un réseau de symboles.

Ainsi, son statut peut évoluer d’objet d’usage quotidien, qu’il soit matériel (une casquette…) ou immatériel (l’écologie, l’école…), à des objets sources de médiations et porteurs de d’identité, de valeurs-refuges. Par objets, on entend aussi bien des vêtements emblématiques (référence au marketing tribal) que des objets-concepts comme le développement durable, l’agriculture biologique, par exemple.
Ces exemples ne constituent pas une liste exhaustive et invitent le chercheur à envisager cet atelier comme un espace qui démontrerait que des situations de communication peuvent affecter une dimension figurative à des objets divers : ils deviennent, par extension, les supports de caractéristiques identitaires.

3. Les médias, outils de (dé)construction d’une identité fantasmée/projetée/rêvée :

Quand les histoires nous font jouer à être un(e) autre.

Il s’agit de réfléchir sur la portée narrative du médium qui nous laisse choisir qui nous voulons être et dans quel décor : on fait référence aux supports tels les médias en ligne et les nouveaux univers fictionnels (tel que le storytelling, ou plus simplement le livre). L’être humain aime se projeter volontairement dans un univers de fiction permissif où il peut s’identifier à des personnages multiples et ce, en dépit de son âge. On entre dans le cadre de l’expérience donnée à vivre dans une « parenthèse » autorégulée par l’acteur lui-même.
Cet atelier questionnera les usages et les effets des médias de fiction sur les dynamiques identitaires au niveau individuel. Il peut s’agir, par exemple, de programmes télévisés, de jeux de rôles, de romans ou autres oeuvres d’art, de jeux vidéos pour enfants aussi bien que pour adultes.

Cette journée d’étude donnera la priorité aux communications des Doctorants et des jeunes chercheurs en SHS, sans pour autant exclure les chercheurs confirmés.

Nous accueillerons à titre d’invités :
- Cédric Fluckiger de l’ENS Cachan, jeune docteur ayant publié un article dans la revue Réseaux qui a attiré notre attention : « La sociabilité juvénile instrumentée. L'appropriation des blogs dans un groupe de collégiens »
- Nicolas Pélissier, Professeur à l’Université de Nice-Sophia Antipolis, pour l’ensemble de ses travaux sur la blogosphère ; directeur de collection pour la revue Réseaux.

Une journée d’étude qui prend des libertés avec les conventions du colloque :

Les contributions à cette journée d’étude peuvent revêtir des formes variées. Ce choix devant faire l’objet d’une justification préliminaire au résumé par l’auteur. Nous souhaitons donner place à l’expérimentation d’autres formats de réflexion scientifique collective, adaptés à d’autres besoins. Les communications pourront prendre appui sur l’une des formes suivantes, au choix motivé de l’auteur :
- des posters-ateliers collectifs, mode de présentation pouvant se préparer en groupe (maximum de 4 pers),
- l’exposition et l’analyse de matériaux issus du terrain de recherche (photos, objets, vidéos…),
- des démonstrations de méthodologies de recherche originales,
- des exercices de simulations,
- un article qui fera l’objet d’une présentation orale de 20 min suivi d’un débat de 10 min.

Cette volonté d’ouvrir les modes de transmission des travaux proposés va dans le sens de la mise en place d’un mode de communication plus interactif. Cela pour valoriser un potentiel de créativité collective et faire partager des compétences et des connaissances qui, finalement, fondent aussi bien nos recherches que notre propre identité.

Modalités de réponse à cet appel

Quelle que soit la forme choisie, le résumé (entre 1500 et 2000 signes) devra être envoyé avant le lundi 15 juin 2009 à l’adresse suivante : vt.cimeos (arobase) gmail.com.
Les résumés seront à envoyer en format .doc ou PDF, police 12, Times New Roman, interligne simple. Ils devront mentionner les éléments suivants :
- Nom, prénom, coordonnées complètes (postales, mail indispensable, téléphone)
- Université, laboratoire de rattachement, grade.
- Nom du directeur de thèse, titre et nombre d’année de thèse ( cas d’un candidat Doctorant).
- Titre de l’article
- Titre de l’atelier et forme de présentation choisis

La journée est prévue le jeudi 15 octobre 2009, à Dijon, de 9 h à 16h environ.
Les Actes de la journée seront édités sous forme de CD-Rom.

Lieux

  • 36 rue Chabot Charny
    Dijon, France

Dates

  • lundi 15 juin 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • SIC, communication, construction identitaire, identité, apprentissage, objet, média, doctorant Bourgogne

Contacts

  • Vallériane Tavilla
    courriel : vt [dot] cimeos [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Thomas Marshall et Valériane Tavilla ~
    courriel : vt [dot] cimeos [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les processus de construction identitaire en Sciences de l'information et de la communication », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 14 avril 2009, http://calenda.org/196984