AccueilFemmes d'images, images de femmes

Femmes d'images, images de femmes

Atelier Jeune recherche, CRHXIXe-ISOR

*  *  *

Publié le mardi 21 avril 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Quelle est la place des femmes dans les métiers de l'image ? Telle est la question liminaire qui préside à cet atelier « Jeune recherche », qui rassemble des spécialistes des médias et de l’analyse d’images. Métiers historiquement accaparés par des hommes, ces derniers les dominent tant institutionnellement que symboliquement. Les femmes restent souvent cantonnées aux arts ou aux genres dits « mineurs », quand elles ne sont pas isolées dans les fonctions subalternes au sein des milieux les plus créatifs ; elles sont pourtant productrices d’images – et d'imaginaires. Qui sont ces femmes, qui ne s’offrent pas à la représentation mais se cachent – ou se révèlent – derrière leur objectif, leur caméra ou leur crayon ? Quels sont leurs parcours, leurs « carrières » ?

Annonce

Quelle est la place des femmes dans les métiers de l'image ? Telle est la question liminaire qui préside à cet atelier « Jeune recherche », qui rassemble des spécialistes des médias et de l’analyse d’images. Métiers historiquement accaparés par des hommes, ces derniers les dominent tant institutionnellement que symboliquement. Les femmes restent souvent cantonnées aux arts ou aux genres dits « mineurs », quand elles ne sont pas isolées dans les fonctions subalternes au sein des milieux les plus créatifs ; elles sont pourtant productrices d’images – et d'imaginaires. Qui sont ces femmes, qui ne s’offrent pas à la représentation mais se cachent – ou se révèlent – derrière leur objectif, leur caméra ou leur crayon ? Quels sont leurs parcours, leurs « carrières » ?

Cet atelier veut observer ces « femmes publiques », selon l’expression de Michelle Perrot, et les images qu'elles proposent de la société de leurs temps, en s'appuyant sur les travaux de jeunes doctorants. Leurs recherches portent sur des objets médiatiques divers, mais croisent toutes des femmes : photographes, cinéastes, productrices de télévision, dessinatrices ont investi le champ médiatique et le nourrissent de leurs propres représentations. La journée sera centrée sur leurs pratiques et leurs parcours, souvent singuliers, parfois conflictuels, au sein de ces métiers de l’image ; avant de mettre en perspective leurs œuvres, fort diverses également – documentaires, bandes dessinées, films militants ou non, destinés à la télévision ou au cinéma.

En s'inspirant explicitement de travaux issus des Gender studies, Cultural studies et autres Star studies, qui ont déjà bien mis en évidence les effets des rapports sociaux de sexe dans le champ des productions artistiques, la volonté est ici de traiter davantage que le seul cinéma – qui reste le plus étudié à ce jour. D’Agnès Varda à Kira Mouratova, les participants mettront en lumière certaines figures, moins célèbres, de réalisatrices et productrices de télévision (Pilar Miro, Andrée Davis Boyer) ou encore de dessinatrices de bandes dessinées (de Claire Brétécher à Marjane Satrapi) et de photographes (Annette Léna), dans une perspective résolument internationale.

Cette démarche collective se veut in fine synthétique, s'éloignant des approches généralement monographiques, centrées autour d’un média ou d’un métier, pour une comparaison « intermédiatique » de ces images et de ces parcours.

Les années 1960 et 1970, moments de forte contestation sociale de la domination masculine – tant sur le plan social qu'académique –, serviront de cadre à cette rencontre, dégageant ainsi plusieurs thématiques privilégiées : 

  • Les conditions d’accès des femmes à ces métiers, notamment dans une perspective biographique ;
  • Les conditions de production des œuvres étudiées, dans le cadre des rapports sociaux de sexe, dont  certaines récurrences restent à questionner : la figure du couple créateur, la difficulté de la pratique (auto-financement, voire œuvres non signées, etc.) ;
  • De là, les rapports, parfois très intimes, des femmes à leurs créations ;
  • La difficile question des publics : quels éléments pour une histoire de la réception féminine de ces œuvres ?
  • L’engagement militant, en particulier féministe ;
  • Enfin, l’appropriation de médias spécifiques et leur éventuelle redéfinition par la pratique féminine (les métiers de la télévision, la photographie militante, le film documentaire…). 

9h30-12h30

Introduction : Myriam Tsikounas

Panorama des champs de la création : dessin, photographie, chanson filmée

Présidence : André Rauch

Dessinatrices et scénaristes de BD, exceptions d’un domaine masculin : Claire Brétécher, Florence Cestac, Marjane Satrapi
Makis Malafékas

Annette Léna, femme photographe engagée des années soixante
Sara Darmayan

De la « madone » à la « mamie » : Andrée-Davis Boyer, une productrice-réalisatrice tenace
Audrey Orillard

14-17h

L’image animée : le média prvilégié ? Vidéo, cinéma, télévision

Présidence : Sébastien Le Pajolec

« Mes images m’appartiennent » : la vidéo selon les femmes.
Hélène Fleckinger

Le cinéma par Kira Mouratova : le regard d’une femme, le plaisir de créer, le désir d’être soi-même
Katsiaryna Zakharava

Pilar Miró : les mises en scène d’un combat
Ana Vinuela

Agnès Varda : une « nouvelle » vague parmi les hommes
Ariane Beauvillard

Lieux

  • salle 1 du centre Panthéon, 12 place du Panthéon
    Paris, France

Dates

  • mercredi 29 avril 2009

Mots-clés

  • histoire culturelle, histoire des femmes et du genre, analyse d'images, histoire des médias

Contacts

  • audrey orillard
    courriel : audrey [dot] orillard [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • audrey orillard
    courriel : audrey [dot] orillard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Femmes d'images, images de femmes », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 21 avril 2009, http://calenda.org/197010