AccueilViols en temps de guerre / Rape in wartime

Viols en temps de guerre / Rape in wartime

Une histoire à écrire / A history to be written

*  *  *

Publié le mercredi 22 avril 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Les viols commis lors de conflits armés sont bien souvent considérés comme une violence inéluctable. L’expression même de « viol de guerre » les inscrit dans une normalité intemporelle de la guerre. Parce que les victimes sont dans la plupart des cas des civils et des femmes, ils furent longtemps relégués au second plan. Ainsi placés à la marge du champ de bataille, on pensait les viols entre butin et repos du guerrier. Sans effet sur le cours de la guerre, n’y était vu, que l’assouvissement, certes violent, de la pulsion sexuelle masculine. Depuis une trentaine années, des travaux ont été réalisés dans différentes disciplines. Ce colloque a pour ambition de promouvoir une approche du viol en temps de guerre comme sujet d’histoire. Le propos n’est pas de l’ériger au préalable en violence suprême et oubliée, mais, en prenant en compte les acteurs, les actes et les moments, de s’interroger sur sa place dans les conflits. Il s’agit également d’en cerner la visibilité au moment des faits comme a posteriori. On se demandera ainsi comment le viol peut aller jusqu’à symboliser un conflit, se retrouver au cœur de la dénonciation des atrocités commises par l’ennemi, ou au contraire être évacué des récits, publics comme privés.

Annonce

11 mai

Accueil et introduction / Welcome and introduction
13 h -13 h 30

Approches et difficultés • Approaches and difficulties
13 h 30-14 h 30

Table-ronde animée par Pieter Lagrou (Université libre de Bruxelles)

avec Malika El Korso (Université d’Alger), Stéphanie Gaudillat-Cautelat (Université Lyon 2, IHA), John Horne (Trinity College, Dublin), Daniel Palmieri (CICR - Genève), Alisa Muratcuas (Association of Concentration Camp Torture Survivors, Sarajevo) et Michaelina Jakala (University of Bradford).

Commettre / Perpetrating
15 h-17 h

présidence : Raphaëlle Branche (CHS, Université Paris 1 - Maison Française d’Oxford)

Anne Godfroid (Université Libre de Bruxelles), Une fureur « belgica » en réponse à la fureur « teutonica » ? ou l’esprit de revanche des soldats belges stationnés en Rhénanie. Réalité ou fiction ?

Julie Le Gac (ENS Cachan), « Marocchinate » : du barbarisme à la dénonciation raciale des viols commis en Italie par l’Armée française (1944)

Delphine Lacombe (EHESS, Université de La Rochelle), Raison d’Etat, raison de la révolution, raison des hommes : le cas emblématique de l’affaire nicaraguayenne Zoilamérica Narváez contre Daniel Ortega

Dara Kay Cohen (Stanford University), The Role of Female Combatants in Armed Groups : Women and Wartime Rape in Sierra Leone (1991-2002)

Théoriser / Theory
17 h 30-19 h

Présidence : Pieter Lagrou (Université libre de Bruxelles)

Elisabeth Jean Wood (Yale University), A Theoretical Framework for Explaining the Variation in Wartime Sexual Violence

Débat / Discussion

12 mai

L’imaginaire en actes / The imaginery in action
9 h-10 h 30 

Présidence : John Horne (Trinity College - Dublin)

Maud Joly (Sciences Po, Paris), Troupes maures et viols de Républicaines : pratiques de guerre, terreur et imaginaires du passé réactivés dans la guerre d’Espagne

Amandine Regamey (Université Paris 1, EHESS), Le poids des imaginaires : viols et mythe des femmes-snipers en Tchétchénie

Nayanika Mookherjee (Lancaster University), The absent piece of skin : Gendered, racialised and territorial inscriptions of sexual violence during the Bangladesh war

Situations et dynamiques / Situations and dynamics
11 h-12 h 30

Présidence : Fabrice Virgili (IRICE/CNRS - Université Paris 1)

Regina Mülhauser (Institut for Soziale Forschung, Hambourg), Coerced Undressing, Sexual Torture, Rape and Sexual Enslavement – Different Forms of Sexual Violence during the German War and Occupation in the Soviet Union (1941-1945)

Katherine Stefatos (University of London), The victimization of the body and the body politic during the Greek Civil War

Alexandre Soucaille (Université Paris X), La présence du viol. Savoirs, épreuves et témoignages (Inde)

14 h 30-16 h

Natalia Suarez Bonilla (EHESS), Viol, blâme de la victime et contrôle social en temps de guerre : une approche du cas colombien

Akachi Odoemene (University of Ibadan, Nigeria), The Nigerian Military and Sexual Violence in Ogoniland (Niger Delta), Nigeria, 1987-1999

Valérie Pouzol (EPHE), Déconstruire le concept de « pureté des armes » (Tohar ha Néchek) : les viols comme arme de guerre dans l’histoire du conflit israélo-palestinien (1948-1992)

Face au droit / The legal dimension
16 h 30-18 h 

Présidence : Isabelle Delpla (Université Paul-Valery - Montpellier)

Marianna G. Muravyeva (Herzen State Pedagogical University of Russia, St Petersbourg), Categorizing Rape in the Russian Military Law (17 th and 18 th centuries)

Claire Fourçans (Université Paris X), Les violences sexuelles devant les juridictions pénales internationales

Jane Freedman (Université Paris 1, CRPS), Asylum denied : Refusing international protection to the victims of wartime rape

13 mai

Vivre après / Life afterwards
9 h-10 h 30

Présidence : Daniel Palmieri (CICR, Genève)

Antoine Rivière (Université Rennes 2), Décisions spéciales : Les enfants nés des viols allemands et abandonnés à l’Assistance publique pendant la Grande Guerre

Adediran Daniel Ikuomola (University of Ibadan, Nigeria), The Nigerian Civil War of 1967 and the Stigmatization of Children Born of Rape Victims in Edo State Nigeria

Nadine Puechguirbal (CICR, Genève), Les conséquences du viol au lendemain des conflits armés et son impact sur la réintégration sociale des victimes/survivantes au sein de leur communauté/société

Récits et réception / Narratives and reception
11 h-12 h 30

Présidence : Daniel Palmieri (CICR, Genève)
       
Zoë Waxman (University of London), Testimony and Silence : Sexual Violence and the Holocaust

Tal Nitsan (University of British Columbia), Societal Reflection in Wartime Rape Avoidance : Looking at the Israeli-Palestinian conflict

Norman Naimark (Stanford University), The Russians and the Germans : Rape during the War and Post-Soviet Memories

12 h 30- 13 h
Conclusions générales / Concluding remarks

Comité scientifique

Raphaëlle Branche - Centre d’histoire sociale du xxe siècle-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Maison Française d’Oxford
Isabelle Delpla - umr cnrs 5206 Triangle/ea 738-Université Montpellier III
John Horne - Trinity College, Dublin
Pieter Lagrou - Université libre de Bruxelles
Daniel Palmieri - Comité International de la Croix-Rouge-Genève
Fabrice Virgili - Identités, Relations Internationales et Civilisations de l’Europe/cnrs-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Responsables scientifiques :

Raphaëlle Branche et Fabrice Virgili

Contact :

umr irice - Josette Mattesco
    Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    1, rue Victor-Cousin, F-75231 Paris cedex 05
• email : irice@univ-paris1.fr
tél. 33 (0)1 40 46 27 90

le colloque se tiendra en anglais et en français, avec traduction simultanée.
entrée libre dans la mesure des places disponibles
inscription obligatoire par courriel à : rapeinwartime@univ-paris1.fr

adresse du colloque
Institut historique allemand
8, rue du Parc Royal – 75003 Paris

métro : ligne 1 - Saint-Paul (Le Marais)

Lieux

  • Institut historique allemand 8, rue du Parc Royal
    Paris, France

Dates

  • lundi 11 mai 2009
  • mardi 12 mai 2009
  • mercredi 13 mai 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • guerre, genre, violences

Contacts

  • Josette Mattesco
    courriel : irice [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Maryvonne Le Puloch
    courriel : lepuloch [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Viols en temps de guerre / Rape in wartime », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 22 avril 2009, http://calenda.org/197030