AccueilLes traités d’architecture à l’épreuve des monuments

*  *  *

Publié le mardi 28 avril 2009 par Marie Pellen

Résumé

Cette journée d’études, organisée par les doctorants en histoire de l’art moderne de l’Université de Toulouse II-Le Mirail, s’intitule : Les traités d’architecture à l’épreuve des monuments. Elle a pour ambition d’évoquer la question de l’impact des traités d’architecture dans les monuments du sud de la France, du XVIe au XVIIIe siècle. Les interventions de la matinée ont pour objectif de nourrir la table ronde organisée l’après-midi autour de spécialistes de la question : M. Rafael Moreira, M. Jean Guillaume et Mme Émilie d’Orgeix.

Annonce

Les thèmes des communications ont été choisis afin de dresser un large panorama, aussi bien au niveau chronologique et géographique qu’au niveau thématique et problématique. Du Périgord à la Provence en passant par Auch, Rodez ou Toulouse, la question de l’utilisation des traités d’architecture durant l’époque moderne sera examinée non seulement au regard des monuments mais également au regard des hommes (architectes, commanditaires ou théoriciens), souvent de manière inédite.

D’un point de vue méthodologique, l’étude des traités et de leur influence sera abordée de manière directe avec l’étude des gravures (chapiteaux, ordres, portes, etc.) mais également de manière indirecte avec une réflexion menée autour de l’enseignement académique à Toulouse. Par un jeu de miroir, le traité sera approché comme le « moteur » d’une pratique renouvelée mais sans le considérer comme l’ « unique initiateur » : il est lui-même le reflet d’un goût et d’une pratique déjà existante et répandue.

Plusieurs problématiques seront donc soulevées lors des interventions. Quelle connaissance théorique offre un monument ? Cette érudition est-elle celle du commanditaire ou de l’architecte ? Comment s’adaptent, s’intègrent des modèles, des formes nouvelles issues de « pré-traité » (tel celui de D. de Sagredo) ou de traités dits de « référence » (ceux d’Alberti, de Palladio..) dans les structures architecturales, la pratique et la tradition constructive ?

Y-a-t-il une reprise précise de traités ou une certaine invention de la part de l’architecte dans le choix de ses formes à partir de modèles théoriques ?

À travers la richesse et la variété des sujets abordés, ce sont, en fil rouge, les questions du passage du maçon à l’architecte qui seront déclinées, celles de la formation de l’artiste, de son statut dans la société et de son rôle dans la conception du projet architectural ou dans son exécution. Parmi toutes ces problématiques, les notions d’échange et de circulation des idées, des formes et des hommes sont sous-jacentes. L’ensemble de ces interrogations suscitera le débat alimenté par les professeurs invités qui donneront à cette journée d’études une dimension  internationale.

Programme

 8h45-9h : Accueil des participants

9h-12h : « Les traités d’architecture à l’épreuve des monuments  », communications des Doctorants.

Présidence de séance : Inès Castaldo, Doctorante en Histoire de l’art

Colin Debuiche : L'impact des Medidas del romano à Toulouse : le cas de l'hôtel de Bernuy, entre adaptation et tradition

Caroline de Barrau : Guillaume Philandrier (1505-1565) et la cathédrale de Rodez : nouvelles informations

Sophie Fradier : Projets et conception de l'entrée monumentale de la cathédrale Sainte-Marie d'Auch (1560-1680 ) : les apports du De Re Aedificatoria d'Alberti

Mélanie Lebeaux : La stéréotomie en Périgord à la Renaissance (1480-1630) : un exemple de traditions architecturales reprises par la tratadistique française des XVIe et XVIIe siècles

10h20-10h40 : Pause

Inès Castaldo : Pierre Le Muet et les principes de l'architecture privée: applications et adaptations à Aix-en-Provence au quartier Mazarin (milieu du XVIIe siècle) S

andra Dansault : « L'autel à la romaine » dans les traités d'architecture du XVIIIe siècle. De la théorie vers la pratique. Le cas du modèle provençal

Marjorie Guillin : L'enseignement de l'architecture à l'Académie royale de peinture, sculpture et architecture de Toulouse

Aurélie Lacourarie : L’influence de Palladio dans l’œuvre de l’architecte toulousain Jean-Arnaud Raymond à la fin du XVIIIe siècle 

12h-14h : Déjeuner avec les intervenants et le corps professoral

14h-17h : Table ronde autour des invités, des intervenants et salle.

Présidence de séance : M. Pascal Julien, Professeur de l’Université Toulouse II-Le Mirail

M.  Rafael Moreira, Professeur de l’Université Nouvelle de Lisbonne,

M.  Jean Guillaume, Professeur émérite de l’Université de Paris IV-Sorbonne,

Mme Émilie d'Orgeix, Pensionnaire à l'INHA (Paris), Département des études et de la recherche, axe Histoire de l'Architecture.

Lieux

  • Maison de la Recherche (B. 26), Université Toulouse-II-Le Mirail, 5 allées Antonio Machado,
    Toulouse, France

Dates

  • lundi 11 mai 2009

Mots-clés

  • Architecture, Traités d'architecture, Toulouse, Rodez, Auch, Alberti, stéréotomie, Périgord, L'autel à la romaine, Pierre Le Muet, Palladio

Contacts

  • Alexandra Woolley
    courriel : alexwoolley [at] hotmail [dot] fr
  • Debuiche Colin
    courriel : debuiche13 [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Alexendra Woolley
    courriel : alexwoolley [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les traités d’architecture à l’épreuve des monuments », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 28 avril 2009, http://calenda.org/197078