AccueilLa norme dans tous ses états. Approches historiennes

*  *  *

Publié le mardi 28 avril 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

L’objet du présent colloque est d’inviter des historiens – travaillant sur des périodes et aires culturelles diverses – à s’interroger sur les normes entendues comme catégories conceptuelles, mentales et méthodologiques qui structurent les objets sur lesquels ils travaillent. Il s’agira, en collaboration avec des chercheurs d’autres disciplines en sciences sociales, de tenter de mieux comprendre les processus de constructions normatives, aussi bien en termes de discours que de pratiques. Il est des normes explicitement formulées, d’autres qui sont implicites : comment analyser les premières ? Comment rendre visibles les secondes ?

Annonce

Les normes sont élaborées et imposées par les discours qui, en les désignant, participent à leur fabrication. Ces processus de fabrication embrassent des pratiques disciplinaires, intellectuelles, sociales, politiques, économiques et territoriales, ainsi que des enjeux apparents ou cachés. Car la norme est aussi un révélateur du fonctionnement des sociétés, de ce qui est accepté et acceptable. Elle désigne, démarque et définit la notoriété et la légitimité. Elle peut être affichée, intégrée, comme rester cachée sans pour autant perdre de son efficacité. Façonnant des comportements sociaux mais aussi des modes de pensée et de se penser, dispositif normatif comme discours normatif, elle suscite également des réactions de rejet, défiance ou contestation, qui peuvent aussi participer à la création de nouvelles normes. De ce fait, la norme peut prévenir et réguler des conflits comme les susciter et les aggraver.

Le champ d’application de la norme sera entendu au sens le plus large : production de discours scientifique (au premier rang duquel le récit historique), savoirs et écriture de ces savoirs, processus de connaissance, procédés de décision, mémoire, définition de territoires, comportements sociaux, etc., et sur les thématiques les plus variées, en jouant sur des échelles de temps et d’espaces.

S’interroger ainsi sur les processus de fabrication, c’est aborder les pratiques disciplinaires, intellectuelles et sociales. C’est aussi s’intéresser aux acteurs et auteurs de cette construction, qui agissent par leurs discours autant que par leurs pratiques. C’est enfin une autre manière de reposer ou de repenser les binômes archaïsme-modernité, progrès-retard, centre-périphérie(s) (territoriales comme sociales), intégration-exclusion, acceptation-contestation, orthodoxie-hétérodoxie.

Mercredi 27 mai 2009, 14 h 00
(Salle des Assises de l’Ancien Palais de justice - Grenoble)

14h00 ● Ouverture - Christine CRIFO, vice-présidente du Conseil général de l’Isère, chargée des actions de mémoire et droits de l’homme, René FAVIER, vice-président recherche de l’UPMF, Philippe SALTEL, directeur de l’UFR SH UPMF

14h15 ● Introduction

Anne-Marie GRANET-ABISSET, Professeur, UPMF, UMR LARHRA

Normes et écriture de l’histoire : producteurs et médiateurs

Président et discutant : Laurent DOUZOU (Professeur, IEP de Lyon, UMR LARHRA)

14h30 ● Norme et construction du sens. L’historien des années 1940 et la fabrication du passé
Pierre LABORIE, Directeur d’études à l’EHESS, Paris

15h15 ● Questionner les régimes d’historicité
Marie-Claire LAVABRE, Directeur de recherche au CNRS, Sciences Po Paris

16h30 Pause

16h45 ● « Réevaluer les valeurs » : l’éthique nationale-socialiste
Johann CHAPOUTOT, Maître de conférences, UPMF

17h30 ● Discussion commune

Jeudi 28 mai 2009, 9 h 00
(MSH - Alpes, domaine universitaire de Grenoble)

 

Ecriture et normalisation de la mémoire

Président et discutant : Jean-Marie GUILLON (Professeur, UMR Telemme, Université Aix-Marseille)

09h00 ● La Shoah au cinéma et dans la littérature : une “mémoire” à surveiller ?
Retour sur les critiques adressées à La Chute et aux Bienveillantes
Jean SOLCHANY, Maître de conférences, IEP de Lyon

09h45 ● De l’insurgé expulsé au rapatrié : le portrait du colon algérien dans les mémoires des Européens d’Algérie
Michèle BAUSSANT, Chargée de recherche CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, Paris Nanterre

10h30 Pause

10h45 ● L’histoire au musée normalise-t-elle les mémoires ?
Jean-Claude DUCLOS, conservateur en chef, directeur du Musée Dauphinois, Grenoble

11h30 ● Chercheurs en sciences sociales dans les médias audiovisuels : constructions normatives et processus de catégorisation
Caroline LENSING-HEBBEN, Doctorante, Sciences Po Paris

Normer les pratiques, les pratiques normées

Président et discutant : Anne-Marie Granet-Abisset (LARHRA)

14h30 ● Norme, pratique notariale et rite social
Lucien FAGGION, Maître de conférences, Université Aix-Marseille, UMR Telemme

15h15 ● Le nouveau code de la route marocain (2005-2009). Eléments pour l’autopsie d’une réforme avortée
Frédéric ABÉCASSIS, Maître de conférences, ENS-LSH Lyon, Centre Jacques Berque, Rabat

15h45 - Pause

16h00 ● Normes et pratiques sexuelles au Maroc : une évolution paradoxale
Abdessamad DIALMY, Professeur, Université Mohammed V, Rabat

16h45 ● Les normes entre le langage des textes et les mots du terrain : l’exemple de la référence au harem dans des travaux historiques et anthropologiques sur le (et au) Maghreb
Nasima MOUJOUD, Maître de conférences, UPMF, UMR LARHRA

Vendredi 29 mai 2009, 9 h 00
(MSH - Alpes, domaine universitaire de Grenoble)

 

Risques environnementaux et risques naturels : entre normes et compromis

09h00 - 12h00 ● Table-ronde avec Fabrice COTTON, Professeur, UJF, directeur de l’UMR LGIT (CNRS-UJF), Grenoble François GILLET, Ancien directeur du Pôle grenoblois d’études et de recherche pour la prévention des risques naturels, Grenoble Céline LUTOFF, Maître de conférences, UJF, UMR PACTE, Grenoble Vincent PUPIN, Agronome, consultant diagnostics environnementaux et patrimoniaux, Paris animée par Claude GILBERT (DR CNRS, UMR PACTE Grenoble) et Pierre PECH (Professeur, Université Paris 1, UMR Géographie Physique P. Birot)

Contre-Normes, résistances et évitements

Président et discutant : Pierre Laborie (directeur d’études à l’EHESS, Paris)

14h00 ● La norme à la campagne. L’individu et la famille, l’agriculture et la pluriactivité : taxinomies officielles et taxinomies indigènes
Pierre JUDET, Maître de conférences, UPMF, UMR LARHRA

14h45 ● Normes ethnographiques et Sujet écrivant
Jean-Noël PELEN, Chargé de recherche au CNRS, UMR TELEMME

15h30 ● Imposer sa norme : deux exemples de stratégie nobiliaire au XVIIIe siècle
Bernard HOURS, Professeur, Université Lyon 3, UMR LARHRA

16h30 -18h ● Conclusions-réflexions
Mercedes VILANOVA, grand témoin du colloque, Professeur, Université de Barcelone

Discussion

Catégories

Lieux

  • Salle des Assises de l'Ancien Palais de Justice (mercredi 27 mai 2009) et MSH-Alpes (Domaine Universitaire de Saint Martin d'Hères)
    Grenoble, France

Dates

  • mercredi 27 mai 2009
  • jeudi 28 mai 2009
  • vendredi 29 mai 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • normes, production du discours scientifique, fabrication de la norme, processus de connaissance

Contacts

  • Anne-marie Granet-abisset
    courriel : anne-marie [dot] granet [at] wanadoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mélissa Pelisson
    courriel : melissa [dot] pelisson [at] upmf-grenoble [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La norme dans tous ses états. Approches historiennes », Colloque, Calenda, Publié le mardi 28 avril 2009, http://calenda.org/197084