AccueilReprésentations et pratiques enseignantes

*  *  *

Publié le mardi 05 mai 2009 par Marie Pellen

Résumé

Journée d’étude organisée par l'équipe de recherches en éducation RECIFES, Université d’Artois, 2 décembre 2009. La notion de représentation est au cœur, sinon des pratiques enseignantes elles-mêmes, du moins des discours qui entendent rendre compte de ces pratiques et même les influencer. A travers elle se jouerait ainsi la nécessité de certaines prises de conscience supposées un peu mieux orienter les enseignants, et selon au moins deux champs différents.

Annonce

La notion de représentation est au cœur, sinon des pratiques enseignantes elles-mêmes, du moins des discours qui entendent rendre compte de ces pratiques et même les influencer. A travers elle se jouerait ainsi la nécessité de certaines prises de conscience supposées un peu mieux orienter les enseignants, et selon au moins deux champs différents.

Le premier concerne la pédagogie proprement dite. Celle-ci ne commencerait véritablement et ne s’inaugurerait que dans le souci de la « prise en compte des représentations des élèves ». Cette perspective est certes très ancienne, puisque l’on en retrouve le motif dès Platon, mais, incontestablement, elle a reçu à notre époque une extension considérable, en particulier dans de multiples travaux de didactique. C’est devenu aujourd’hui un mot d’ordre, sinon une évidence, au point que cette insistance même amène à douter de sa recevabilité effective auprès des publics auxquels ce mot d’ordre s’adresse autant que de sa capacité à effectivement rendre compte ou informer les pratiques. La pertinence de ce concept est ainsi à interroger, en particulier en étant attentif à son lien au constructivisme, qui a aujourd’hui le même statut de mot d’ordre. Une telle interrogation permettra en outre d'interroger un certain rapport prescrit au métier et l'évolution qui y a conduit.

Le second champ concerne l’analyse des représentations des acteurs au sein de l’école, et tout particulièrement celle des enseignants et des élèves. La recherche en sciences de l’éducation ne cesse d’analyser les représentations que les uns et les autres se font des uns et des autres et de l’école. Elle ne cesse de montrer que ces représentations sont la plupart du temps au cœur de différents malentendus qui font obstacle à un bon ajustement du métier, en particulier à l’égard des classes populaires. Les nombreux travaux portant sur cette question ont-ils eu des effets sur l'évolution des pratiques enseignantes et est-on bien certain que le fonctionnement de l’école dépende de l’ajustement de nos représentations? Le questionnement pourra se construire à un triple niveau : les représentations et leur poids dans la pratique enseignante, tout d’abord ; la construction de cette notion, son ou ses usages, sa diffusion, sa portée et ses implications méthodologiques et scientifiques ; enfin sa légitimité même ainsi que son homogénéité dans les différents travaux qui l’utilisent. Bref : quelle est la valeur épistémologique de ce concept ?

Calendrier :

− Remise des propositions pour le 15 juin (2000 signes, espaces compris)
− Décision du comité : 10 juillet
Les propositions sont à envoyer à Hubert Vincent : huvinc@free.fr

Catégories

Lieux

  • Université d'Artois
    Arras, France

Dates

  • lundi 15 juin 2009

Contacts

  • Hubert Vincent
    courriel : huvinc [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Sophie Necker
    courriel : sophie [dot] necker [at] univ-artois [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Représentations et pratiques enseignantes », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 05 mai 2009, http://calenda.org/197114