AccueilPolitiques sociales transnationales, réseaux réformateurs et Organisation internationale du travail (1900-2000)

Politiques sociales transnationales, réseaux réformateurs et Organisation internationale du travail (1900-2000)

Transnational social policies. Reformist networks and the International Labour Organization (1900-2000)

*  *  *

Publié le mercredi 06 mai 2009 par Marie Pellen

Résumé

À l’occasion des 90 ans de l’OIT, ce colloque se fixe pour objectif de travailler sur le rôle des réseaux de réformateurs sociaux et de l’Organisation internationale du travail dans l’élaboration de solutions à la « question sociale » dans le sillage de la révolution industrielle et de sa globalisation depuis la fin du XIXe siècle. La contextualisation large doit permettre de comprendre quelles sont les logiques sociales, politiques et intellectuelles qui ont présidé à la naissance de l’OIT et les effets qu’elles produisent jusqu’à aujourd’hui tant dans le fonctionnement de l’organisation que dans l’identification des problèmes sociaux et des réponses élaborées. L’attention portée aux acteurs (fonctionnaires, experts, délégués), au travail d’expertise, à l’élaboration et à la circulation des normes permettra de mettre au jour le fonctionnement, mais aussi le rayonnement de l’institution.

Annonce

Genève 7-9 mai 2009

Organisatrices

Avec le soutien / With the support of

  • Université de Genève, Fond national suisse de la recherche, 
  • International Labour Organization,
  • Université de Paris X (EOS), CNRS (Institutions et Dynamiques Historiques de l’Economie),
  •  Ministère du travail (DREES- MIRE).

Langues de travail / Languages : Anglais et Français/English and French

A l’occasion des 90 ans de l’OIT ce colloque se fixe pour objectif de travailler sur le rôle des réseaux de réformateurs sociaux et de l’Organisation internationale du travail dans l’élaboration de solutions à ce qui a été constitué en « question sociale » dans le sillage de la révolution industrielle et de sa globalisation depuis la fin du XIXe siècle.

La perspective adoptée présente trois caractéristiques :

Elle vise d’abord à inscrire l’action de l’OIT dans la longue durée de la réforme sociale et dans un contexte historique changeant. Cette contextualisation large doit permettre de comprendre quelles sont les logiques sociales, politiques et intellectuelles qui ont présidé à la naissance de l’OIT et les effets qu’elles produisent jusqu’à aujourd’hui tant dans le fonctionnement de l’organisation (nous pensons en particulier au tripartisme) que dans l’identification des problèmes sociaux et des réponses élaborées (à cet égard la « question du travail des femmes » qui court sur l’ensemble de la période peut constituer un cas d’étude).
On s’attachera par ailleurs à mettre en lumière la diversité des acteurs impliqués dans les activités de réforme sociale dans les grandes associations internationales ou au sein de l’OIT. Outre les acteurs institutionnels qui font l’objet de traitements privilégiés dans les ouvrages sur l’OIT : gouvernements, et syndicats employeurs et employés on attachera une attention particulière à deux groupes moins visibles : les fonctionnaires du Bureau et les experts qui sont appelés à collaborer avec lui. Dans tous les cas on montrera, grâce à des études empiriques précises, que les capacités d’action de l’OIT sont dépendantes des réseaux politiques et sociaux –nationaux ou internationaux- dont elle a su s’entourer ou qu’elle est parvenue à constituer.
On s’interrogera enfin sur les effets du travail d’expertise et d’élaboration des normes des associations de réforme sociale et de l’OIT, comme sur leurs limites en choisissant deux angles d’attaque. On tentera de mesurer les effets de ces processus de production transnationale des normes sur les débats, les législations et les réalités sociales nationales, comme le rôle joué par les « missions techniques ». On réfléchira également sur l’élaboration d’épistémé pouvant servir de référence « universelle » dans certains domaines : la question du chômage ; de la santé ou celle de la sécurité sociale pourront ici servir d’exemple paradigmatique.Notre attention se portera également sur la circulation de ces références.

Dates : 7- 8-9 mai 2009
Lieu : Genève, Bureau International du Travail et Université de Genève (Unimail).
Langues de communication Français et Anglais.

Jeudi/ Thursday 7 mai/May - Université de Genève (Mail MR 060)

14 :00  - Accueil / Welcome

14 :30  - Introduction

  • Sandrine Kott : Professeure, Université de Genève.
  • Emmanuel Reynaud : Directeur du Projet de centenaire de l’OIT, ILO Century Project.
  • Remo Becci : Archiviste, ILO.

15 :30-18 :00

Réseaux réformateurs, experts et fonctionnaires internationaux
Reformist networks, experts and international officials

Chair : Matthias Schulz (Professeur, Genève)

 Comments : Pierre Yves Saunier (Chargé de recherche, Lyon)

Chris Leonards Asst Prof, Maastricht, Nico Randeraad, Asst. professor, Maastricht, Pays Bas.
« Work and its Moral Dimensions in a European Perspective (1850-1900)».

Jason Guthrie, Asst. professor, University of Maryland, USA.
«The International Labor Organization (ILO), Community Development, and the Roots of the International Technocratic Class, 1944-1966».

Françoise Thébaud, Professeure émérite, Avignon,  France.
« Réseaux réformateurs et politiques du travail féminin. L’OIT au prisme de la carrière et des engagements de Marguerite Thibert ».

Christophe Capuano, Post-doctorant, EHESS, France.
« Réseaux familialistes transnationaux et construction des politiques familiales de la fin des années 1920 au début des années 1950 ».

J.P. Daughton, Asst. Professor, Stanford University, USA.
«ILO Expertise and Colonial Violence in the Interwar Years».

DINER DU COLLOQUE/ DINNER

Restaurant parc des Bastions

Vendredi/Friday 8 mai/May
Bureau International du Travail (International Labour Office)

9 : 00

Introductive remarks from Juan Somavia, Director-General of the ILO
(to be confirmed)

9 : 30-11 :30

Fabrication des modèles et des normes
Construction of models and norms

Chair : Pat Thane (Professor, UCL, Londres)

Comments : Brigitte Studer (Professeure, Bern)

Olga Hidalgo-Weber, Doctorante, Genève, Suisse.
« Le rôle de la Grande-Bretagne dans la mise en œuvre d’une politique sociale internationale».

Pauli Kettunen, Professor Helsinki, Finlande, Klaus Petersen, Professor Odense, Danemark.
«Transnational Perspectives on the Making of the Nordic Model».

Stefano Gallo, Post-doctorant, Pisa, Italie.
«Dictatorship and international institutions : ILO as a testing ground for Fascism».

Isabelle Lespinet-Moret, Maître de conférences, Université de Paris X, IDHE, France.
« Hygiène industrielle, santé au travail : l’OIT producteur de normes (1919-1939) ».

Pause café / Coffee break

11 :45 -13:15

Circulation des modèles
Circulation of models

Chair : Gopalan Balachandran (Professeur, HEID, Genève)

Comments : Joëlle Droux (Collaboratrice scientifique, FNS, Genève)

Corinne Pernet, Oberassistentin Zurich, Suisse.
« Nourishing the Working Class : ILO, the Question of Adequate Food and the Expansion of Latin American Welfare States 1920-1930».

Fabián Herrera León, Doctorant El Colegio de México, Mexique, Yannick Wehrli, Doctorant, Genève, Suisse.
«Le BIT et l'Amérique latine durant l'entre-deux-guerres: problèmes et enjeux».

Mohieddine Hadhri, Professeur, Tunis, Tunisie/Doha, Qatar.
« L’OIT  et  le monde arabe (1958-2008). Un demi-siècle de coopération et de coordination  en rapport avec le monde ».

Déjeuner/ Lunch (ILO)

14 :00 -16 :00

Entre national et international : une histoire transnationale du BIT
Across nations: a transnational history of the ILO

Chair : ILO, Genève

Comments : Sandrine Kott (Professeure, Genève)

Vincent Viet, Chercheur, MIRE, IDHE, Paris, France.
« La médiation de Justin Godart entre la France et l’OIT dans l’entre-deux-guerres ».

Jasmien Van Daele, Post-doctorante, Université de Gand, Belgique.
« The ILO, international networks of trade unions and employers, and national social policies. Belgium as a case study of a transnational history of the ILO ».

Martin Lengwiler, Vertretungsprofessor, Basel/ Privat-Docent, Zürich, Suisse.
«The role of the ILO in 20th century accident insurance : How international actors shaped the insurance of silicosis in Switzerland and Germany (1910-1970)».

Jill Jensen,  PhD candidate, Santa Barbara, USA.
«For the Social and Economic Security of all Peoples»: Developing a Postwar Social Program through the International Labour Organisation, 1947-1954».

Pause café / Coffee break

16:30 – 18:30

L’OIT comme acteur économique international
ILO as an international economic actor

Chair : Michel Lescure (Professeur, Paris X, IDHE)

Comments : Daniel Maul (Asst. Professor, Giessen)

Ingrid Liebeskind-Sauthier, Collaboratrice scientifique, FNS, Genève, Suisse.
« Le rôle de l'OIT dans l'évolution de la pensée économique de l'entre-deux guerres à travers l'étude de la question du chômage ».

Thomas Cayet, Post-doctorant, EHESS, Paris, France.
« Le « Planning » comme organisation du travail ? Une interrogation  internationale  sur l’expertise économique du BIT dans les années 1930 ».

Patricia Clavin, Professor, Oxford, UK
«What’s in a Living Standard ? The ILO and the League of Nations’ Depression Delegation, 1938-1946».

Hagen Henrÿ, Senior adviser, ILO.
«The International Labour Organisation’s Contribution to Shaping the Public International Cooperative Law».

Visite du bâtiment du BIT / Tour of the ILO building (Remo Becci)

Cocktail

Samedi/ Saturday 9 mai/May - Université de Genève (Mail MR 060)

9 :00- 11 :00

Groupes cibles des politiques sociales
Target groups of social policies

Chair : Marcel van den Linden (Professor, Amsterdam)

Comments : Noël Whiteside (Professor, Warwick)

Amalia Ribi, Post-doctoral  fellow, University of Heidelberg, research associate, Oxford, UK.
« The International Regulation of Agricultural Labour : Louise Ernestine Howard’s Work at the ILO in the Interwar Years» .

Géraldine Rieucau, Maître de conférences, Université de Paris 8, chercheuse au Centre d'études de l'emploi, France.
 « La mobilité internationale du travail : une mise en perspective historique ».

Nora Natchkova, Céline Schoeni, doctorantes, EHESS / Université de Lausanne,  Suisse.
« Travail féminin et réseaux d’expertise internationaux durant l’entre-deux-guerres. L’OIT, les expertes et les féministes : les enjeux d’une politique protectionniste ».

Patrizia Dogliani, Professeure, Université de Bologne, Italie.
"La condition de vie et de travail des jeunes. Engagement et grandes enquêtes de l'OIT d'une  après-guerre à l'autre".

Pause café / Coffee break

11 :15 -13 :15

Partenaires sociaux et paritarisme
Social partners and paritarism

Chair : Noel Whiteside (Professor, Warwick)

Comments : Catherine Omnes (Professeure, Versailles- St Quentin/Paris, IDHE)

Madeleine Herren, Professeure, Université de Heidelberg, Allemagne.
« Les modèles corporatistes après la Première guerre mondiale ».

Samuel  de Souza, Research Associate, Campinas State University, Brazil.
«Transnational social policies in face of domestic conflicts: The ILO and Brazilian Labour Legislation (1920-1943) ».

Sébastien Farré, Maître assistant, Université de Genève, Suisse.
« L’OIT, l’Espagne franquiste et la question syndicale ».

Bernard Delpal, Professeur, Institut d'Histoire du Christianisme, Université de Lyon 3, France.
« Le refuge américain de l'OIT (1940-1946) : de l'esprit de Genève à l'esprit de Philadelphie,  place du syndicalisme dans la stratégie de reconstruction. »

Déjeuner / Lunch (Université Mail)

14 :30 -16 :30

Globalisation économique et crises des régulations étatiques
Globalization and the crisis of the welfare states

Chair : Isabelle Lespinet-Moret (MCF, Paris X, IDHE)

Comments : Patrick Fridenson (Professeur, EHESS, Paris)

Chloé Maurel, Postdoct., Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines, St Quentin, France.
« OIT et responsabilité sociale des entreprises depuis les années 1970 ».

Matthieu Leimgruber, Maître assistant, Université de Genève, Suisse.
«Facing the emergence of the «crisis of the welfare state» : The ILO and OECD in comparative perspective (1970s-early 1980s)».

Quentin Delpech, Doctorant, Université de Paris I, France.
« Le modèle Cambodgien. Genèse et circulation internationale d’une success story ».

Mitchell Orenstein, Assoc. professor, Johns Hopkins University, USA.
« Transnational networks and pension privatization worldwide».


Lieux

  • Université Unimail Genève (Mail MR 060) et Bureau international du travail
    Genève, Confédération Suisse

Dates

  • vendredi 08 mai 2009
  • jeudi 07 mai 2009
  • samedi 09 mai 2009

Mots-clés

  • Organisation internationale du travail, réseaux réformateurs, politiques sociales transnationales, femmes, experts, chômage, santé, colonies, classes ouvrières, sécurité sociale, planning économique, coopérative, régulation, jeunesse, corporatis

Contacts

  • Lespinet Moret Isabelle
    courriel : isabelle [dot] lespinet [at] orange [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Isabelle Lespinet-Moret
    courriel : isabelle [dot] lespinet [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Politiques sociales transnationales, réseaux réformateurs et Organisation internationale du travail (1900-2000) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 06 mai 2009, http://calenda.org/197116