AccueilLes relations anthropozoologiques : nouvelles approches et jeunes chercheurs

Les relations anthropozoologiques : nouvelles approches et jeunes chercheurs

Panorama d’une socio-anthropologie des relations humain/animal

*  *  *

Publié le mercredi 06 mai 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Journée d'étude sur les relations anthropozoologiques (18/06/09, à Saint-Etienne). Le but de cette journée sera de présenter des travaux de jeunes chercheurs (ou apprentis chercheurs) prenant pour objet les relations humains/animaux dans des contextes contemporains et occidentaux. Il sera question de montrer en quoi cet objet émergeant impose des bricolages méthodologiques, des transgressions disciplinaires et invite à la créativité. L’accent sera mis non sur l’unicité, mais au contraire sur la multiplicité des approches socio-anthropologiques des relations humains/animaux. Multiplicité qui témoigne de la complexité de ces relations et de la nécessité de proposer des conceptions innovantes pour la saisir et en rendre compte.

Annonce

Une journée d'étude sur les relations anthropozoologiques aura lieu le JEUDI 18 JUIN 2009, à Saint-Etienne, de 9 h 30 à 17 h.

Les travaux sur les rapports qu’entretiennent les populations occidentales avec les animaux connaissent depuis une vingtaine d'années une croissance inédite. La diffusion d’une certaine sensibilité vis-à-vis des questions environnementales, ajoutée aux  récentes crises alimentaires liées au système d’élevage et aux modes de consommation des animaux, contribuent à faire des relations anthropozoologiques un enjeu majeur au niveau sociétal et une question légitime dans le champ intellectuel.

 L'anthropologie s’est intéressée très tôt à la place symbolique et pragmatique qu’occupaient les animaux dans certaines communautés humaines. Cependant, elle s’est longuement cantonnée à le faire par défaut, soit dans des contextes non occidentaux et/ou non contemporains. Néanmoins la somme de ces travaux nous rappelle que l’animal est un élément non négligeable (voire incontournable) dans de nombreuses cultures. Un constat qui nous invite à considérer sérieusement les pratiques, les imaginaires et les débats qui engagent actuellement l’animal dans les sociétés européennes et nord-américaines. Les indices de l’existence d’une « question animale » sont sous nos yeux : le nombre de chiens et de chats qui vivent dans les foyers occidentaux, le poids économique du marché de l’animal de compagnie, la virulence des débats autour de la chasse, de la corrida, de l’expérimentation animale, le poids des associations de protection et de défense des animaux domestiques, la prise en compte du « bien être animal » dans les  pratiques d’élevage, etc. Pourtant, les approches sociologiques des rapports anthropozoologiques ont encore du mal à émerger et à prendre ces rapports comme un objet légitime et central.

 Le but de cette journée sera de présenter des travaux de jeunes chercheurs (ou apprentis chercheurs) prenant pour objet les relations humains/animaux dans des contextes contemporains et occidentaux. Il sera question de montrer en quoi cet objet émergeant impose des bricolages méthodologiques, des transgressions disciplinaires et invite à la créativité. Sans se livrer à un exercice de socio-analyse, les participants auront à cœur de présenter, à partir de travaux récents, comment l’idée d’investiguer cette thématique marginale leur est venue et comment ils ont construit leur propre approche en conjuguant avec les contraintes académiques et disciplinaires.

L’accent sera mis non sur l’unicité, mais au contraire sur la multiplicité des approches socio-anthropologiques des relations humains/animaux. Multiplicité qui témoigne de la complexité de ces relations et de la nécessité de proposer des conceptions innovantes pour la saisir et en rendre compte.

Liste des interventions:

"Pour une socio-anthropologie de l’Animal. Retour critique sur l’étude du phénomène dauphin." Par Emmanuel Gouabault (Université de Genève)

"L’homme et le chien de près." Par Marion Vicart (E.H.E.S.S. – Paris)

"Les loups dans l’enquête socio-anthropologique : quelle place pour des animaux qui compteraient ?" Par Antoine Doré (Cemagref Grenoble – I.E.P. – Paris)

"Les soigneurs au zoo : un objet géographique ?" Par Jean Estebanez (Université Paris VII - Université de Genève)

"Les relations anthropozoologiques à l’épreuve du travail scientifique : l’exemple de l’animal dans les pratiques de soin." Par Jérôme Michalon (Université Jean Monnet – St Etienne – MODYS)

Cette journée est à destination d’un public universitaire, mais ouverte à tous-tes.

L’entrée est gratuite.

Veuillez toutefois confirmer votre présence avant le 5 juin prochain : jerome.michalon@gmail.com

La journée se déroulera en salle H 1.1
Campus Tréfilerie—Université Jean Monnet
Saint-Étienne

Si vous n’arrivez pas à télécharger le programme en PDF, vous pouvez vous reporter au site de Modys : http://www.modys.fr/

Lieux

  • salle H1.1, Campus Tréfilerie, Université Jean Monnet
    Saint-Étienne, France

Dates

  • jeudi 18 juin 2009

Mots-clés

  • relations anthropozoologiques, socio-anthropologie, géographie, phénoménologie

Contacts

  • Jérôme Michalon
    courriel : jerome [dot] michalon [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Emmanuel Gouabault
    courriel : emmanuel [dot] gouabault [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Les relations anthropozoologiques : nouvelles approches et jeunes chercheurs », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 06 mai 2009, http://calenda.org/197124