AccueilDébordements, nuisances et risques industriels

Débordements, nuisances et risques industriels

Histoire des conflits de proximité aux XIXe et XXe siècles

*  *  *

Publié le mercredi 06 mai 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Dans le cadre du programme de recherches Cdhte-Pirve 997 : « Débordements des activités industrielles dans la cité. Études de conflits et d’interventions publiques aux XIXe et XXe siècles », une journée d’étude propose le 23 juin 2009 au Cnam d’exposer les façons d’établir les faits de conflits de proximité et d’analyser leurs modes d’expression dans l’espace public. À partir de l’exposé de quelques cas repérés et en cours d’étude, il sera question d’échanger les points de vue sur la pertinence des approches transversales et interdisciplinaires qu’impose ainsi l’étude de ces « conflits de proximité » générés par les débordements industriels.

Annonce

Qu’est-ce qu’un conflit ? Suffit-il de croiser une activité contestée ou stigmatisée, de lire des pétitions et des plaintes, des rapports défavorables à l’installation d’un établissement insalubre pour conclure à la réalité d’un conflit entre une entreprise, des populations protestataires, des notables, des représentants du gouvernement, bref entre des intérêts contradictoires en lien avec la proximité d’une activité industrielle ? Suffit-il pour en écrire l’histoire d’observer dans les archives l’intensité des échanges, la violence des oppositions, la force d’une intervention publique ou l’implication des autorités judiciaires ? Si l’étude dans le passé de cas locaux tend à montre r qu’un schéma explicatif trop général des processus d’émergence et d’existence de ces conflits est peut être illusoire, il n’est cependant pas inutile de chercher à disposer d’approches et de grilles de lecture communes afin d’élaborer, non plus des schémas explicatifs, mais des interprétations convaincantes de situations conflictuelles toujours complexes dont des débordements sont à l’évidence le motif. C’est là une des justifications du besoin de préciser ce qu’est dans ce cadre de recherche interdisciplinaire un « conflit », ou plus exactement « une mise en conflit ». Selon le secteur d’activité, l’aire géographique considérée, le contexte politique et économique, et même selon la distance avec le contemporain, l’objet « conflit » reste problématique dans la mesure où il est toujours nécessaire de délimiter sa nature suivant l’interprétation des enjeux locaux, en saisissant ses traductions concrètes à partir des sources et traces auxquelles l’historien peut accéder. On discutera de la nature des matériaux à partir desquels la production d’une histoire de ces cas de conflits est possible.

What is a conflict? Is it enough to see a controversial activity, a stigmatised company, complaints and petitions, even reports opposing the establishment of a polluting factory as evidence that a conflict exists ? To properly understand a conflict is it enough to observe the intensity of the dispute through the reports of violence in the archives, or records of the intervention of the authorities and the involvement of the courts? If the study of previous local cases tends to show that a generalised explanatory schema of the processes involved in these conflicts is perhaps illusory, it could still be useful and interesting to look for common approaches and interpretations in order to establish not explanatory schemas but convincing interpretations of complex conflicts created by the presence of the industries. Here is one of the reasons to be precise about what is involved in the programme of researching “conflict” or more precisely “how a case becomes a conflict”. Each case depends on the nature of the activity, on the economic and the social environment, on the political and the cultural context, on the geographic location, and even on the age of the conflict. The concept “conflict” remains problematic in the sense that is always necessary to delimit its nature following the interpretation of local issues and by understanding the sources to which the historian has access. We will discuss the nature of the material used to write the history of these types of conflict. This workshop will discuss different ways of establishing which cases were conflicts and how these conflicts were expressed. From a few cases being studied different points of view will be exchanged on the relevance of different interdisciplinary approaches which are required in the study of conflicts generated by the impact of industries.

Conservatoire national des arts et métiers - Paris
A m p h i A

9h00 Accueil des participants

09h20 André Guillerme, directeur du Cdhte-Cnam - Introduction

Michel Letté (Cdhte-Cnam Paris) - Présentation du programme « Débordements industriels dans la cité » et de la thématique « conflit(s) de proximité »

09h45 Sources et ressources de la conflictualité en terrain industriel
Françoise Bosman (Anmt Roubaix)

André Guillerme - Les conflits engagés par le chimiste Payen à Grenelle à propos des odeurs pestilentielles qu’y génèrent ses ateliers (1785-1825)

Olivier Defechereux et Arnaud Peters (Chst Liège) - L’essor d’un pôle liégeois du zinc et le débat public généré par les questions de salubrité au 19e siècle

Dominique Guille (Université Paris 4) - Le complexe pyrotechnique du Pecq : un contentieux producteur d’une masse d’archives et documentaire depuis 1915

10h45 Discussion

11h15 Pause

11h30 Menaces souterraines et conflits de surface

Ludovic Laloux (Université Lille 3) La cité ouvrière Dincq sur les vestiges de l’exploitation charbonnière à Waziers et Sin-le-Noble (Nord)

Aurélie Beaufils (Cdhte-Cnam Paris) Fours à chaux, carrières et affaissements à Meudon au 19e siècle

11h50 Discussion de clôture de la matinée animée par Françoise Bosman (Anmt Roubaix)

12h30 Déjeuner au Cnam

14h15 Registres de protestation, espaces d’expression
Xavier Daumalin (Université de Provence)

Györgyi Nemeth (Université de Miskolc) Veronika Gyuricza (Ulc Louvain-la-Neuve) L’étouffement des conflits environnementaux en Europe centrale : quelles formes d’opposition en régime industrialiste et autoritaire ?

Gwenola Le Naour (Iep Lyon) Multiplication des conflits et des espaces d’affrontements autour de la raffinerie de Feyzin

15h05 Pause

15h20 Séverine Steenhuyse (Cdhte-Cnam Paris) Conflits dans le paysage de l’étang de Berre : la centrale hydroélectrique de Saint-Chamas

Sylvain Leteux (Université Lille 3) De la chair et du sang : la viande et ses conflits de proximité

16h00 Discussion de clôture de l’après-midi animée parFrédéric Seitz (Université de technologie de Compiègne)

16h45 Conclusion et clôture de la journée par Laurence Lestel (Paris 6 Laboratoire Sysiphe)

Lieux

  • Conservatoire national des arts et métiers (amphi A) 292 rue Saint Martin
    Paris, France

Dates

  • mardi 23 juin 2009

Mots-clés

  • conflits, entreprise, environnement, pollutions, nuisances

Contacts

  • Michel LETTE
    courriel : michel [dot] lette [at] cnam [dot] fr

Source de l'information

  • Michel LETTE
    courriel : michel [dot] lette [at] cnam [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Débordements, nuisances et risques industriels », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 06 mai 2009, http://calenda.org/197133