AccueilLe Turkestan russe : une colonie pas comme les autres ?

*  *  *

Publié le jeudi 07 mai 2009 par Marie Pellen

Résumé

À l’occasion de la parution du numéro double des Cahiers d’Asie centrale intitulé « Le Turkestan colonial : une colonie pas comme les autres ? » (S. Gorshenina, S. Abashin (dir), Paris-Tachkent, Editions Complexes), le Réseau Asie-IMASIE et l’IFEAC organisent une table ronde avec la participation des auteurs.

Annonce

Table ronde organisée par le Réseau Asie – IMASIE et l’IFEAC
les 19-20 mai 2009,à la FMSH, 54, bd Raspail, 75006, Paris,salle 015 (sous-sol)

Contact : Svetlana Gorshenina : sveta.gorshenina@ens.fr

ENJEUX SCIENTIFIQUES DE LA TABLE RONDE

À l’occasion de la parution du numéro double 17/18 des Cahiers d’Asie centrale intitulé Le Turkestan: une colonie comme les autres ? (sous la direction de Svetlana Gorshenina et Sergej Abashin, Paris-Tachkent : IFEAC-Editions Complexe), le Réseau Asie-IMASIE (CNRS – FMSH, Paris) et l’IFEAC (Ministère des Affaires étrangères et européennes – CNRS, Tachkent) organisent une table ronde avec la participation des auteurs et d’autres spécialistes.
Alors que les puissances impérialistes se querellent pour le contrôle du monde, une rencontre coloniale décisive se produit au cours du XIXe siècle entre l’empire russe, le monde des steppes et les khanats centre-asiatiques. Tout en découvrant l’Asie centrale réelle, l’élite tsariste crée son propre Turkestan dont elle diffuse aux quatre coins du monde une image qu’elle a construite sur mesure. Des mouvements contradictoires animent l’empire quand le Tsar transforme l’espace eurasiatique qu’il a soumis en territoire cartographié, projetant depuis Saint-Pétersbourg des idées conçues souvent sous l’influence de savants européens. La population locale est vouée à vivre dans ce monde en transformation, soit par une contribution au processus, soit par la résistance. Toutefois, la rhétorique de légitimation de l’occupation russe façonne les représentations mentales que se font les sujets de l’empire, tant du côté des colons que du côté des colonisés. Le chantier colonial du Turkestan russe est tout au long de son histoire parsemé de projets gigantesques, dont la réalisation ne répond souvent pas à l’attente initiale.
L’analyse croisée de cette rencontre et de la création d’un empire colonial propre à la Russie constitue le cœur de l’ouvrage et de la thématique présentés à cette table ronde. Les nouvelles recherches portent essentiellement sur des documents d’archives inédits, sur une relecture des publications d’époque et sur une réinterprétation des données iconographiques. Elles devraient pouvoir notamment montrer comment il est possible aujourd’hui de réinterpréter l’histoire du Turkestan russe à partir des acquis des études postcoloniales et dévoiler les particularités de cet épisode de la colonisation dans le contexte plus général de l’impérialisme en Asie.

- PROGRAMME -

MARDI 19 MAI 2009

9h00 - 9h15 : Accueil des participants
9h15 - 9h30 : Introduction par Svetlana GORSHENINA, Réseau Asie – IMASIE, CNRS, Paris

PREMIERE SESSION

Président : Pierre CHUVIN, Université Paris X
Discutant : Stéphane DUDOIGNON, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris

Les élites centre-asiatiques dans le contexte colonial : un autre scénario d’intégration ?

 9h30 - 10h00 Culture and Power in Colonial Turkestan, Adeeb KHALID, Carleton College, Northfield, Minnesota
 10h00 - 10h30 L’Ailleurs de l’Autre : Čokan Valixanov (1835 - 1865) au Turkestan oriental, Irina BILL, Université de Toulouse-le Mirail
 10h30 - 11h00 Transmission et répression dans les institutions du savoir en Asie centrale. Les années 1930, Vincent FOURNIAU, EHESS, Paris
 11h00 - 11h15 Analyse des communications par le discutant
 11h15 - 11h30  Pause

Gestion du Turkestan russe

 11h30 - 12h00 Taxation, Collaboration and Local Administration in British India and Tsarist Turkestan, Alexander MORRISON, University of Liverpool
 12h00 - 12h30 Beyond technicalities: on land assessments in Russian Turkestan (ca. 1870 – 1917), Beatrice PENATI, post-doctorante associée au Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC), Paris, et à l'IFÉAC, Tachkent
 12h30 - 13h00  Muslims’ Land Rights in Russian Turkestan: When Colonial Legislation Met with Sharī‘a, Paolo SARTORI, Oriental Institute of the Martin-Luther University, Halle-Wittenberg
 13h00 - 13h15 Analyse des communications par le discutant
 13h15 - 14h30  Déjeuner à la FMSH

DEUXIEME SESSION

Présidente : Claire MOURADIAN, EHESS
Discutant : Vincent FOURNIAU, EHESS

Construire l’image du Turkestan russe : regards croisés

 14h30 - 15h00 Vasilij V. Vereshchagin’s Canvases of Central Asian Conquest, David SCHIMMELPENNINCK VAN DER OYE, Brock University in St. Catharines, Ontario
 15h00 - 15h30 La théorie des "frontières naturelles" et les traceurs de frontières de l'empire russe : le cas de Kouldja, Svetlana GORSHENINA, Réseau Asie – IMASIE, CNRS
 15h30 - 15h45 Pause
 15h45 - 16h15 Reconsidérer les révoltes centrasiatiques de 1916, Cloé DRIEU, post-doctorante associée au CERCEC et à l'Unité Études turques et ottomanes (EHESS-CNRS), Paris
 16h15 - 16h45 Mustaqillik and memory of the imperial past: walking around Tashkent Museum of memory of repressions’ victims, Sergej ABASHIN, Centre d’études sur l’Asie centrale de l’Institut d’ethnographie et d’anthropologie de l’Académie des Sciences de la Russie, Moscou
 16h45 - 17h15 Analyse des communications par le discutant
 17h30  Cocktail (Salle Gaston Berger, rez-de-chaussée)

MERCREDI 20 MAI 2009

TROISIEME SESSION

Président : David SCHIMMELPENNINCK VAN DER OYE, Brock University in St. Catharines
Discutante : Catherine POUJOL, Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), Paris

Le projet colonial russe de modernité

 9h00 - 9h30 Les utopies européennes en Asie centrale depuis l’époque coloniale jusqu’à nos jours (sur l’exemple de l’architecture de Tachkent), Boris CHUKHOVICH, chercheur associé à la Chaire du Canada en esthétique et poétique (Université du Québec à Montréal, UQAM), conservateur du Musée virtuel d’art centre-asiatique
 9h30 - 10h00 Entre l’Europe, la Russie et l’Asie: la place de la Tachkent impériale telle qu’elle fut perçue par ses colons tsaristes, Jeff SAHADEO, Université de Carleton, Ottawa
 10h00 - 10h30 Mouvement et voies de communication en Asie centrale. L’avènement d’une colonie, François LANTZ, chercheur indépendant, Paris
 10h30 - 10h45  Pause
 10h45 - 11h15 Le cheval turkmène Akhal-Téké : quel rôle dans le contexte colonial ?, Ogoulbibi MARIAS, chercheure indépendante, journaliste, Paris
 11h15 - 11h45 La modernisation coloniale soviétique en Asie centrale : un exemple à suivre pour les pays du tiers monde au XXe siècle, Mariusz MARSZEWSKI, Institut des études orientales, Université Adam Mickiewicz, Poznan
 11h45 - 12h15 Analyse des communications par le discutant
 12h15 - 12h30  Pause

QUATRIEME SESSION

Modérateurs : Stéphane DUDOIGNON, EHESS, et Adeeb KHALID, Carleton College
La marginalité du Turkestan colonial russe est-elle une fatalité ou l’Asie centrale postsoviétique entrera-t-elle dans le champ des Post-Studies ?
12h30 - 13h30 Discussion finale

 

 

 

Catégories

Lieux

  • Maison des sciences de l'homme, salle 015 (sous-sol), 54, bd Raspail,
    Paris, France

Dates

  • mardi 19 mai 2009
  • mercredi 20 mai 2009

Fichiers attachés

Contacts

  • Svetlana Gorshenina
    courriel : gorsheni [at] ens [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marine Métadier
    courriel : metadier [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Turkestan russe : une colonie pas comme les autres ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 07 mai 2009, http://calenda.org/197151