AccueilLes pratiques de l'internationalisme

Les pratiques de l'internationalisme

Les années Honnorat à la Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950)

*  *  *

Publié le lundi 25 mai 2009 par Marie Pellen

Résumé

À l’occasion du soixantième anniversaire de la mort d’André Honnorat, l’un de ses fondateurs, la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) organisera en mars 2010 un colloque consacré à l’histoire de la CIUP de 1920 à 1950, bornes chronologiques qui épousent celles de la période au cours de laquelle André Honnorat s’investît puis présida aux destinées de la Fondation nationale pour le développement de la Cité universitaire.

Annonce

À l’occasion du soixantième anniversaire de la mort d’André Honnorat, l’un de ses fondateurs, la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) organisera en mars 2010 un colloque consacré à l’histoire de la CIUP de 1920 à 1950, bornes chronologiques qui épousent celles de la période au cours de laquelle André Honnorat s’investît puis présida aux destinées de la Fondation de la CIUP. En se penchant sur l’histoire de la CIUP, ce colloque espère interroger la nature de cet objet original autant pour mieux saisir l’esprit initial de ses fondateurs et l’étudier à l’épreuve du siècle que pour envisager les expériences de l’internationalisme qui ont pu se déployer à la CIUP tout au long de l’entre-deux-guerres. Y a-t-il, autrement dit, une vision française de l’international qui s’exprime à travers la CIUP et comment la caractériser ? Trois axes principaux ont été retenus autour desquels pourront s’ordonner les propositions de communication :

Inspirations et orientations d’un projet : il s’agira ici de s’interroger sur les modèles de campus et de cités universitaires à l’étranger qui ont pu inspirer les fondateurs de la CIUP, de voir comment le projet s’intègre dans le jeu de la politique étrangère de la France notamment de son rayonnement culturel international, enfin de comprendre les articulations entre l’esprit des fondateurs de la CIUP et les pratiques de ses administrateurs.

Expériences de l’internationalisme : on voudrait étudier ici la convergence entre une politique initiée par la Fondation nationale qui administre la CIUP et les projets de « maisons » nationales encouragés par des mécènes ou des gouvernements étrangers et les réseaux financiers qui les soutiennent. Comment s’opère la rencontre entre les identités des maisons et la dimension internationale de l’œuvre ? Des études de cas seraient ici les bienvenues, notamment des monographies de « fondations » ou « maisons » nationales construites à la CIUP entre 1920 et 1950 en vue de questionner le rapport entre les étrangers (gouvernements, mécènes, résidents) et la CIUP.

Le poids de l’international : la CIUP a-t-elle toujours reflété les évolutions des relations internationales ou s’en est-elle parfois émancipé ? Comment le contexte influe-t-il sur elle ? Il s’agirait ici de mettre l’histoire de la CIUP en résonance avec le contexte des années 1920-1950 : question allemande (à travers, par exemple, l’histoire de l’échec de la construction d’une maison allemande), question européenne, question coloniale, la CIUP dans la Seconde Guerre mondiale, etc.

Ainsi conçu, ce colloque espère autant faire le point sur des recherches en cours que susciter de nouveaux travaux, notamment à partir des archives, parfois inexploitées, de la Fondation nationale et des maisons de la CIUP disponibles aux Archives nationales (http://bibliotheque.ciup.fr/cyberpac/caran1.htm) : 1er versement dans les années soixante (16AJ7027-7034) ; 2è versement en 2009 (20090013 pour la Fondation nationale, 20090014 pour les maisons). Les actes du colloque seront publiés en vue de produire un ouvrage scientifique de référence – encore inexistant – sur la CIUP.

Les propositions de communications sont à envoyer avant le 30 juin 2009 aux membres du comité d’organisation. Les langues de travail du colloque sont le français et l’anglais. Les frais de déplacement des participants au colloque venant de province ou de l’étranger seront pris en charge par la CIUP qui prévoit, en outre, de faciliter leur hébergement en mettant certaines de ses chambres à disposition.

Bibliographie indicative :

- Camille Anbert, « Origines de la Cité universitaire », Les Cahiers de la Cité internationale universitaire, n°1, 1991.

- Fabienne Chevallier, « Sortie de guerre et enjeux urbains : histoire de deux projets parisiens (1919-1939) », Histoire@Politique (revue électronique éditée par le Centre d’histoire de Sciences Po : http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=03&rub=dossier&item=31).

- Anne Keller, La Cité Universitaire de Paris face à la montée de l’Etat nazi et à la guerre : un idéal en question (1937-1945), mémoire de maîtrise (sous la direction de D. Musiedlak), Université Paris-X, 2005.

- Bertrand Lemoine, La Cité Internationale Universitaire de Paris, Paris, Havas, 1980.

- Lucien Maury, La Cité universitaire de Paris : hier, aujourd’hui, demain, Paris, Stock, 1947.

- Madeleine Priault, La Cité Universitaire et son rôle social, Paris, Rousseau et Compagnie, 1931.

- Amélie Pol-Simon, La Cité universitaire de Paris des origines à la Seconde guerre mondiale, mémoire de maîtrise (sous la direction de C. Charle), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2003.

- Frank Sereni, Les contacts entre élites internationales dans le cadre de la Cité internationale universitaire de Paris, 1925-1954, mémoire de DEA (sous la direction de R. Girault), Université Paris-I, 1988.

- Frank Sereni, « La Cité internationale universitaire de Paris (1925-1930). De la Société des Nations à la construction de l’Europe », Relations internationales, n°72, hiver 1992, p. 399-407.

- Frank Séréni, « La Cité internationale universitaire de Paris, ambitions mondiales et réalités européennes, 1925-1956 », René Girault, Gérard Bossuat (dir.), Europe brisée, Europe retrouvée. Nouvelles réflexions sur l’unité européenne au XXè siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 1994, pp. 89-107.

Les monographies de maisons sont référencées sur le site de la Bibliothèque centrale de la CIUP  : http://bibliotheque.ciup.fr

Comité d’organisation

Jean-Michel Guieu (Université Paris-I), Dzovinar Kévonian (Université Paris-Ouest Nanterre, La Défense), Guillaume Tronchet (Université Paris-I)

Lieux

  • Cité internationale universitaire de Paris
    Paris, France

Dates

  • mardi 30 juin 2009

Mots-clés

  • André Honnorat, Cité internationale universitaire de Paris, relations internationales, internationalisme, étudiants étrangers, fondation,

Contacts

  • Jean-Michel Guieu
    courriel : Jean-Michel [dot] Guieu [at] univ-paris1 [dot] fr
  • Dzovinar Kévonian
    courriel : dzovinar [at] wanadoo [dot] fr
  • Guillaume TRONCHET
    courriel : Guillaume [dot] Tronchet [at] malix [dot] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Guillaume TRONCHET
    courriel : Guillaume [dot] Tronchet [at] malix [dot] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les pratiques de l'internationalisme », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 25 mai 2009, http://calenda.org/197257