AccueilImprégnations et interactions des formalisations disciplinaires : une nécessité pour une modélisation de la complexité ?

*  *  *

Publié le mardi 26 mai 2009 par

Résumé

Les premières rencontres Trans-Eri-Cod seront consacrées à des problèmes de nature scalaire et surtout à la relativité d’échelle qui se déploie dans bien des champs académiques. Lieu de rencontre entre les disciplines, Trans-Eri-Cod permettra aux participants d’engager une discussion constructive sur l'imprégnation et les interactions des formalisations disciplinaires. Un ensemble de présentations orales et de discussions sont prévues, autour du problème commun de l'échelle, sa perception, son appréhension, sa mesure, ses dimensions, ses facettes, sa relativité. La valorisation des rencontres est prévue sous la forme actes de conférence, puis une sélection d'articles sera effectuée pour publication dans des revues à comités de lecture.

Annonce

15-17 juin 2009 à l’université d’Avignon

Imprégnations et interactions des formalisations disciplinaires : une nécessité pour une modélisation de la complexité ?
Application à des problèmes scalaires (relativité d'échelle) et de localisation optimale (espace géographique)

Organisé par :

  • L’UMR ESPACE 6012 du CNRS (Avignon) de géographie
  • Le Laboratoire d'Analyse Non Linéaire et Géométrie (EA 2151) de mathématiques
  • L’UMR Environnement Méditerranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes (UMR INRA EMMAH) de physique et d’agronomie

De L’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

Contact :

Philippe Martin : philippe.martin@univ-avignon.fr

Les journées Trans-Eri-Cod se dérouleront pendant 3 jours (au lieu de 5 prévus initialement). La partie Cod (localisation optimale dans l’espace géographique) est reportée en 2010, lors d'une seconde rencontre Trans-Eri-Cod.

Les 15 – 16 et 17 juin seront donc consacrés à des problèmes de nature scalaire et surtout à la relativité d’échelle qui se déploie dans bien des champs académiques ce qui nous permettra d’engager une discussion constructive sur l'imprégnation et les interactions des formalisations disciplinaires, au fil des jours et surtout le mercredi.

Nous avons à ce jour reçu une quinzaine de propositions relevant de 8 champs disciplinaires. Il est encore temps de proposer :

  • les résumés de propositions, recevables jusqu’au 1er juin 2009 ;
  • les textes des articles, pour ceux qui ne les ont pas déjà envoyés, à fournir pour le 30 septembre (se reporter au site : http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm pour les modalités rédactionnelles et/ ou prendre contact avec les organisateurs en cas de difficultés).

Horaires :

  • ouverture le lundi 15 juin à 10h (réception des participants dès 9h) ;
  • clôture le mercredi 17 juin vers 16h ou 16h30.

Dès que possible, c’est-à-dire après le 1er juin, nous ferons parvenir aux personnes inscrites les dernières informations sur les rencontres : ordre de passage, localisation des salles, etc.

Les repas de midi des 15, 16 et 17 juin sont assurés par l’organisation des Rencontres (ainsi que les pauses). Les collations du soir et l’hébergement sont à envisager directement par les participants.

En conséquence, les organisateurs insistent sur l’importance de cette inscription. Celle-ci doit être effectuée au plus tôt (et dans tous les cas avant le 1/06/2009) en prenant contact avec Michel Guerin par courriel : michel.guerin@univ-avignon.fr ou Université d’Avignon, UMR ESPACE, case 17 - 74 rue L. Pasteur - 84029 Avignon cedex - tél. : 04 90 16 26 98 ou par fax : 04 90 16 26 99.

Le tarif d'inscription est unique et de 50 euros, à régler selon les formes précisées dans le bulletin d’inscription (cf. site UMR ESPACE : http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm).

Vous pouvez joindre Philippe Martin par courriel à l'adresse suivante : philippe.martin@univ-avignon.fr si nécessaire.

Veuillez vous reporter au site des rencontres qui est actualisé au fur et à mesure pour obtenir les dernières informations.  http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm

Contexte et rationalité : objectif « transdisciplinarité »

Nombreuses sont les disciplines, qui,  comme la géographie, à travers l'analyse, la modélisation, la formalisation ou la représentation de processus, requièrent une prise en compte explicite ou implicite de l'espace, de toute ou partie de ses composantes (e.g. échelle) ou d'une dimension clé de celui-ci (e.g. concrétude, finitude).

L'objectif principal de ce projet se situe dans la suite logique des actions interdisciplinaires menées par l'UMR ESPACE dans des réseaux nationaux (exemples : séminaires « Multiéchelle » du GDR SIGMA en 2004, Théorie de la Relativité d'Échelle en 2007). Il en diffère par son ouverture, par sa forte dimension réflexive et par une certaine mise à distance du sujet d'étude abordé. Il s'agit en effet d'essayer de comprendre les mécanismes d'imprégnation et d'interaction, plus que d’échange, des formalisations disciplinaires, et face à la complexité du Monde, de se poser légitimement la e;mition de l'cti">).