AccueilImprégnations et interactions des formalisations disciplinaires : une nécessité pour une modélisation de la complexité ?

*  *  *

Publié le mardi 26 mai 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Les premières rencontres Trans-Eri-Cod seront consacrées à des problèmes de nature scalaire et surtout à la relativité d’échelle qui se déploie dans bien des champs académiques. Lieu de rencontre entre les disciplines, Trans-Eri-Cod permettra aux participants d’engager une discussion constructive sur l'imprégnation et les interactions des formalisations disciplinaires. Un ensemble de présentations orales et de discussions sont prévues, autour du problème commun de l'échelle, sa perception, son appréhension, sa mesure, ses dimensions, ses facettes, sa relativité. La valorisation des rencontres est prévue sous la forme actes de conférence, puis une sélection d'articles sera effectuée pour publication dans des revues à comités de lecture.

Annonce

15-17 juin 2009 à l’université d’Avignon

Imprégnations et interactions des formalisations disciplinaires : une nécessité pour une modélisation de la complexité ?
Application à des problèmes scalaires (relativité d'échelle) et de localisation optimale (espace géographique)

Organisé par :

  • L’UMR ESPACE 6012 du CNRS (Avignon) de géographie
  • Le Laboratoire d'Analyse Non Linéaire et Géométrie (EA 2151) de mathématiques
  • L’UMR Environnement Méditerranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmes (UMR INRA EMMAH) de physique et d’agronomie

De L’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

Contact :

Philippe Martin : philippe.martin@univ-avignon.fr

Les journées Trans-Eri-Cod se dérouleront pendant 3 jours (au lieu de 5 prévus initialement). La partie Cod (localisation optimale dans l’espace géographique) est reportée en 2010, lors d'une seconde rencontre Trans-Eri-Cod.

Les 15 – 16 et 17 juin seront donc consacrés à des problèmes de nature scalaire et surtout à la relativité d’échelle qui se déploie dans bien des champs académiques ce qui nous permettra d’engager une discussion constructive sur l'imprégnation et les interactions des formalisations disciplinaires, au fil des jours et surtout le mercredi.

Nous avons à ce jour reçu une quinzaine de propositions relevant de 8 champs disciplinaires. Il est encore temps de proposer :

  • les résumés de propositions, recevables jusqu’au 1er juin 2009 ;
  • les textes des articles, pour ceux qui ne les ont pas déjà envoyés, à fournir pour le 30 septembre (se reporter au site : http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm pour les modalités rédactionnelles et/ ou prendre contact avec les organisateurs en cas de difficultés).

Horaires :

  • ouverture le lundi 15 juin à 10h (réception des participants dès 9h) ;
  • clôture le mercredi 17 juin vers 16h ou 16h30.

Dès que possible, c’est-à-dire après le 1er juin, nous ferons parvenir aux personnes inscrites les dernières informations sur les rencontres : ordre de passage, localisation des salles, etc.

Les repas de midi des 15, 16 et 17 juin sont assurés par l’organisation des Rencontres (ainsi que les pauses). Les collations du soir et l’hébergement sont à envisager directement par les participants.

En conséquence, les organisateurs insistent sur l’importance de cette inscription. Celle-ci doit être effectuée au plus tôt (et dans tous les cas avant le 1/06/2009) en prenant contact avec Michel Guerin par courriel : michel.guerin@univ-avignon.fr ou Université d’Avignon, UMR ESPACE, case 17 - 74 rue L. Pasteur - 84029 Avignon cedex - tél. : 04 90 16 26 98 ou par fax : 04 90 16 26 99.

Le tarif d'inscription est unique et de 50 euros, à régler selon les formes précisées dans le bulletin d’inscription (cf. site UMR ESPACE : http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm).

Vous pouvez joindre Philippe Martin par courriel à l'adresse suivante : philippe.martin@univ-avignon.fr si nécessaire.

Veuillez vous reporter au site des rencontres qui est actualisé au fur et à mesure pour obtenir les dernières informations.  http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm

Contexte et rationalité : objectif « transdisciplinarité »

Nombreuses sont les disciplines, qui,  comme la géographie, à travers l'analyse, la modélisation, la formalisation ou la représentation de processus, requièrent une prise en compte explicite ou implicite de l'espace, de toute ou partie de ses composantes (e.g. échelle) ou d'une dimension clé de celui-ci (e.g. concrétude, finitude).

L'objectif principal de ce projet se situe dans la suite logique des actions interdisciplinaires menées par l'UMR ESPACE dans des réseaux nationaux (exemples : séminaires « Multiéchelle » du GDR SIGMA en 2004, Théorie de la Relativité d'Échelle en 2007). Il en diffère par son ouverture, par sa forte dimension réflexive et par une certaine mise à distance du sujet d'étude abordé. Il s'agit en effet d'essayer de comprendre les mécanismes d'imprégnation et d'interaction, plus que d’échange, des formalisations disciplinaires, et face à la complexité du Monde, de se poser légitimement la question de l'utilité, voire de la nécessité, d'un point de vue scientifique, d'une modélisation pluri/inter/métadisciplinaire, de cette complexité.

Pour aborder cette problématique, nous avons choisi de la décliner en deux volets, chacun s'appuyant sur deux notions de référence, l'échelle et la distance, dont nous faisons l'hypothèse qu'elles sont partagées entre les disciplines traitant de l'espace. Les premières rencontres Trans-Eri-Cod ne traitent que la dimension de l'échelle, un second colloque étant organisé courant 2009-2010 sur les problèmes de distances et de centres optimaux.

Ainsi, un premier domaine d'investigation sera celui des rapports scalaires (relativité, invariance, covariance d'échelle). La question de l'interdisciplinarité sera posée, avec toutefois un travail conséquent sur l'objet de recherche lui-même, du point de vue disciplinaire. Car pour comprendre l'interaction entre les disciplines, il est d'abord nécessaire de saisir l'objet de recherche d'autrui et de s'ouvrir (autant que possible) à son formalisme.

Esprit de la conférence

Autour du problème de l'échelle et de sa relativité, le séminaire dual (échelle/épistémologie) laissera la place à des présentations orales, tout en réservant des espaces significatifs pour les discussions interdisciplinaires. Pour accroître les interactions, nous avons choisi de positionner une journée de réflexion/synthèse en fin de colloque, afin d’aborder, ensemble, la question clé des rencontres. Cela étant, cette question de l’imprégnation et des interactions sera aussi discutée lors des premières journées.

Modalités de communication

La date limite d’envoi des textes de ces communications est fixée au 1er Juin 2009.

Elles seront de préférence en français, avec des résumés courts en français ou dans une autre langue majeure.
Pour les articles, la mise en page respectera la charte mise en ligne sur le site de la rencontre.
Les communications donneront lieu à une présentation orale, autant que possible en français, de 10-15 min complétée par un support visuel si nécessaire (power point, etc.). Ces présentations ne pourront concerner que des auteurs régulièrement inscrits (au moins 1 co-auteur inscrit en cas d’auteurs multiples).
Toutefois, l’un des objectifs étant de permettre de larges discussions autour des thèmes retenus, les organisateurs se réservent le droit d’écarter les propositions qui ne correspondraient pas aux objectifs affichés.

Valorisation des activités proposées

Plusieurs types de publications sont prévus à l'issue de cette conférence et des séminaires de travail.
D’abord, une publication des contributions sous la forme d’un CD-Rom, si possible avant le colloque et dans tous les cas quelques mois après, entrant dans le cadre d’une collection avignonnaise avec ISBN (Actes Avignon vraisemblablement).

Ensuite, un ouvrage réflexif de synthèse sur la question de la transdisciplinarité, nourri de certaines des contributions proposées et des échanges réalisés, devrait être publié (vraisemblablement aux Éditions Universitaires d’Avignon). Dans ce cadre, il pourra être fait appel à certains auteurs et inversement toute proposition de réflexions approfondies allant dans ce sens sera examinée, par les organisateurs, avec une grande attention.
Enfin, nous solliciterons, d’auteurs ayant traité de quelque façon que ce soit les questions d'échelles dans l'espace géographique, des « papiers longs » qui intégreront les processus autonomes d'évaluation de revues à comité de lecture :

  • la Revue Internationale de Géomatique (Hermès-Lavoisier), pour la géographie, sous forme d'un numéro spécial édité par Philippe Martin et Laurent Nottale, publié probablement au début 2011 (contributions sur l'échelle, qui peuvent être méthodologiques) ;
  • d'autres revues pourront être sollicitées, le cas échéant, dans les différents champs disciplinaires impliqués, selon les besoins (mathématique, physique, agronomie, etc.).

Modalités d’inscription

  • Tarif unique : 50 euros

Les frais d’inscription comprennent les commodités classiques d’un colloque : documents informatifs, pauses café et repas de midi, pour l’essentiel.
Le repas du soir et l’hébergement ne sont pas gérés par les organisateurs.
Le bulletin d’inscription est à télécharger et à transmettre dès que possible à notre secrétariat, à l’attention de Michel Guerin : michel.guerin@univ-avignon.fr ou Université d’Avignon, UMR ESPACE, case 17 - 74 rue L. Pasteur - 84029 Avignon cedex - tél. : 04 90 16 26 98 ou par fax : 04 90 16 28 47.

Site des Rencontres Trans-Eri-Cod :
 http://www.geo.univ-avignon.fr/CollTransEriCod.htm

 

Lieux

  • Université d'Avignon
    Avignon, France

Dates

  • lundi 01 juin 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • échelles, éspistemologie, interdisciplinarité, complexité

Contacts

  • Philippe Martin
    courriel : Philippe [dot] Martin [at] univ-nancy2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Didier JOSSELIN
    courriel : didier [dot] josselin [at] univ-avignon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Imprégnations et interactions des formalisations disciplinaires : une nécessité pour une modélisation de la complexité ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 26 mai 2009, http://calenda.org/197260