AccueilReprésentations de la féminité dans la culture européenne du XXe siècle

*  *  *

Publié le mardi 26 mai 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’objectif du colloque consiste dans une approche pluridisciplinaire du thème proposé, tout en visant, en particulier, la manière par laquelle la littérature et l’art construisent / déconstruisent les modèles féminins du siècle, mais aussi l’intériorisation de ces modèles, ayant des effets au niveau des comportements sociaux. Les démarches pourraient viser aussi les rôles de la femme en tant qu’« agent » et « projection symbolique » (Susan Starr Sered) – dans la topique de l’imaginaire socioculturel (G. Durand), ces aspects étant conçus en rapport direct avec les narrations légitimatrices générées par le “surmoi” sociopolitique et religieux.

Annonce

Université “Dunărea de Jos” de Galaţi - ROUMANIE

Faculté des Lettres

Centre de Recherche Communication interculturelle et Littérature

15 - 16 octobre 2009

Appel à contribution

ARGUMENT. AXES DE RECHERCHE

Le thème du colloque se subordonne à celui d’un projet concernant L’impacte de la typologie du personnage féminin de la prose littéraire de l’après-guerre sur les modèles comportementaux reflétés dans le plan social, coordonné par le Centre de recherche Communication interculturelle et Littérature. L’enjeu principal de ce projet consiste dans la corrélation de deux types d’approches du personnage féminin du point de vue typologique, à savoir la modalité par laquelle la littérature modifie et réécrit la réalité, et la manière où les représentations littéraires de la féminité reviennent dans la réalité tout en devenant parfois des modus vivendi. Cette double transformation de certaines composantes de l’imaginaire féminin se produit entre une construction mentale – la réalité en tant qu’ensemble de représentations caractéristiques d’une époque, intimement liées à l’épistémologie, au social, aux mentalités, aux arts, aux idéologies, à la politique et à la religion – et la littérature même, dont les modèles de féminité sont engagés dans un processus complexe d’identification esthétique et psycho-sociale, par le truchement du pacte de lecture instauré par le texte.

L’objectif du colloque consiste dans une approche pluridisciplinaire du thème proposé, tout en visant, en particulier, la manière par laquelle la littérature et l’art construisent / déconstruisent les modèles féminins du siècle, mais aussi l’intériorisation de ces modèles, ayant des effets au niveau des comportements sociaux. Les démarches pourraient viser aussi les rôles de la femme en tant qu’« agent » et « projection symbolique » (Susan Starr Sered) – dans la topique de l’imaginaire socioculturel (G. Durand), ces aspects étant conçus en rapport direct avec les narrations légitimatrices générées par le “surmoi” sociopolitique et religieux. Au XXème siècle, les changements radicaux sur le plan politique, socioculturel et religieux ont déterminé des mutations de paradigme au niveau de l’imaginaire du féminin et des modèles connexes  de comportement social, dont le contenu a changé d’une étape à l’autre. Les expériences et les désillusions personnelles, conditionnées par la pression constante du milieu sociopolitique, déterminent soit l’occultation délibérée du monde intérieur du personnage féminin, soustrait aux contraintes extérieures, soit l’adaptation au modèle fortement déformé par le contexte idéologisé et politisé de l’époque. Après 1989, en Roumanie, en plein débat concernant la question de l’identité culturelle, le rôle des femmes dans le processus de mutation des valeurs sensiblement a changé d’une manière significative, lors de la prise de conscience de leur statut socioculturel, visible dans leurs représentations de soi-même, en tant que sujets de leur propre vie, de leur histoire et, implicitement, de la transformation de la société actuelle.

Dans un univers cohérent de représentations et de pratiques, orienté vers la création de soi-même et vers la reconstruction sociale, les femmes revendiquent aujourd’hui, plus fermement chaque jour, le droit de devenir sujets par la construction d’un espace de la liberté capable de se soustraire tant aux contraintes politiques qu’à celles réglées par une longue tradition de la suprématie masculine. Maintes fois privées de leur subjectivité, définies par leurs fonctions sociales restreintes, plus que par leur conscience, les femmes en tant qu’actrices sociales passives ont nourri tant les idéologies actuelles – par les théories féministes – que les différents types de comportements sociaux, qui leur permettent de s’affirmer avec toutes leurs ressources. Par conséquence, la littérature et les arts, appelés à enregistrer et à représenter différents modèles de féminité – des constructions mentales campées tant dans le territoire positif (épouse, mère de la famille, Mère de la nation etc.) que dans celui négatif (la coquette, l’adultérine, la femme fatale etc.) de l’imaginaire, permettront l’analyse des discours / des représentations masculines sur la femme au XX-ème siècle, mais aussi l’investigation du moment (des moments) où la féminité (re)devient une valeur en soi, dans un univers axiologique déjà constitué.

COMITÉ D’ORGANISATION

Présidente :

Chargée de cours, dr. Alina Crihană

Membres :

  • Professeur des universités, dr. Nicolae Ioana
  • Professeur des universités, dr. Doiniţa Milea
  • Maître de conférences, dr. Simona Antofi
  • Maître de conférences, dr. Simona Alecu
  • Chargée de cours, dr. Nicoleta Ifrim                                
  • Chargée de cours, dr. Gina Necula
  • Chargée de cours, dr. Carmen Andrei
  • Chargé de cours, dr. Ionel Apostolatu

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Académicien Eugen Simion, L’Institut d’Histoire et de Théorie littéraire „George Călinescu” de l’Académie Roumaine, Bucarest
  • Professeur des universités, dr. Silviu Angelescu, L’Institut de l’Histoire de l’Art „George Oprescu” de l’Académie Roumaine, Bucarest
  • Professeur des universités, dr. Dan Mănucă, L’Institut de Philologie roumaine „A.Philippide”, de l’Académie Roumaine, Iassy
  • Professeur des universités, dr. Michèle Mattusch, Institut für Romanistik, Humboldt – Universität zu Berlin
  • Professeur des universités, dr. Mioriţa Ulrich, Universität Bamberg
  • Professeur des universités, dr. Ana Guţu, Université Libre Internationale, Chişinău, République de Moldavie
  • Professeur des universités, dr. Elena Prus, L’Institut de Recherches Philologiques et Interculturelles, Université Libre Internationale, Chişinău, République de Moldavie
  • Professeur des universités, dr. Mircea A. Diaconu, Faculté des Lettres, Université „Ştefan cel Mare”, Suceava
  • Professeur des universités, dr. Nicolae Ioana, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Doiniţa Milea, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Anca Gâţă, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Elena Croitoru, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Michaela Praisler, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Floriana Popescu, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Virginia Veja, Centre de recherche Théorie et Pratique du Discours, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Maître de conférences, dr. Pierre Morel, L’Institut de Recherches Philologiques et Interculturelles, Université Libre Internationale, Chişinău, République de Moldavie
  • Maître de conférences, dr. Simona Antofi, Faculté des Lettres, Université „Dunărea de Jos”, Galaţi
  • Maître de conférences, dr. Diana Vrabie, Université d’Etat „Alecu Russo”, Bălţi, République de Moldavie

Domaines du colloque

1.    Langue et littérature roumaine

2.    Langue et littérature française, Littératures francophones

3.    Langue et littérature anglaise, Littératures anglophones

4.    Littérature comparée, histoire des mentalités, culture et civilisation européenne

5.    Psychologie et pédagogie

6.    Journalisme et communication

CONTACTS

INFORMATIONS PRATIQUES CONCERNANT L’ORGANISATION ET LE DEROULEMENT DU COLLOQUE

- Les travaux du colloque se dérouleront pendant deux journées, les 15-16 Octobre 2009.

Délais

- 20 juin 2009 : envoi de l’intention de participation dans une fiche préliminaire qui comprenne : le titre et le résumé de la proposition, ce dernier rédigé dans une langue autre que la communication (200 mots au maximum)

- 20 septembre 2009 : inscription finale,  envoi des communications in extenso (imprimées, sur CD-ROM et par courriel électronique) et des frais de participation

Frais de participation

- Frais de participation effective couvrant les matériaux de présentation du colloque, les pauses café et les frais d’édition  - 30 euros

- Frais d’édition sans participation effective – 20 euros

- Le paiement sera fait par mandat postal à l’adresse : Alina Crihană, 3, rue Macedonă, imm. F2, app. 58, Galaţi, 800459, Roumanie. A envoyer une copie du reçu par fax au numéro +40-236-463231.

- Les langues de communication sont : le roumain, le français, l’anglais, l’allemand. Les communications peuvent être présentées en roumain et rédigées en vue de la publication dans une autre langue selon les volontés des auteurs.

 FORMULAIRE D’ENREGISTREMENT

Nom

Prénom

Degré universitaire

Adresse personnelle 

Téléphone

E-mail

Institution d’enseignement /d’affiliation

Titre de la communication

Aire thématique

Résumé

Mots-clés

Hébergement : hôtel - foyer des étudiants – sans hébergement

CONSIGNES DE RÉDACTION

La communication sera rédigée en Windows, Microsoft Word, format A4, police Times New Roman, 10, interligne simple, justifié.

La communication ne doit pas dépasser 10 pages (y compris la bibliographie).

Mise en page:

-          haut et bas: 2 cm

-          gauche et droite: 2,5 cm

Titre de la communication : caractères gras, au centre, TNR, 12

Titre universitaire, nom et prénom : caractères gras, aligné à droite, TNR, 10, au-dessous d’un interligne simple

Institution de provenance/ d’affiliation : caractères gras, au centre, TNR, 10, au-dessous d’un interligne simple

Résumé : TNR, 9, caractères italiques, suivi d’un blanc (rappel : le résumé sera rédigé dans une langue autre que la langue de la communication), au-dessous d’un interligne simple

Notes de fin de texte : TNR, 9, comme suit :

 1. Searle, J., Les actes de langage, Hermann, Paris, 1972, p.27

Entre les notes et la bibliographie : un interligne simple

Les références bibliographiques seront enregistré en ordre alphabétique : TNR, 9, selon le modèle :

Rastier, F., Sens et textualité, Hachette, Paris, 1989

La communication enregistrée sur CD-ROM et/ou envoyée en pièce jointe aura comme type de fichier doc. et rtf.

“Dunărea de Jos” University of Galaţi, Romania

Faculty of Letters

Research Centre: Intercultural Communication and Literature

15 - 16 October 2009

Call for papers

GENERAL PRESENTATION. TOPICS

The present Conference is part of a larger project about The Impact of the Feminine Character Patterns of the Post-war Literary Narratives on the Attitudinal Schemes as Mirrored in the Social Milieu, coordinated by the Intercultural Communication and Literature Research Centre. The Conference will focus primarily on the correlation of two types of approaching feminine character from a typological angle, i.e. the manner in which the literary instrument inventory modifies processes and re-writes reality, and the way literary representations of femininity come back to reality and possibly become modus vivendi. This double transformation of some components of the feminine imaginary takes place between a mental construct – reality understood as a time specific set of representations, in close relationship with epistemology, the social, mentalities, arts, ideologies, the political, religion etc. – and literature itself, the feminine models of which are engaged in a complex process of aesthetic and psycho-social identification, performed by the reader in the reading process of the literary text.

The main purpose of the Conference is to perform a multi-disciplinary approach to the way in which both literature and art construct/deconstruct the feminine model of the century, generating special social behaviour. The discussions will deal with the woman playing the roles of the “agent” / “symbolical” projection (Susan Starr Sered) in the socio-cultural imagination (G. Durand) as related to the identitary narratives created by the socio-political religious super-ego. Within the XXth century, the radical political and socio-cultural changes resulted in paradigmatic modifications of the feminine imaginary and of the connected behavioral social models, all this with a different content from one stage to another.

Personal experiences and disillusions, provoked by the permanent pressure of the social and political environment, determine either closing of the interior world of the feminine character, isolated from external constraints, or the adoption of a model, strongly distorted by the ideological and political context of the time.

After 1989, in Romania, during a period of dynamic debate over the issue of cultural identity, the role of the women in the process of value shifting increased considerably, given the awareness of the fact that they represent themselves as subject of their own lives and history and, implicitly, of present social transformation.

Living in a coherent universe of representations and practices, oriented towards self-creation and social reconstruction, women claim today, more firmly than ever, the right to become subjects by constructing a freedom space where to withdraw from both political dependencies and for a long time traditional male supremacy. Often devoid of subjectivity, defined by their restricted social functions rather than their consciousness, women, as non social actors, have fed both present ideologies – through feminist theories – and the different types of social behaviour permitting their full-resources affirmation. As a consequence, literature and art, summoned to record and represent the different femininity models – mental constructs anchored in the positive (wife, mother, Mother of the nation, etc.) and the negative (coquette, adulteress, femme fatale) territory of the imaginary, will allow for the analysis of the masculine discourse/representations about women in the XXth century, as well as the investigation of the moment(s) when femininity becomes (again) a value in itself, in an already constituted axiological universe

ORGANIZING COMMITTEE

President:

Lecturer PhD Alina CRIHANA

Members:

  • Professor PhD Nicolae IOANA
  • Professor PhD Doiniţa MILEA
  • Associate Professor PhD Simona ANTOFI
  • Associate Professor PhD Simona ALECU
  • Lecturer PhD Nicoleta IFRIM
  • Lecturer PhD Gina NECULA
  • Lecturer PhD Carmen ANDREI
  • Lecturer PhD Ionel APOSTOLATU

THE SCIENTIFIC COMMITTEE

  • Professor Eugen Simion,  „George Călinescu” Institute of History and Literary Theory, The Romanian Academy, Bucharest
  • Professor PhD. Silviu Angelescu, „George Oprescu” Institute of Art History,  The Romanian Academy, Bucharest
  • Professor PhD. Dan Mănucă, „A.Philippide” Institute of Romanian Philology,  The Romanian Academy, Iaşi
  • Professor PhD. Michèle Mattusch, Institut für Romanistik, Humboldt – Universität zu Berlin, Germany
  • Professor PhD. Mioriţa Ulrich, Universität Bamberg, Germany
  • Professor PhD Ana Guţu, The International Free University, Chisinau, The Moldavian Republic
  • Professor PhD.Elena Prus, The Institute of  Philologic and Intercultural Research, The International Free University, Chisinau, The Moldavian Republic 
  • Professor PhD. Mircea A. Diaconu, Faculty of Letters, „Ştefan cel Mare” University of Suceava
  • Professor PhD. Nicolae Ioana, Faculty of Letters, „Dunărea de Jos” University of Galaţi
  • Professor PhD Doinita Milea, Faculty of Letters, „Dunărea de Jos” University of Galaţi
  • Professor PhD Michaela Praisler,  Faculty of Letters, „Dunărea de Jos” University of Galaţi
  • Associate Professor PhD. Simona Antofi, Faculty of Letters, „Dunărea de Jos” University of Galaţi
  • Associate Professor PhD. Pierre Morel, The Institute of  Philologic and Intercultural Research, The International Free University, Chisinau, The Moldavian Republic 

CONFERENCE AREAS

1.      Romanian Language and Literature

2.      French Language(s) and Literature(s)

3.      English Language(s) and Literature(s)

4.      Comparative Literature, The History of Mentalities, European Culture and Civilization

5.    Psychology and Pedagogy

6.    Journalism and Communication

CONTACT 

INFORMATIONS ON CONFERENCE PROCEEDINGS

The colloquia will take place at 15-16 th of October, 2009

The deadline for submitting presentation proposals (title and abstract in a different language from the one of the paper – 200 words): 20th of June, 2009

 The deadline for submitting the paper proper (in hard copy, on disk and via e-mail), the participation form – as shown below (by e-mail, fax) and the photocopy of the receipt for conference fee payment: 20th of September, 2009

 Application requirements:

Conference fee: 30 EUR (only for actual participants+publication)

Publication fee: 20 EUR

Payment: through regular mail to Alina Crihană, Str. Macedonă, nr. 3, bloc F2, scara 3, etaj 4, ap. 58, Galaţi, jud. Galaţi, 800459, România. The photocopy of the receipt: sent by fax – 40236463231

 The languages for presentations: Romanian, French, English or German. The papers can be presented in Romanian but have to be written in one of the international languages mentioned above, according to the author’s personal option.

PARTICIPATION FORM

Surname

Name

Academic position

Address

Telephone

E-mail

Affiliation

Title of paper

Thematic area

Abstract

Key-words

Accommodation requests: hotel / student hostel / none

STYLE SHEET

Please have your paper follow the requirements below:

Format: A4; Font: Times New Roman 12, Distancing: single; maximum number of pages: 10; Page setup: top 2 cm, bottom 2 cm, left/right 2,5 cm

Title: bold, centred, TNR 12, followed by a double spacing

Surname, name and position: bold, centred, TNR 10

Affiliation: bold, centred, TNR 10, followed by a double spacing

Abstract: TNR 10, italics, followed by a double spacing (in a different language from the one of the paper)

Key-words (3-4): TNR 10, italics, followed by a double spacing (in a different language from the one of the paper)

References: TNR 10 (followed by a double spacing) as exemplified:

1. Searle, J., Les actes de lamgage, Hermann, Paris, 1972, p.27

Bibliography: alphabetically, TNR 10 as exemplified:

Rastier, F., Sens et textualité, Hachette, Paris, 1989

The electronic version: in doc. and rtf.

Catégories

Lieux

  • Université “Dunarea de Jos” de Galati, Roumanie
    Galaţi, Roumanie

Dates

  • jeudi 15 octobre 2009
  • vendredi 16 octobre 2009

Mots-clés

  • féminité, imaginaire, représentation

Contacts

  • Alina Crihana
    courriel : crihanoali [at] yahoo [dot] com
  • Nicoleta Ifrim
    courriel : nicodasca [at] yahoo [dot] com

Source de l'information

  • Alina Crihana
    courriel : crihanoali [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Représentations de la féminité dans la culture européenne du XXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 26 mai 2009, http://calenda.org/197284