AccueilLangage et typographie

*  *  *

Publié le jeudi 28 mai 2009 par Marie Pellen

Résumé

Le numéro 13 de la revue livraison se propose d'aborder la relation entre langage et typographie selon deux axes complémentaires : le langage en tant que proposition linguistique mise en forme par la typographie, la typographie comme langage graphique,ayant sa structure (syntaxe, vocabulaire), ses modalités d'énonciation (support livre, affiche, etc.), ses producteurs (graphistes, typographes) et ses lecteurs.

Annonce

Le numéro 13 de la revue livraison se propose d'aborder la relation entre langage et typographie selon deux axes complémentaires :
  • Le langage en tant que proposition linguistique mise en forme par la typographie.
  • La typographie comme langage graphique,ayant sa structure (syntaxe, vocabulaire), ses modalités d'énonciation (support livre, affiche, etc.), ses producteurs (graphistes, typographes) et ses lecteurs.
Ce numéro sur le langage et la typographie se veut par ailleurs un espace de réflexion et création transversal. Deux types de contributions sont proposées : des contributions théoriques d'une part, et des propositions plastiques (créations typographiques et expérimentations récentes ou en cours notamment) d'autre part.

Matière physique de l'écriture et de la pensée qu'elle matérialise, la typographie est le lieu d'une rencontre entre un contenu linguistique et un signe plastique, entre une idée et une mise en forme destinée à la fixer. Le caractère typographique cependant, de par sa forme, son origine et son style, engage dans cette rencontre sa propre histoire, se faisant ainsi le vecteur d'une signification concurrente impossible à négliger. De cette superposition des signes – plastique / linguistique - naît un discours sur le discours, un méta discours dont les modalités d'énonciation sont déterminées par les infinies possibilités offertes par la production typographique. La forme de la lettre « fait référence à » une culture, une époque, un contexte.

Un texte littéraire, une enseigne de magasin, un nom dans le générique d'un film… omniprésente, la forme typographique modifie notre perception de l'information. Au-delà du rapport de dénotation entre le mot et son référent, un des thèmes de ce numéro concerne la connotation typographique, c'est-à-dire le commentaire, la référence, la citation, toute la dimension annexe, ayant son vocabulaire stylistique et sa syntaxe.
La catégorie générale langage/parole, « extensive à tous les systèmes de signification » selon Barthes, s'applique de ce fait à la forme typographique,faisant appel dans cette optique à une approche sémiologique des formes.

Typographier un mot, une phrase, un texte, c'est en détourner la signification, c'est lui faire dire une chose qui échappe à son énonciation. Robert Bringhurst rappelle à ce sujet que « La typographie est à la littérature ce que la performance musicale est à la composition : un acte essentiel d'interprétation […] »

L'interprétation soulève par ailleurs la question de la création et de sa réception : une autre approche proposée à l'occasion de ce numéro concernera les producteurs et les lecteurs, leurs habitudes et leurs pratiques. De la même manière que le sens du discours n'advient que dans une situation d'échange,le sens du langage typographique n'est pas à chercher uniquement dans ses propriétés stylistiques, mais aussi dans sa valeur d'usage. Les registres de langages graphiques (châtié, négligé, relâché, etc.) traduisent ainsi la maîtrise qu'en ont les producteurs et invitent à considérer les productions dans leurs environnements singuliers (travaux de commande, campagne de communication, propositions artistiques, etc.).
Il s'agit ici d'aborder les usages et la fonction sociale du caractère typo­graphique, en le réinscrivant dans un contexte social de production proprement humain qui détermine pour une bonne part les pratiques, les goûts, les modes, les conventions, les codes et les règles, produit des rapports sociaux dans lesquels sont engagés les producteurs et les lecteurs.

CALENDRIER

Les propositions, sous la forme d'un titre et d'un résumé de 200 mots maximum, ainsi qu'un bref CV, sont à envoyer par mail avant le 8 juin - (délai initial : 1er juin)
Les auteurs seront avertis de l'acceptation de leur proposition avant le 15 juin.
Les articles retenus – 20 000 signes maximum – sont attendus pour le 1er septembre.
Il appartient aux auteurs de s'acquitter des droits pour les illustrations qui peuvent accompagner leurs textes.
Livraison est une revue bilingue (français-anglais). Étant donné le temps requis par la traduction et les délais très courts de publication, les auteurs devront s'engager à apporter les corrections éventuellement demandées dans les meilleurs délais.
La publication est prévue pour fin décembre.

Les propositions sont à envoyer par mail à vivienphilizot@gmail.com

http://revuelivraison.free.fr

Lieux

  • Strasbourg, France

Dates

  • lundi 08 juin 2009

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Langage, typographie, littérature, lettre, écriture, discours, texte

Contacts

  • Vivien Philizot
    courriel : vivienphilizot [at] gmail [dot] com
  • Charlotte Bomy
    courriel : cbomy [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Vivien Philizot
    courriel : vivienphilizot [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Langage et typographie », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 28 mai 2009, http://calenda.org/197310