Accueil« Intrangers » : les écrivains beurs des origines à nos jours

« Intrangers » : les écrivains beurs des origines à nos jours

41e Congrès de la Northeast Modern Language Association (Montréal, 7-11 avril 2010)

*  *  *

Publié le mercredi 10 juin 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’immigration maghrébine en France a conduit, dès les années 80, à la naissance d’une nouvelle littérature, faite par les enfants des immigrés. Issus de France et d’ailleurs, ces « Intrangers » - d’après la précieuse définition de l’écrivain Y.B. - nous obligent à repenser la problématique identitaire et à redéfinir le champ littéraire français. D’Azouz Begag aux auteurs plus récents, comme Faïza Guène, cette session du 41e congrès de l’Association NeMLA, qui se tiendra à Montréal du 7 au 11 avril 2010, propose d’étudier l’évolution de la littérature beure. Veuillez envoyer vos propositions à Ilaria Vitali, ilaria.vitali@unibo.it

Annonce

L’immigration maghrébine en France a conduit, dès les années 80, à la naissance d’une nouvelle littérature, faite par les enfants des immigrés. Issus de France et d’ailleurs, ces «intrangers» – d’après la précieuse définition de l’écrivain Y.B. – sont pourtant difficiles à classer sans les stigmatiser. De la «littérature beure» à la «littérature urbaine», les étiquettes se sont succédé au fil des années. Mais comment a changé cette littérature, au-delà des définitions? Quelles sont les différences qui marquent le passage des romans des initiateurs, dont ceux d’Azouz Begag, à ceux des auteurs plus récents, comme Faïza Guène?

Étudier cette littérature nous paraît d’autant plus nécessaire qu’elle nous montre l’évolution des «deuxièmes générations», nous obligeant à repenser la problématique identitaire et à redéfinir le champ littéraire français, car, décriés au début, ces auteurs sont devenus aujourd’hui des modèles à imiter, comme les romans de quelques «beurs d’adoption» (on pense au cas de Paul Smaïl) le démontrent.

Cette session du 41e congrès de l’Association NeMLA, qui se tiendra à Montréal du 7 au 11 avril 2010, propose d’explorer l’espace littéraire beur depuis les années 80 jusqu’à nos jours. Les problématiques suivantes pourront être abordées de façon non exclusive:

  • définitions et questions théoriques: repenser la littérature beure
  • réflexion identitaire, témoignage et autobiographie;
  • femmes écrivains de la littérature beure;
  • l’émergence littéraire de la banlieue;
  • (en)jeux linguistiques
  • «beurs d’adoption»;

Veuillez envoyer vos propositions (titre + résumé de 200 mots) à Ilaria Vitali, ilaria.vitali@unibo.it, au plus tard le 30 septembre 2009.

Url de référence : http://www.nemla.org/convention/2010/cfp.html#french

Lieux

  • Hilton Bonaventure
    Montréal, Canada

Dates

  • mercredi 30 septembre 2009

Mots-clés

  • littérature beur, immigration, identité, deuxième génération

Contacts

  • Ilaria Vitali
    courriel : ilaria [dot] vitali [at] unibo [dot] it

Source de l'information

  • Ilaria Vitali
    courriel : ilaria [dot] vitali [at] unibo [dot] it

Pour citer cette annonce

« « Intrangers » : les écrivains beurs des origines à nos jours », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 juin 2009, http://calenda.org/197402