AccueilComparer le Québec : approches, enjeux, spécificités

*  *  *

Publié le jeudi 11 juin 2009 par Claire Vital

Résumé

Ce numéro thématique vise à faire le point sur les approches, les enjeux et les spécificités de la politique comparée au – et avec le – Québec. Il a pour ambition de combler le manque criant de la littérature à cet égard, et ce, aussi bien en politique canadienne qu’en politique comparée, en abordant d’emblée la question de l’intersection des champs de l’approche comparative et des études portant sur le Québec.

Annonce

Le comité de rédaction de Politique et Sociétés 

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’intérêt pour la politique comparée comme approche de la science politique n’a cessé de croître. Les nombreux outils analytiques qui y sont développés, notamment d’ordre théorique et méthodologique, en font un champ incontournable au sein de la discipline (Gazibo et Jenson 2004). Des auteurs ont montré que les politologues sont de plus en plus nombreux à embrasser l’approche comparée (Lees 2006 ; Montpetit 2008), délaissant les études axées sur un seul pays. Cet intérêt nouveau aurait l’avantage de conférer une plus grande pertinence aux recherches qui adoptent une telle perspective (Lees 2006), tout en étant par ailleurs un gage de citations plus importantes (Montpetit, Blais, Foucault 2008). Dans cette optique, des travaux récents se sont intéressés à l’interaction des champs de la politique comparée et de la politique canadienne. White et al. (2008) constatent un tournant de la politique canadienne vers la politique comparée, fondé sur un double mouvement à la fois d’incorporation de l’approche comparative dans les études canadiennes et d’invitation à ce que les chercheurs intègrent le cas canadien dans leurs comparaisons. 

Partant du constat que ces débats délaissent la question de la comparaison au – et avec le –Québec, le numéro thématique s’articule autour des approches, des enjeux, et des spécificités de l’interaction entre la politique comparée et les études portant sur le Québec. Les textes chercheront entre autres à répondre aux trois questions suivantes. (1) Bien que le recours à l’approche comparative soit plus évident dans les études québécoises au cours des dernières années, le souci de la comparaison, parfois implicite, n’a jamais été absent dans les études portant sur le Québec. Ainsi, quelle est la spécificité de l’actuelle génération de comparatistes par rapport aux autres générations ? (2) Dans le contexte international et dans le contexte fédéral canadien, quel sont les échelons territoriaux et politiques les plus appropriés pour faire une comparaison avec le Québec ? (3) Comment les études sur – et avec le – Québec contribuent-elles aux débats en politique comparée, à la fois d’ordre théorique et méthodologique que sur des objets divers tels le nationalisme, le fédéralisme, les mouvements sociaux, les questions autochtones, les études féministes, etc. ?

Prière de faire parvenir une lettre d'intention ne dépassant pas une page à Aude-Claire Fourot (audeclaire.fourot@sciences-po.fr) d'ici le 30 juin 2009.

Les auteurs seront avisés vers la mi-juillet de l’acceptation ou non de leur proposition. Les manuscrits complets devront ensuite parvenir aux responsables du numéro au plus tard le 15 septembre 2009.

Les manuscrits doivent être conformes au protocole de rédaction.

Catégories

Lieux

  • Montréal, Canada

Dates

  • mardi 30 juin 2009

Mots-clés

  • politique comparée, Québec, approches, théorie

Contacts

  • Aude-Claire Fourot
    courriel : audeclaire [dot] fourot [at] sciences-po [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-François Thibault
    courriel : thibaujf [at] umoncton [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Comparer le Québec : approches, enjeux, spécificités », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 11 juin 2009, http://calenda.org/197409