AccueilStratégies artistiques au Royaume-Uni : 1945-2008

*  *  *

Publié le vendredi 12 juin 2009 par Marie Pellen

Résumé

La perspective générale à laquelle sera consacrée la journée d’étude du GEIAB en partenariat avec le centre Pierre Francastel de l’université Paris X Nanterre le 19 juin 2009 s’articulera autour de la notion de stratégie et son opérativité au sein des arts visuels au Royaume-Uni. Comment les stratégies élaborées par les acteurs du monde de l'art britannique ont façonné l'histoire et la géographie des scènes artistiques au Royaume-Uni après la fin de la seconde guerre mondiale ?

Annonce


Université Paris X - One Piece at a Time (CIRHAC)

 

One Piece at a Time (GEIAB)

Le Groupe d'Etudes Interdisciplinaires en arts britanniques est une association regroupant des étudiants de master, de doctorat, ainsi que des professionnels, et ayant pour objet la recherche sur les arts britanniques à la période contemporaine.
L'association vise à réunir des étudiants et des chercheurs appartenant à différentes disciplines : histoire de l'art, histoire, muséologie, sociologie, et tout domaine des sciences humaines ayant pour objet l'étude des arts britanniques à la période contemporain

www.geiab.org

La perspective générale à laquelle sera consacrée la journée d’étude du GEIAB en partenariat avec le centre Pierre Francastel de l’université Paris X Nanterre le 19 juin 2009 s’articulera autour de la notion de stratégie et son opérativité au sein des arts visuels au Royaume-Uni. Comment les stratégies élaborées par les acteurs du monde de l'art britannique ont façonné l'histoire et la géographie des scènes artistiques au Royaume-Uni après la fin de la seconde guerre mondiale ?

Considérant avec H.S. Becker que les œuvres d’art sont produites par la coopération d’un réseau d’acteurs, au centre duquel se trouve l’artiste, l’attention aux décisions stratégiques prises par ces acteurs au sein de l’action collective permet d’envisager l’entremêlement des desseins individuels et institutionnels dans le façonnement des scènes artistiques britanniques modernes et contemporaines. A la stratégie de l’artiste, qu’elle soit plastique, commerciale, tendue vers la réception de l’œuvre ou s’en désintéressant, répondent celles des directeurs de musées et galeries, des commissaires d’exposition indépendants. On peut ainsi s’interroger sur les intentions qui proviennent de l’artiste et l’entourent, sur l’influence du champ artistique britannique, constitué de personnes mais aussi de pratiques, sur les choix plastiques des artistes, comme sur leurs choix géographiques. Où se placer pour travailler, évoluer, avancer, résister ? D’autre part, on peut s’interroger sur l’histoire des institutions britanniques en cette seconde moitié du vingtième siècle telles que formées par l’alliage de leurs vocations organiques (les objectifs initiaux fixés lors de leur création), et l’apport de tel ou tel individu chargé d’élaborer le programme artistique. Dans quelle mesure celui-ci est-il pris dans la toile des fonctions institutionnelles préalablement établies qui guident son éventail sélectif, et dans quelle mesure parvient-il à s’affranchir de ces impératifs pour insuffler de nouvelles directions à une organisation artistique ?

 Par ailleurs, on pourrait également évoquer la relation qui peut exister entre l’ensemble de ces stratégies, considérées individuellement ou dans leur interaction les unes avec les autres, avec des conditions de production, de diffusion et de réception, situées en dehors des mondes de l’art. Ainsi, quelles influences peuvent exercer les conditions socio-politiques et économiques, nationales et internationales, voire globales pour ce qui concerne l’histoire la plus récente, sur les stratégies élaborées par les praticiens, les commissaires, les manageurs, ou les auteurs critiques des sphères artistiques britanniques.

Vendredi 19 juin 2009 – Institut National d’Histoire de l’Art

9h accueil des participants, INHA, salle Nicolas-Claude Fabri de Peiresc

Matinée : modérateur Gabriel Gee

9h30-10h Thierry Dufrêne (professeur Université Paris X, INHA) Introduction

10h-10h45 Brigitte Aubry (MCF Université de Toulouse le Mirail) « D’une stratégie à l’autre, de l’Independent Group au Pop art anglais ».

10h45-11h30 David Bovey (University of Essex) “Unruly, devious, and queer: the portrayal of the post-war British artist within British artist biopics”

11h30-11h45 pause

11h45-12h30 Yves Abrioux (professeur Université Paris 8) “Some gardens are described as retreats when they are really attacks”

12H30-14h: repas

Après-midi: modératrice Sophie Orlando.

14h-15h15 Gabriel Gee (Université Paris X) “Artistic strategies within glocalisation in the United Kingdom”

15h15-16h Eve Roy (Université Aix Marseille I) « Stratégies d’autopromotion au Royaume-Uni de 1960 à 1975 : le cas d’Archigram »

16h pause

 16h-17h Daivy Babel (Université Paris VII): « Tate Modern: Art versus stratégie. La création de la Tate Modern comme clé de lecture de stratégies artistiques nationales. »

17h-17h45 Sophie Lefilleul (Université Paris X) « The Old Truman Brewery et les enjeux stratégiques de l’East End»

Journée d’étude organisée par One Piece at a time (CIRHAC) en collaboration avec l’université Paris X Ouest la Défense.

Organisateurs :

  • Sophie Orlando (Université Paris 1)
  • Gabriel Gee (Université Paris X)

Contact :

sophieorlando@gmail.com, gabrielneilg@hotmail.com

Accès : 2 rue Vivienne, 75002 Paris, et 6 rue des petits champs, Métro ligne 3 Bourse, ligne 7, 14 Pyramides, Ligne 1, Palais Royal/Musée du Louvre.

 

Lieux

  • INHA
    Paris, France

Dates

  • vendredi 19 juin 2009

Mots-clés

  • arts, arts contemporains, Royaume-Uni, stratégies

Contacts

  • Sophie Orlando
    courriel : so [dot] orlando [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Sophie Orlando
    courriel : so [dot] orlando [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Stratégies artistiques au Royaume-Uni : 1945-2008 », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 12 juin 2009, http://calenda.org/197415