AccueilLes autographes du Moyen Âge

Les autographes du Moyen Âge

Medieval Autograph Manuscripts

XVIIe colloque du Comité international de paléographie latine

*  *  *

Publié le jeudi 18 juin 2009 par Marie Pellen

Résumé

Le colloque se propose d'envisager l'ensemble des problèmes posés par les manuscrits autographes (entendus strictement au sens de manuscrits dont l'auteur et le copiste sont une seule et même personne) dans les domaines de la paléographie, la codicologie, la transmission, la diffusion et l'édition des textes médiévaux, en se fondant sur une série représentative de cas concrets.

Annonce

Les autographes de certains auteurs importants du Moyen Âge sont connus et étudiés depuis longtemps (Loup de Ferrières, saint Thomas d'Aquin, Pétrarque). Ces manuscrits ne constituent pas seulement la base des éditions modernes des oeuvres qu'ils contiennent, mais sont aussi des sources de première importance pour l'histoire de l'écriture et pour reconstituer les différents modes de travail des auteurs médiévaux.

La recherche paléographique et le catalogage de manuscrits effectués au cours du XXe siècle ont tous deux mené vers la découverte d'un bon nombre de 'nouveaux' autographes. A quelques exceptions près, seuls les autographes d'auteurs bien connus ont été l'objet d'études paléographiques et codicologiques plus approfondies. La plupart des autographes n'ont pas encore attiré l'attention qu'ils méritent.

Les points suivants seront abordés dans les communications :  

1. Les différents états des autographes: brouillon – manuscrit inachevé – mise au net‚ exemplaires de dédicace.

2. La rapports entre auteurs, secrétaires et copistes: les manuscrits partiellement autographes – les interventions des auteurs dans les manuscrits copiés sous leur supervision – les textes annotés et corrigés par les auteurs eux – mêmes – les auteurs comme copistes de leurs propres oeuvres – les copies d'autographes

3. Les aspects paléographiques: les écritures "individuelles" des auteurs par rapport aux écritures courantes de leurs temps – les abréviations "individuelles" – les notes tachygraphiques

4. Les aspects codicologiques des autographes: les différents aspects matériels qui différencient les manuscrits à usage personnel de la production "publique" (supports de l'écriture, la composition des cahiers, mise en page, etc).

5. Les autographes dans quelques domaines particuliers: la Renaissance carolingienne – le droit – la médecine – l'historiographie – les sermons – les manuscrits servant à l'enseignement universitaire – les conciles oecuméniques – l'humanisme italien, français et allemand pendant les XIVe et XVe siècles – les traductions et les compilations de textes en langue vernaculaire – les correspondances – l'autographie dans les documents (chartes, lettres missives, etc).

6. Les cas particuliers ou exceptionnels: les autographes "par personne interposée" – les autographes multiples d'une même oeuvre – les autographes enluminés – les autographes des princes et des papes – les autographes attribués aux saints – les autographes anonymes;

7. Le statut de l'autographe au Moyen Âge – la valeur attribuée aux autographes – le changement de "statut" entraîné par l'apparition du livre imprimé.

Programme:

E. Overgaauw, Comment reconnaître un autographe du Moyen Age ?

T. De Robertis, Una mano tante scritture. Problemi di metodo dell’identificazione degli autografi

P. Breatnach, Continuity and change, developments in the script and style of some early Irish autograph manuscripts

D. Ganz, The Copenhagen ‘Solinus’ and the problems of Carolingian autographs

H. Eisenhut, Ekkehart IV of St Gall and the glossator of St Gall 393

D. Frioli, Manuscripts of Gerhoch of Reichersberg

G. Bernhard, Gottfried von Viterbo und sein Werk ‘Liber universalis’

P. Carmassi, Redazione e scrittura di un nuovo modello di lezionario nella diocesi di Halberstadt (s. XII)

Z. Hledíková, Petrus Zittaviensis

M. Roland, Ulrich of Lilienfeld and the ‘original’ manuscript of his ‘Concordantiae Caritatis’

R. Beadle, Palaeography and the Pastons

S. Horobin, Osbern Bokenham : author and scribe ?

M. Aussems, ‘Escript à Paris par moi, Cristine de Pizan’ ?

J. Hamesse, Matthieu d’Acquasparta et ses autographes

A. Postec, Processus et formes d’écriture d’un maître universitaire : Matthieu d’Aquasparta

F. Gimeno Blay, Autographes du roi Pierre le Cérémonieux

M. Rodríguez Díaz, Manoscritos autógrafos en la producción castellana del siglo XV

P. Gumbert, Manuscripts of historians

G. Murano, Autographs of learned Italian men (s. XIII-s. XVI)

M. Signorini, Petrarch’s ‘tracce’ : dates, form, features

L. Nuvoloni, Men of letters in Renaissance Italy, Bernardo Bembo and Bartolomeo San Vito

Guðvarður Gunnlaugsson, Einar Hafliðason – an Icelandic author, s. XIV

 E. Madas, Deux manuscrits autographes en langue hongroise de la fin du Moyen Âge. De l’impurum à la copie d’auteur.

 

Lieux

  • Narodna Galerija (Pinacothèque nationale)
    Ljubljana, Slovénie

Dates

  • mardi 07 septembre 2010
  • mercredi 08 septembre 2010
  • jeudi 09 septembre 2010
  • vendredi 10 septembre 2010

Mots-clés

  • autographes, manuscrits, paléographie, Moyen-Âge

Contacts

  • Dr Pamela Robinson
    courriel : Pamela [dot] Robinson [at] sas [dot] ac [dot] uk

Source de l'information

  • Denis Muzerelle
    courriel : denis [dot] muzerelle [at] irht [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les autographes du Moyen Âge », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 18 juin 2009, http://calenda.org/197447