AccueilL'art en valeurs

L'art en valeurs

Colloque international et interdisciplinaire. Louvain-la-Neuve (Belgique)

*  *  *

Publié le jeudi 25 juin 2009 par Marie Pellen

Résumé

L’art en valeurs. Le sous-titre du colloque pourrait être : Artistique, esthétique, marchande, absente, morale, politique, historique… la valeur dans tous ses états. En esthétique et philosophie de l’art, la question de la « valeur » « esthétique » se centre sur la spécificité de cette valeur, laquelle est soit à démontrer, soit supposée, soit proclamée introuvable… La valeur esthétique est-elle objective ou subjective ? Faut-il distinguer la valeur esthétique de la valeur artistique ? Comment ? Et la valeur marchande d’une œuvre indique-t-elle, doit-elle indiquer une valeur culturelle, ou historique ? Le colloque entend contribuer à élucider certaines de ces questions dans une interrogation multidisciplinaire.

Annonce

Colloque international et interdisciplinaire, Institut supérieur de philosophie, Université Catholique de Louvain, 28-30 avril 2010.

Activité organisée par le séminaire de doctorat en philosophie (ISP 3200) consacré cette année à l’esthétique philosophique, en association avec le groupe de contact F.R.S./FNRS Esthétique et philosophie de l’art, l’école doctorale de philosophie (ED1) et l’école doctorale en arts et sciences de l’art (ED20) (Belgique)

 

En esthétique et philosophie de l’art, la question de la « valeur » « esthétique » se centre sur la spécificité de cette valeur, laquelle est soit à démontrer, soit supposée, soit proclamée introuvable… Et l’on se demande si c’est le type d’appréciation ou pour ainsi dire d’intentionnalité qui est spécifique (ou qui ne l’est pas) ou alors si ce sont des propriétés de l’objet qui méritent cette appellation d’« esthétique » et sont responsables de sa « valeur » du même nom.

Plaisir sans désir, satisfaction des facultés cognitives sans savoir, finalité sans fin, la « valeur esthétique » que dessine la critique kantienne du jugement hante toujours la réflexion philosophique sur l’appréciation de l’œuvre et la détermination de sa valeur.

La valeur esthétique est-elle objective ou subjective ? Si la valeur est dans l’objet, c’est la question des prédicats esthétiques qui s’ouvre. Si la valeur est subjective, la question est de savoir s’il est possible de surmonter le pur et simple relativisme. Est-il pertinent d’énumérer des valeurs esthétiques ou artistiques, telles l’authenticité; la cohérence ; la fertilité ; l’« intérêt »… Est-il possible de les définir ?

 Le jugement « esthétique » entretient-il des relations intrinsèques ou extrinsèques avec les jugements cognitif, éthique, politique, religieux ? L’apport cognitif d’une œuvre, par exemple, fait-il partie intégrante de sa valeur esthétique ?

Et faut-il distinguer la valeur esthétique de la valeur artistique ? Les bases pour parler d’une valeur artistique qui ne serait pas esthétique sont minces si l’on considère que par art il faut entendre ce que désignait la classique notion des « beaux-arts », par définition en quête du beau. Les bases de la distinction sont plus substantielles si dans le mot art résonne la référence à une activité fabricatrice dotée de ses procédés et de règles propres. Mais une autre question apparaît à l’occasion de cette distinction : le jugement du critique est-il/doit-il être un jugement de valeur esthétique ou artistique ?

Et la valeur marchande d’une œuvre indique-t-elle, doit-elle indiquer une valeur culturelle ? La valeur monétaire de l’œuvre a-t-elle un lien à sa dimension critique ? Est-elle tributaire d’une reconnaissance de ses qualités esthétiques ou artistiques ? L’inverse est-il plus juste ?

L’interrogation porte encore sur les relations entre la valeur esthétique, la valeur artistique et la valeur historique, de témoignage ? Qu’il s’agisse de documenter l’histoire de l’art lui-même ou l’histoire sociale, politique etc.

 Le jugement esthétique a-t-il encore un rôle dans le champ de l’art contemporain ? Qu’en est-il aujourd’hui du rapport aux œuvres du passé et à leurs anciens « canons » ? Qu’en est-il de la distinction des genres, ou au moins, des techniques et des supports, dans la détermination d’une valeur artistique ou esthétique ? ou même marchande ? Qu’en est-il des revendications artistiques d’absence ou de négation de la valeur esthétique, voire artistique ?

 Le colloque entend contribuer à élucider certaines de ces questions dans une interrogation multidisciplinaire.

Appel à communications : date limite : 15 novembre 2009.

Les propositions de communication sont à envoyer à danielle.lories@uclouvain.be, sujet du message : colloque L’art en valeurs.

La proposition de communication (titre et résumé d’1 page) sera accompagnée du formulaire d’inscription reprenant les coordonnées du doctorant. Toute proposition fera l’objet d’un accusé de réception. Les acceptations de communications parviendront aux intéressés au plus tard le 30 novembre 2009.

En cas d’acceptation, il sera demandé d’envoyer le texte de leur communication pour le 1er avril 2010 afin d’organiser la discussion sur l'intervention, une première réaction étant préparée par l’un des spécialistes présents. Le temps de parole est de 30 minutes, il est à respecter scrupuleusement.

L’inscription est gratuite.

L'inscription n'est indispensable que si vous soumettez un projet de communication.

Les frais de déplacement et de séjour sont à charge du doctorant (des informations sur les possibilités d’hébergement pourront être communiquées sur demande).

Un certificat de participation sera délivré par l’organisation du colloque aux doctorants qui en feront la demande, leur contribution pouvant être comptabilisée dans le cadre de leur formation doctorale selon les normes en vigueur dans leur université.

Lieux

  • Institut supérieur de philosophie - 14 Place Cardinal Mercier B-1348 Louvain-la-Neuve
    Louvain-la-Neuve, Belgique

Dates

  • dimanche 15 novembre 2009

Mots-clés

  • Esthétique, philosophie, art, valeur

Contacts

  • Danielle Lories
    courriel : danielle [dot] lories [at] uclouvain [dot] be

Source de l'information

  • Danielle Lories
    courriel : danielle [dot] lories [at] uclouvain [dot] be

Pour citer cette annonce

« L'art en valeurs », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 25 juin 2009, http://calenda.org/197475