AccueilLéon Jouhaux. Histoire d'un syndicaliste, d'Aubervilliers au Prix Nobel

*  *  *

Publié le vendredi 03 juillet 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Le 12 juillet 2009 se tiendra à Aubervilliers à la Documentation française, 124 rue Henri Barbusse un colloque national sur Léon Jouhaux, à l'occasion du centième anniversaire de son élection à la tête de la CGT. Le colloque est organisé par la maire d'Aubervilliers, Jacques Salvator et Les amis de Léon Jouhaux, présidé par Marc Blondel. Trois tables rondes animées par des historiens tels que Claude Pennetier, Michel Dreyfus, Michel Pigenet, Alain Chatriot, des syndicalistes, Daeninckx en présence de Jacques Dermagne, président du Conseil économique et social et de Juan Somavia, directeur de l'OIT. Ce colloque est accompagné d'une exposition, Léon Jouhaux (1879-1954) un militant ouvrier face à l'histoire de projection de balndes d'actualité et de textes lus par les comédiens du Théâtre de la Commune.

Annonce

C o l l o q u e  N a t i o n a l - 1 2 j u i l l e t 2 0 0 9

PROGRAMME

Accueil (café et viennoiseries).

Ouverture avec Xavier Patier, Juan Somavia, Jacques Salvator et Marc Blondel.

Lecture de textes par des comédiens du Théâtre de la Commune : « La grève du phosphore blanc à Aubervilliers » de Séverine et le discours de Léon Jouhaux à l’enterrement de Jean Jaurès en 1914.

Première table ronde (1879-1914)

Co-présidence : Pascal Guillot et Didier Daeninckx.

Intervenants :

  • Michel Pigenet (Jouhaux dans la période),
  • Didier Daeninckx (Le contexte ouvrier et anarchiste),
  • Sabine Rudischhauser (Rapports entre les syndicats allemands et français),
  • Claude Fath et
  • Christian Lagrange.

Stands, exposition

Déjeuner-buffet.

Lecture de textes par des comédiens du Théâtre de la Commune : Un rapport de police sur l’activisme de Jouhaux en faveur des Républicains espagnols et le discours de Léon Jouhaux au congrès de la CGT en 1927.

Projection d’archives audiovisuelles : « Les Bâtisseurs » (1938).

Seconde table ronde (1914-1940)

Co-présidence : Sylvie Goulard et Luc Demaret.

Intervenants :

  • Claude Pennetier (Intervention globale sur la période),
  • Morgan Poggioli (La période du Front populaire),
  • Jean- Jacques Marie (Entretien Jouhaux-Staline),
  • Luc Demaret (Léon Jouhaux et le BIT) et
  • Alain Chatriot (Du Conseil national économique au Conseil économique).

Pause café.

Lecture de textes par des comédiens du Théâtre de la Commune : Une lettre de captivité et le discours de réception du Prix Nobel de la Paix.

Projection de bandes d’actualités :

  • « Deuxième conférence syndicale mondiale à Chaillot en 1945 »,
  • « Clôture du congrès de la CGT en 1946 »,
  • « La scission morale Jouhaux-Frachon en 1947»,
  • « La séance inaugurale CGT-FO en 1948 »,
  • « La remise du Prix Nobel de la Paix en 1951» et
  •  « Obsèques nationales en 1954 ».

Troisième table ronde (1940-1954)

Co-présidence : Louis Viannet et Marc Blondel.

Intervenants :

  • Michel Dreyfus (Intervention globale sur la période),
  • André Narritsens (Léon Jouhaux et l’unité de la CGT, 1940-1947),
  • Denis Lefebvre (La scission),
  • Franck Georgi (Les relations de Jouhaux avec le syndicalisme chrétien).

Clôture avec Jacques Dermagne, Marc Blondel et Jacques Salvator.

avec

  • Juan Somavia, directeur général de l'Organisation internationale du travail
  • Jean-François Trogrlic, directeur du bureau de l'Organisation internationale du travail-France
  • Xavier Patier, directeur de la Documentation française Jacques Salvator, maire d'Aubervilliers et vice-président de Plaine Commune
  • Marc Blondel, président des Amis de Léon Jouhaux, ancien secrétaire général de la CGT-FO
  • Pascal Guillot, docteur en histoire, président de l’association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis
  • Didier Daeninckx, romancier
  • Michel Pigenet, professeur à l'Université Paris 1
  • Sabine Rudischhauser, chercheur associé au Centre Marc-Bloch
  • Claude Fath, fondateur de la Société d’histoire d’Aubervilliers
  • Christian Lagrange, maire-adjoint des Lilas
  • Sylvie Goulard, présidente du Mouvement européen
  • Luc Demaret, responsable du bureau des activités du travail du BIT
  • Claude Pennetier, chercheur au CNRS, directeur du Maitron (dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social)
  • Alain Chatriot, chargé de recherches au CNRS, CRC-AHMOC
  • Jean-Jacques Marie, directeur du CERMTRI
  • Morgan Poggioli, chercheur associé à l'Université de Bourgogne
  • Louis Viannet, ancien secrétaire général de la CGT
  • Michel Dreyfus,directeur de recherches au CNRS
  • André Narritsens, responsable scientifique de l’Institut d'histoire sociale de la CGT
  • Franck Georgi, maître de conférences à l'Université Paris 1
  • Denis Lefebvre, secrétaire général de l'Office universitaire de recherches socialistes
  • Jacques Dermagne, président du Conseil économique, social et environnemental

E n t r é e g r a t u i t e • R é s e r v a t i o n o b l i g a t o i r e  a u  0 1 . 4 8 . 3 9 . 5 2 . 2 1

Lieux

  • La Documentation française, 124 rue Henri Barbusse
    Aubervilliers, France

Dates

  • dimanche 12 juillet 2009

Mots-clés

  • Léon Jouhaux, Aubervilliers, CGT, CGT-Fo, mouvement ouvrier

Contacts

  • Frédéric Medeiros
    courriel : frederic [dot] medeiros [at] mairie-aubervilliers [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Bernard Chaouat
    courriel : vivreeneurope [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Léon Jouhaux. Histoire d'un syndicaliste, d'Aubervilliers au Prix Nobel », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 03 juillet 2009, http://calenda.org/197503