AccueilPratiques de l'intime : écrire, filmer, commenter la sexualité au féminin

*  *  *

Publié le vendredi 03 juillet 2009 par Marie Pellen

Résumé

Appel à communications pour le colloque international « Pratiques de l'intime: écrire, filmer, commenter la sexualité au féminin » qui se déroulera à l'Université Libre de Bruxelles le 6 et 7 Mai 2010.

Annonce

Dates: jeudi 6 mai & vendredi 7 Mai 2010
Langue: quadrilingue (français/néérlandais/anglais/allemand)
Lieu: Université Libre de Bruxelles

Ces deux journées de colloque ont pour but d’étudier la façon dont les femmes produisent un discours sur la sexualité, aussi bien sur le plan de la création (par l’écriture et la réalisation) que sur celui du métadiscours critique, et cela, principalement au travers d’une ‘fictionnalisation’ de l’expérience féminine de la sexualité, mais aussi, plus précisément, de genres et de formes qui privilégient le point de vue d’un « je » féminin, comme le journal, la lettre, la chronique, etc.

Dans un contexte socio-culturel globalement propice à l’expression de l’ego, aux épanchements personnels et à l’exhibition de l’intériorité, mais aussi dans la continuité d’une prédilection volontiers cultivée par les femmes avec ces « petits genres » du moi qui, depuis le XIXe siècle, n’ont cessé de monter en puissance au sein de la production artistique, des créatrices, bénéficiant aujourd’hui d’une légitimité et d’une autorité importantes dans leurs domaines respectifs, occupent le devant de la scène en explorant le filon intimiste, souvent avec une audace et une crudité que leur envient leurs alter ego masculins. Dans la littérature contemporaine, les écrivaines sont en effet de plus en plus nombreuses à décrire l’expérience (objective ou subjective) de l’intime, donnant une place prépondérante aux descriptions d’une sexualité active (Anna Rozen, Catherine Cusset, Catherine Millet, Christine Angot, Anne F. Garréta, jusqu’aux fameux Monologues du vagin d’Eve Ensler ou aux œuvres d’Elfriede Jelinek). Dans d’autres domaines de la création, citons la photographe Nan Goldin, l’artiste Sophie Calle, et les cinéastes Catherine Breillat et Naomi Kawase, qui puisent volontiers dans les détails les plus intimes de leurs vies (sexuelles) respectives, la matière première de leur travail.

Le discours critique (littéraire ou artistique) porté par les femmes s’est également ouvert à cette perspective; ainsi, par exemple, ce sont des théoriciennes du cinéma qui ont orienté une partie de la recherche sur les genres vers le cinéma pornographique (Linda Williams) ou qui se sont investies dans une pratique subjective de la théorie mêlant sensations et sexualité (Vivian Sobchack). Dans le domaine littéraire, l’hybridation des discours – critique, théorique et intime – est aussi de mise (chez une Nancy Huston, par exemple), provoquant un réaménagement considérable au sein des genres, et du genre.

Lors de ces deux journées, il s’agira de s’interroger à la fois sur

  • Le contenu, les pratiques sexuelles que couvre cette idée de l’intime mais aussi l’évolution de ce qui est proposé dans les œuvres, du 19ème siècle à aujourd’hui
  • Les différentes modalités discursives qui véhiculent ces visions de l’intime (des journaux écrits et correspondances, réels ou fictifs, des films documentaires, de création ou de fiction) au niveau des discours spécifiques ou dans la perspective d’une étude comparée de pratiques (puisque certaines personnalités travaillent sur l’articulation de deux formes de discours différents) ;
  • Les raisons de l’émergence contemporaine d’un tel phénomène
  • La spécificité d’un discours ‘féminin’ par rapport à cette problématique.
Nous tenons à souligner que ces deux journées de colloque s’inscrivent clairement dans une perspective d’étude de genre.

Les propositions de communication doivent comprendre un abstract de 2000 signes maximum, un bref cv (5 lignes maximum) ainsi qu’une description des axes de recherches et/ou d’enseignement.

Toutes les propositions de communication doivent être envoyées à Muriel Andrin (mandrin@ulb.ac.be) avant le 15 Septembre 2009.

Comité organisateur:

  • Muriel Andrin (Chargée de cours, ULB)
  • Laurence Brogniez (Professeure, ULB)
  • Stéphanie Loriaux (Professeure assistant, ULB)
  • Mireille Tabah (Professeure, ULB)

Lieux

  • Université Libre de Bruxelles
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • mardi 15 septembre 2009

Mots-clés

  • Sexualité, femmes, littérature, cinéma, histoire de l'art, représentations

Contacts

  • Muriel Andrin
    courriel : mandrin [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Muriel Andrin
    courriel : mandrin [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Pratiques de l'intime : écrire, filmer, commenter la sexualité au féminin », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 03 juillet 2009, http://calenda.org/197521