AccueilEstuaires, fleuves et cours d’eau. Représentations et pratiques

*  *  *

Publié le lundi 06 juillet 2009 par Delphine Cavallo

Résumé

Le colloque « Estuaires, fleuves et cours d’eau. Représentations et pratiques » est un événement pluridisciplinaire qui a pour vocation de donner la tribune à des chercheurs en géographie, sociologie, anthropologie, STAPS, sciences de l'information et de la communication ainsi qu'à des historiens.

Annonce

« Prendre sa source », « se jeter dans l’étendue infinie des eaux salines », « se soumettre au régime marin », « côtoyer le grouillement marécageux de la vie » sont parmi les métaphores communes et savantes qui caractérisent estuaires, fleuves et cours d’eau. Les verbes d’action (ruisseler déborder, engloutir, écouler, dériver…) témoignent de l’action de ces espaces sur les hommes. De l’écoulement du ruisseau au mouvement des flots se construisent des représentations spécifiques dont le sens évolue au fil de l’eau et du temps. Le marais, la mare, la flaque, le lac, le golfe, la lagune, le rivage, la rive, le bassin, le chenal, l’étiage sont autant d’expression témoins, d’indices qui disent la vie des hommes et des femmes au bord de l’eau, tout en formant des images communes ou expertes du milieu naturel. Bateliers, riverains, haleurs, mariniers, passeurs, pilotes, pêcheurs, chasseurs, éleveurs, agriculteurs, sportifs, croisiéristes, éclusiers, lamaneurs, roseliers, écologues…font et défont ces objets socio naturels, les bricolent en professions et divertissements, les esthétisent en paysages (par exemple la riviera), les gèrent en territoires, les surveillent en milieux sensibles (par exemple réserves naturelles).

A l’heure de la raréfaction des ressources en eau et du réchauffement climatique, de la mode des parcs écologiques estuariens, de la transformation des berges en éco quartiers et lieux récréatifs, il convient de s’interroger sur les significations et les formes - passées, actuelles, nouvelles et à venir – des estuaires fleuves et cours d’eau. Le questionnement – dans une perspective pluridisciplinaire et internationale – portera notamment sur cinq axes :

1° L’objet, le lieu, l’espace socio naturel : quelles sont les significations croisées des estuaires, des fleuves, des cours d’eau ? A quels objets et problématiques (savantes ou ordinaires) les associent-on ? Quels territoires recouvrent-ils et qu’en disent leurs gestionnaires ?

2° Les images et les supports servant à se représenter et à présenter les estuaires, fleuves et cours d’eau. Du bulletin météo, aux récits de navigation et de pêche, en passant par les topoguides, les SIG, les documentaires, les illustrations… quelles sont les techniques imagées permettant de communiquer autour de ces objets, quels sont leurs concepteurs, leurs messages et leurs destinataires ? Quelles communications institutionnelles (municipale, régionale, industrielle…) se trouvent mises en œuvre par différents type d’acteurs impliqués à titre divers par les cours d’eau ? A destination de quels publics et sous quelles formes ?

3° L’information portant sur les estuaires, fleuves et cours d’eau participe à construire des représentations sociales et culturelles en lien avec le(s) territoire(s). Des inondations aux aménagements liés à des activités de production ou de transport en passant par l’offre de loisirs, les cours d’eau sont des thèmes journalistiques et touristiques récurrents. Deux axes distincts sont à envisager : 1/ Comment les médias d’information (presse écrite, télévision, radio, Internet) traitent-ils, mettent-ils en récit (et en image) les cours d’eau ? ; 2/ Comment la communication émanant du secteur touristique les représente-t-elle ?

4° Transformations des expériences et des pratiques singulières que génèrent les estuaires, les fleuves et les cours d’eau. De l’eau nourricière permettant le développement économique à la société des loisirs, les réalités sont multiples. Comment les professionnels construisent-ils ces espaces ? Comment en vivent-ils ? Comment les sportifs, les usagers des loisirs, les habitants, les visiteurs utilisent-ils, chacun à leur manière, ces mêmes espaces ? Qu’en font-ils ? Qu’en attendent-ils et qu’en disent-ils ? De quelles appropriations et de quelles constructions les estuaires, les fleuves et les cours d’eau sont-ils le produit ?

5° Prospectives, aménagements et visions futures des estuaires, des fleuves et des cours d’eau. Les lits des fleuves, les îles et les bras morts, les deltas ont largement évolué au fil du temps. Qu’en est-il pour les visions et projets d’avenir ? L’orientation écologique (éco quartiers, réserves, parcs…), l’évolution économique (transports, énergies, ressources de l’eau), la quête d’un cadre de vie de qualité (paysages du bord de l’eau, loisirs nautiques, ambiance des berges) sont quelques-unes des pistes faisant l’objet d’espaces et de lieu nouveaux qu’il convient de discuter.

Date et lieu du colloque : Rouen, les 05 et 06 Mai 2010.

Les propositions de communication avec nom, fonction, titre, résumé de 3000 signes, 5 mots clés devront parvenir à fleuve-estuaire2010@univ-rouen.fr au plus tard le 15 novembre 2009.

Retour des expertises : janvier 2010.

Pour être autorisés à communiquer, les auteurs dont les communications ont été retenues produiront un texte de 15 000 signes pour le 15 mars 2010 (plaquette du colloque).

À l’issue du colloque, les organisateurs proposeront aux communicants de produire un texte de 20 000 signes visant à constituer deux numéros thématiques, dans des revues reconnues par la communauté scientifique. Cette seconde étape rassemblera d’une part les contributions traitant des questions d’information et de communication, d’autre part les contributions portant sur les expériences et les pratiques des fleuves, des estuaires et des cours d’eau. Cette étape du passage à la publication dépendra des expertises des revues sollicitées.

Comité d’organisation (par ordre alphabétique) :

Birot, Ludovic ; Bussi, Michel ; Derèze, Gérard ; Evrard, Barbara ; Féménias, Damien ; Pécout, Christophe ; Sirost, Olivier.

Comité scientifique :

  • Allain Sophie (INRA)
  • Birot Ludovic (ERSSS, Université de Lille 2)
  • Boet Philippe (CEMAGREF, Université de Bordeaux)
  • Boure Robert (LERASS EA 827, Université de Toulouse 3)
  • Bussi Michel (UMR CNRS 6228 IDEES, Université de Rouen)
  • Claeys Cécilia (DESMID, Université de la Méditerranée)
  • D’Almeida Nicole (CELSA, Université Paris-IV)
  • Dauvin Jean-Claude (UMR CNRS LOG 8187, Université de Lille 1)
  • Deldreve Valérie (CEMAGREF, Université de Bordeaux)
  • Derèze Gérard (ORM, Université Catholique de Louvain-la-neuve)
  • Féménias Damien (CETAPS, EA 3832, Université de Rouen)
  • Lévêque Christian (IRD)
  • Lochard Guy (CNRS LCP, Université Paris X Nanterre)
  • Sirost Olivier (CEAQ, EA 1511, Université de la Méditerranée)
  • Wille Fabien (ERSSS, Université Lille 2)

Lieux

  • Maison de l'université de Rouen (Campus Mont Saint Aignan)
    Rouen, France

Dates

  • dimanche 15 novembre 2009

Mots-clés

  • fleuve, estuaire, cours d'eau, eau, environnement, représentation, pratique, espace, territoire, transformation

Contacts

  • BIROT Ludovic & FEMENIAS Damien ~
    courriel : fleuve-estuaire2010 [at] univ-rouen [dot] fr

Source de l'information

  • Ludovic BIROT
    courriel : ludovic [dot] birot [at] univ-lille2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Estuaires, fleuves et cours d’eau. Représentations et pratiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 06 juillet 2009, http://calenda.org/197524