AccueilRecompositions étatiques contemporaines et subjectivité de la ville dans la globalisation

*  *  *

Publié le mercredi 08 juillet 2009

Résumé

Colloque international sur la subjectivité politique et les nouveaux dispositifs étatiques dans les métropoles, organisé par l'Observatoire franco-brésilien des villes de périphéries (Université de Paris 8, Université luthérienne du Brésil, Forum des autorités locales de Périphérie). Confrontation d'enquêtes multi-situées et ouverture de nouveaux terrains

Annonce

L’identification de la ville à la fois comme instance étatique (articulée à d’autres) et comme terrain de construction d’identités est un enjeu crucial dans la métropolisation et la globalisation.

Il s’agit d’interroger la ville comme lieu de la recomposition contemporaine de l’Etat non seulement à partir des recompositions et expérimentations purement institutionnelles (comme l’intercommunalité ou les nouvelles procédures démocratiques) mais à partir de la constitution possible, éventuelle, d’un « Nous » urbain.

La généralisation des politiques urbaines sécuritaires, l’accentuation des ségrégations conflictuelles, comme la multiplication contemporaine des émeutes, signalent, s’il en était besoin, la difficulté d’émergence de ce « nous ».

C’est la fin des subjectivités sociales collectives (la classe) et l’émergence de nouvelles subjectivités urbaines qui a pour une grande part généré la recherche de nouveaux modes de « gouvernance » et de nouveaux dispositifs démocratiques « participatifs » dans des contextes nationaux et locaux singuliers et contrastés.

Or il apparaît que ce « nous » urbain n’est ni inscrit dans le territoire institutionnel, ni inscrit dans des lieux extérieurs à l’espace urbain (le travail). Il peut aussi bien être un possible collectif (le droit de tous les habitants) que l’initiateur de frontières parfois meurtrières.

C’est à l’identification et à la nomination de ces nouvelles subjectivités urbaines, qui se situent en vis-à-vis des recompositions étatiques dont la ville est le lieu institutionnel et subjectif, que s’attachera le colloque à partir de  recherches ancrées dans des terrains urbains, nationaux et continentaux divers.

Coordination

Alain Bertho, professeur d'anthropologie, Université de Paris 8
Sylvain Lazarus, professeur d'anthropologie, Université de Paris 8
Katia Pozzer, Directrice du département d'Histoire, ULBRA (Canoas-RGS-Bazil)
Anna Simao, Directrice du département de Sciences politiques, ULBRA (Canoas-RGS-Bazil)
José Damico, Sciences de l'éducation, ULBRA (Canoas-RGS-Bazil)

Propositions d'intervention

Les propositions (3000 signes) doivent parvenir avant le 15 octobre à bertho.alain@wanadoo.fr

Lieux

  • Université de Paris 8
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • jeudi 15 octobre 2009

Mots-clés

  • métropoles, globalisation, mondialisation, ville, banlieue, périphéries, politique, jeunesse

Contacts

  • Alain Bertho
    courriel : bertho [dot] alain [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Alain Bertho
    courriel : bertho [dot] alain [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Recompositions étatiques contemporaines et subjectivité de la ville dans la globalisation », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 08 juillet 2009, http://calenda.org/197531