AccueilRencontre avec Keith Dixon

*  *  *

Publié le samedi 22 mai 2004 par Pierre Mercklé

Résumé

Bordeaux, lundi 24 mai 2004, 18h

Annonce

Retrouvez Keith Dixon à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage La Mule de Troie, Blair, l’Europe et le nouvel ordre américain (Ed. du Croquant), cette rencontre, en collaboration avec la revue Le Passant Ordinaire, sera animée par Frédéric Neyrat.

Il y a une cinquantaine d’années, Charles de Gaulle a choisi l’image du cheval de Troie pour décrire le rôle que joueraient les Britanniques au sein du Marché commun européen, au cas où ils y adhéreraient, en tant que fidèles défenseurs des intérêts américains. Aujourd’hui, au vu du comportement du gouvernement de Blair pendant la deuxième guerre du Golfe, on est plutôt tenté d’évoquer le travail de la mule - porteuse docile et inépuisable - que celui, plus subtil, du cheval en bois qui a trompé la vigilance des Troyens.

Keith Dixon nous propose d’analyser la stratégie internationale déployée par le pouvoir blairiste depuis la victoire des néo-travaillistes aux élections législatives au Royaumes-Uni, en 1997. Partant d’une analyse qui postule que le néo-travaillisme développe une politique néo-libérale "de deuxième génération" visant à consolider les acquis de la révolution thatchérienne, tout en infléchissant certains aspects de la politique des prédécesseurs conservateurs, l’accent est mis sur les tentatives du gouvernement britannique et de la direction du New Labour d’exporter le modèle anglo-américain sur le reste du continent européen. Il s’agit donc non seulement de tracer l’évolution de la politique étrangère du gouvernement néo-travailliste - le resserrement des liens avec les États-Unis et la recherche d’alliés fiables au sein de l’Union européenne - mais aussi de mettre en évidence l’ensemble des liens, politiques et intellectuels, que l’équipe de Blair a pu forger avec les dirigeants américains, ainsi qu’au sein de l’Europe et en particulier en France.

Keith Dixon est professeur de civilisation britannique à l’université Lumière-Lyon 2. Il travaille depuis une trentaine d’années sur divers aspects de la culture et de la politique britanniques contemporaines. Il est également membre du collectif Raisons d’Agir. Ses travaux actuels portent sur l’histoire du néo-libéralisme en Grande-Bretagne, et plus particulièrement sur le rôle joué par les think tanks britanniques et internationaux dans la préparation intellectuelle et politique de la révolution thatchérienne, ainsi que sur la filiation entre le thatchérisme et le néo-travaillisme blairiste. Il est l’auteur de : Les Evangélistes du marché. Les intellectuels britanniques et le néo-libéralisme (Raisons d’Agir, 1998) ; Un digne héritier. Blair et le thatchérisme (Raisons d’Agir, 2000) et a dirigé l’ouvrage collectif L’Autonomie Écossaise. Essais critiques sur une nation britannique (ELLUG, 2001). Il dirige, par ailleurs, la très belle collection de littérature "Bibliothèque écossaise" aux éditions Métailié.

Frédéric Neyrat, Maître de Conférences en Sociologie à l’Université de Limoges et membre de la rédaction de la revue Le Passant Ordinaire. Il est, entre autre, coauteur de Universitas calamitatum. Le livre noir des réformes universitaires (Ed. du Croquant, 2003).

Entrée libre et gratuite. Salons de la librairie Mollat 11, rue Vital-Carles à Bordeaux

Lieux

  • Librairie Mollat 11, rue Vital-Carles
    Bordeaux, France

Dates

  • lundi 24 mai 2004

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rencontre avec Keith Dixon », Informations diverses, Calenda, Publié le samedi 22 mai 2004, http://calenda.org/197612