AccueilVille visible, ville invisible

*  *  *

Publié le mardi 20 juillet 2004 par Pierre Mercklé

Résumé

Colloque organisé par l'Unité Mixte de Recherche CNRS 7136 « Architecture Urbanisme Sociétés » et l'École Doctorale « Ville et Environnement ». Vitrine internationale de la jeune recherche en urbanisme et en architecture, 3Vi est un colloque scientifique pluridisciplinaire qui vise à assurer la promotion des travaux récents ou en cours des doctorants et des jeunes chercheurs rattachés aux laboratoires travaillant sur la ville et ses territoires. Appel à communications, Marne-la-Vallée, ENPC, vendredi 22 octobre 2004

Annonce

Pour comprendre comment la ville se construit et se produit, il semble intéressant de s’interroger sur les relations existantes, ou supposées, entre la ville visible (celle que l’on peut analyser en se rendant sur le terrain) et la ville invisible (celle des acteurs).

Aujourd’hui, l’étude du rôle des acteurs dans la production de la ville est de plus en plus fondamentale pour comprendre l’évolution d’un fait urbain. Loin d’être l’œuvre d’un urbaniste démiurge imposant “son” œuvre, la ville est façonnée par une multitude de projets avancés par des élus, des habitants, des techniciens, des passants... Elle évolue, poussée par des nécessités, portée par des choix et orientée par des controverses qui mobilisent des desseins contradictoires.

Mais dans quelle mesure, modèles, références, cultures, mémoires, publicités, images, ambiances... participent-ils à cette construction de la ville visible ? Quelles sont les méthodes d’évaluation permettant de les mettre en évidence ? Dans quelle mesure la construction de l’évaluation elle-même influe-t-elle sur les résultats ? C’est dans un aller-retour permanent entre acteurs et formes urbaines ou architecturales, que nous tenterons de mieux percevoir ce qui se voit et ce qui ne se voit pas, ce qui existe (ou devrait exister) et ce qui est (ou semble) “absent”.

C’est ce jeu entre la ville visible et celle invisible des pratiques et des désirs, celui entre l’espace physique et l’espace social, économique, historique, artistique... qui motive cet appel à communication. Il y a ici l’idée que nous ne serions pas dans une simple opposition, confirmation ou complémentarité entre ces différents espaces, mais que chacun s’ajuste, reconfigure et travaille les autres. C’est sur ces relations complexes que nous souhaitons avancer. Les disciplines attachées à l’urbain ont en effet tout à apprendre de ces regards croisés.

Les doctorants et les jeunes chercheurs ayant soutenu leur thèse depuis moins de deux ans, sont priés d'envoyer leurs propositions d'une vingtaine de lignes avant 30 juillet 2004 à l'adresse suivante : [france.poulain@libertysurf.fr->france.poulain@libertysurf.fr]. Elles feront l'objet d'une sélection par le comité scientifique au cours du mois de septembre. Les jeunes chercheurs sélectionnés seront alors priés de fournir un résumé de 15 000 à 30000 signes de leur intervention avant le 15 octobre 2004. Ces contributions feront l'objet d'une diffusion (actes).

Catégories

Lieux

  • Marne-la-Vallée (77)
    Champs-sur-Marne, France

Dates

  • vendredi 30 juillet 2004

Mots-clés

  • ville

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ville visible, ville invisible », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 20 juillet 2004, http://calenda.org/197621