AccueilGenre et génération

*  *  *

Publié le jeudi 16 septembre 2004 par Pierre Mercklé

Résumé

Les recherches proposées en réponse à la consultation de recherche « apprentissages, transmission et créativité de et dans la ville » (Juillet 2000) ont fait une large place à la question des jeunes considérés comme une catégorie d’acteurs spécifiques de la ville à travers l’analyse de leurs pratiques culturelles ou artistiques, leurs usages de l’espace public. En revanche, il nous est apparu que les rapports entre les générations, susceptibles d’éclairer les processus de transmission, d’apprentissage et de créativité, ont été peu abordés dans les travaux de recherche et plus singulièrement la question des rapports de genre. Séminaire, INJEP, Marly-le-Roi, jeudi 30 septembre 2004

Annonce

Les recherches proposées en réponse à la consultation de recherche « apprentissages, transmission et créativité de et dans la ville » (Juillet 2000) ont fait une large place à la question des jeunes considérés comme une catégorie d’acteurs spécifiques de la ville à travers l’analyse de leurs pratiques culturelles ou artistiques, leurs usages de l’espace public. En revanche, il nous est apparu que les rapports entre les générations, susceptibles d’éclairer les processus de transmission, d’apprentissage et de créativité, ont été peu abordés dans les travaux de recherche et plus singulièrement la question des rapports de genre.

Comment se construisent aujourd’hui les rapports sociaux de sexe et de génération dans la ville ? Comment les usages des espaces, ceux de la ville et des quartiers, de leurs institutions, révèlent des conflits, ou au contraire des réaménagements inter-générationnels des pratiques sexuées, des rôles et espaces sociaux assignés aux unes et aux autres ? On peut faire en effet l’hypothèse que la ville fait apparaître ou génère des évolutions et des transformations des identités de genre, des représentations et des pratiques relatives à la division des rôles sexués. Il a donc semblé important d’approfondir une thématique dans cette direction. Un atelier « genre et génération » s’est mis en place pour esquisser des pistes de réflexion dans le cadre du programme interministériel.

Le séminaire « dynamique générationnelle et rapports sociaux de sexe » devrait permettre d’aller plus loin à ceux et à celles qui, au sein du programme, ou en dehors, ont souhaité participer à la réflexion ébauchée dans l’atelier « genre et génération ». Il a pour objectif de construire les bases d’un travail commun et d’engager la préparation de « journées de rencontres thématiques », ouvertes à des chercheurs mais aussi à des décideurs et des fonctionnaires des services extérieurs . La démarche adoptée vise à prendre une distance nécessaire vis à vis du cadre imposé par l’évènementiel et les catégories d’interprétation et de perception imposées par les discours médiatiques et politiques sans méconnaître les difficultés auxquelles ils renvoient .

La thématique de cette première rencontre portera sur les rapports de genre dans les quartiers populaires urbains analysés dans une perspective inter et intra-générationnelle ,nous interrogerons aussi le rôle et le poids des politiques publiques de jeunesse sur la socialisation sexuée (les valeurs ainsi transmises, les modèles de comportements...), sur les rapports hommes/femmes, filles/garçons, en particulier quand elles induisent la mixité ou l’homosociabilité. Si dans cette première journée de séminaire nous proposons de travailler sur les groupes sociaux populaires cette perspective n’a rien de restrictif. Mais en raison des travaux scientifiques dont nous disposons nous pouvons faire l’hypothèse que l’organisation et le poids du travail ont été centraux dans la constitution de la société industrielle urbaine et que les effets des évolutions du travail et de son organisation touchent d ‘abord les groupes sociaux populaires et en particulier les jeunes entraînant des bouleversements importants dans l’ensemble de leurs rapports sociaux et notamment dans les rapports de genre .

Nous poserons donc la question des rapports hommes/femmes intra et intergénérationnels à travers l’observation de leurs espaces de vie, de leurs espaces de socialisation , d’affiliation ou de désaffiliation, et dans leurs usages (croisés ou exclusifs) de la ville et du quartier de résidence.

Nous proposons de réfléchir à partir de 4 axes de questionnement qui s’articulent :

La notion de « genre » : Où en sont les réflexions sur les rapports de « genre » ? Quelles sont les avancées et les limites des cadres de référence proposées dans l’ensemble des travaux autour du « genre » ? Il nous faut ouvrir le débat sur ce qui constitue la variable « genre », sur ce qui construit les rapports sociaux de sexe.

La référence aux « générations » : Quel peut être l’apport d’une sociologie des générations pour mieux observer et comprendre les processus complexes de changement social et notamment dans les rapports sociaux de sexe ? A quelles conditions et dans quelles limites une sociologie des générations peut elle éclairer les évolutions dans ce domaine ? Qu’est-ce qui se transforme ? quelles valeurs, quelles visions du monde sont en jeu se confrontent, s’hybrident dans la dynamique intergénérationnelle ?

La dynamique intergénérationnelle des rapports sociaux de sexe en lien avec les transformations structurelles du monde social : nous prendrons appui sur des recherches empiriques sur les ré-aménagements des rapports sociaux de sexe dans des milieux précis pour nous interroger sur l’articulation entre transformations des rapports sociaux de sexe et transformations structurelles du monde social et plus particulièrement des groupes sociaux populaires.

la domination masculine Nous interrogerons cette question en articulant les dimensions structurelles (transformations des mondes économiques, politiques institutionnels , la structure des groupes sociaux etc.. ; ) avec l’analyse des rapports intra et intergénérationnels où s’inscrivent les relations entre hommes et femmes.

Sylvia Faure (Université de Lyon, Groupe de Recherche sur la socialisation)

Chantal de Linares (Institut National de la Jeunesse et de l’Education populaire , Unité de la Recherche, des Etudes et de la Formation)

Programme

Matinée

  • 09h : Accueil et ouverture du séminaire. Jean-Claude Richez, responsable de l’Unité des Etudes, de la Recherche et de la Formation à l’INJEP
  • 9h15 : Introduction au séminaire. André Bruston, président du programme interministériel de recherches : « Apprentissages, transmission et créativité de la ville et dans la ville ». André Bruston présentera les enjeux scientifiques et politiques du séminaire
  • 9h45 : Historique et significations de la notion de « genre ». Eric Fassin , Département des sciences sociales , ENS ». Cette intervention devrait permettre de réfléchir à la notion de « gender » aux Etas-Unis, son évolution, ses usages, les débats autour de ce concept dans les sciences sociales et les articulations possibles avec cette questions telle qu’elle se pose au sein de l’espace public.
  • 11h30 : La complexité des relations intergénérationnelles dans les familles des cités : la diagonale des générations. Catherine Delcroix, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines , laboratoire Printemps. Catherine Delcroix étudie la différence des stratégies éducatives des parents d’origine immigrée envers leur garçons et leurs filles Elle a travaillé sur la question des générations et des rapports entre générations dans les familles populaires originaires du Maghreb. Son analyse repose sur une approche de la dynamique des générations en y intégrant les rapports de genre

Après-midi

  • 14h30 : La recomposition des rapports de genre, au travail, à l’usine. » Henri Eckert, Cereq, Marseille. Henri Eckert présentera ses travaux sur les relations hommes/femmes dans le cadre du travail à l’usine, et interrogera le difficile « accommodement des sexes » ainsi que les formes renouvelées de la domination masculine observées dans une situation de transgression, par des femmes, de territoires sociaux (ici des postes de travail) constitués jusqu’alors comme essentiellement « masculins » .
  • 16h15 : « Garçons et filles dans les quartiers populaires urbains ». Sylvia Faure , Université de Lyon2, Groupe de recherche sur la socialisation. Dans cette intervention, Sylvia Faure proposera d’exposer ses axes de recherche en cours sur les reconfigurations des dispositions et les rapports sociaux de sexe dans les quartiers populaires urbains. Ces axes ont été élaborés à partir des résultats principaux de la recherche menée avec Marie-Carmen Garcia sur la danse hip-hop en 2003.
  • 17h30 : Eléments de synthèse de la journée. Bernard Bier, INJEP, UREF.
  • 18h : Clôture du séminaire

Inscription

Le nombre de personnes à ce séminaire est limité à 35 personnes. Il est réservé en priorité aux membres du programme interministériel de recherche « Culture, Ville et dynamiques sociales » chercheurs et correspondants , experts, il est ouvert aux autres chercheurs et membres d’administrations intéressés . Les inscriptions seront prises par ordre d’arrivée.

Pour faciliter l’organisation de ce séminaire merci de remplir la fiche ci-dessous et la renvoyer si possible avant le lundi 20 Septembre à :

Chantal de Linares - UREF - INJEP 11 rue Paul Leplat 78160 Marly-le-Roi. Ou delinares@injep.fr

  • Nom
  • Prénom
  • Organisme
  • Adresse
  • Tel.
  • Fax
  • Mèl

Je participerai le jeudi 30 septembre au séminaire « Genre et Générations »

OUI / NON

Une possibilité de logement sur place la veille est envisageable pour 10 personnes (par ordre d’inscriptions)

je souhaite arriver la veille : OUI / NON

je prendrai le repas du soir : OUI / NON

L’hébergement la veille et l’ensemble des repas sont pris en charge par l’INJEP, les déplacements restent à la charge des participants.

Renseignements auprès de Chantal de Linares : 01 39 17 25 97 ou delinares@injep.fr

Vous recevrez confirmation de votre inscription par courriel ou par fax

INJEP - 11 rue Paul Leplat, Marly-le-Roi. 78160 . Tel. 01 39 17 27 27. Pour vous rendre à l’INJEP : Vous pouvez cliquer sur le lien : http://www.injep.fr/hebe/accu/ACC-localisation.html

Lieux

  • 11 rue Paul Leplat
    Marly-le-Roi, France

Dates

  • jeudi 30 septembre 2004

Mots-clés

  • genre

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genre et génération », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 16 septembre 2004, http://calenda.org/197632