AccueilPost-doc en sociologie (INRA)

*  *  *

Publié le mercredi 24 novembre 2004 par Pierre Mercklé

Résumé

L'INRA recrute un post-doctorant en sociologie, pour une durée de 18 mois à compter du 1er mars, 1er avril ou 1er mai 2005.

Annonce

Titre du projet

Perception des enjeux sanitaires de l’alimentation : une application au cas des femmes enceintes et des mères de jeunes enfants

Disciplines scientifiques

  • SOCIOLOGIE
  • ANTHROPOLOGIE
  • ETHNOLOGIE

Présentation du projet (contexte, objectifs, méthodologies à mettre en œuvre)

L’INRA a mis en place un dispositif de financement de recherches pluridisciplinaires portant sur l’alimentation, dont un volet est le Programme de Recherche en Nutrition Humaine. Dans ce cadre du se développe un projet de mise en place d’un “Observatoire des Préférences”, qui a pour objet de développer une meilleure connaissance des mécanismes déterminant le développement des préférences et des aversions alimentaires chez le jeune enfant. Il offrira en outre la possibilité de mieux identifier les facteurs influençant la variabilité des choix alimentaires, et contribuera ainsi à la prévention des troubles du comportement alimentaire. Ce projet fédère différentes équipes de chercheurs sur Dijon (INRA UMR Arômes, CESG-CNRS, faculté de Médecine) et Ivry sur Seine (INRA CORELA) spécialisées notamment dans l’étude des comportements et des choix alimentaires, dans l’objectif de favoriser les collaborations entre les Sciences Sensorielles et les Sciences Sociales.

Le présent profil de post-doc vise à renforcer le volet sociologique du projet en s’interrogeant sur la perception qu’ont les mères des enjeux sensoriels de l’alimentation pendant la gestation et la prime enfance. Les différentes sources écrites consultables pendant la grossesse et la petite enfance (livres, magazines, dépliants...) ainsi que les conseils oraux auxquels sont exposées les (futures) mères véhiculent plus ou moins d’information sur ce thème : l’alimentation de la femme enceinte pourrait modifier le goût du liquide amniotique et familiariser le fœtus à une diversité de flaveurs ; un processus similaire interviendrait au cours de l’allaitement par une variation du goût du lait maternel ; lors de la diversification alimentaire, l’exposition des enfants à une palette de flaveurs élargie favoriserait leur éveil sensoriel. Ces discours véhiculent parfois une information nutritionnelle visant à garantir le bon équilibre alimentaire de la femme enceinte et le bon développement de son enfant. Dans certains cas, ils transmettent également des enjeux sanitaires : la grossesse est l’une des périodes où l’alimentation est fortement surveillée en raison de la prévention de certaines maladies (principalement la listériose et la toxoplasmose). D’autres mesures préventives concernent la consommation de tabac et d’alcool.

Une première question de recherche concerne la diversité des connaissances acquises par les mères sur ces thématiques (nutritionnelle, éducative, sanitaire) et l’identification des sources de ces informations. D’où proviennent les informations reçues par les femmes ? Sont-elles reçues passivement ou proviennent-elles d’une démarche active de recherche d’information ? Toutes les (futures) mères ont-elles accès aux mêmes sources ? La seconde question de recherche concerne la sensibilité des mères à ces enjeux et l’impact de leurs connaissances et du discours préventif qui leur est tenu (de façon plus ou moins intense selon le suivi de leur grossesse) sur leur propre alimentation pendant la grossesse et éventuellement l’allaitement. S’ensuit-il une modification définitive de leurs pratiques alimentaires dans le sens d’un plus grand souci des conséquences sanitaires ou s’agit-il simplement d’une éviction temporaire (plus ou moins strictement respectée) de certains aliments (fromages au lait cru, etc.) ou de certains modes de préparation ou de présentation (charcuterie à la coupe, viandes crues ou saignantes, etc.) ? On relève également certaines contradictions entre un objectif sensoriel (varier les goûts au cours de la diversification alimentaire) et un enjeu sanitaire (prévenir les allergies alimentaires). On pourra s’interroger sur la hiérarchie établie par les femmes entre ces différents objectifs.

Afin de répondre à cet ensemble de questions et de déterminer l’influence des facteurs sociodémographiques sur la variabilité des comportements en la matière, on procèdera à une enquête par entretiens, éventuellement complétés par des observations dans des centres de suivi médical. Dans la mesure où le projet est adossé à la mise en place de l’Observatoire de Préférences, le terrain se déroulera à Dijon, mais l’encadrement et le travail d’analyse se dérouleront à Ivry. Les entretiens porteront sur les déterminants de l’alimentation de la femme en fin de grossesse puis pendant les premiers mois de vie de son enfant (par des entretiens répétés à quelques mois d’intervalle) : une modification des choix alimentaires pendant la grossesse est-elle observée chez certaines femmes, et si oui pourquoi ? On aura le souci de ne pas isoler le risque alimentaire d’autres types de risques au cours de la grossesse (notamment d’accouchement avant terme) et de restituer l’ensemble des mesures de prévention prises ou non par la femme, en incluant d’éventuelles interactions avec son environnement familial et professionnel.

Conditions pour candidater

  • Aucune condition de nationalité,
  • Etre docteur au moment du recrutement (doctorat français, PhD ou doctorat étranger de niveau équivalent),
  • Ne pas avoir exercé antérieurement une activité de recherche au sein du centre INRA d’accueil envisagé,
  • Etre âgé de moins de 40 ans au jour du recrutement,
  • Etre disponible pour un recrutement au 1er mars, 1er avril ou 1er mai 2005,
  • Etablir un dossier de candidature

Poser sa candidature

1ère étape : contacter les unités de recherche proposant les projets

La responsable scientifique du projet est : Séverine GOJARD ( gojard@ivry.inra.fr ) La contacter pour tout renseignement et/ou pour avoir le dossier de candidature.

2ème étape : renseigner le dossier de candidature

Le dossier de candidature comporte les rubriques suivantes :

  • Une déclaration de candidature ;
  • Une fiche de renseignements administratifs ;
  • Un curriculum (1 page) conçu de façon complémentaire à la fiche de renseignements administratifs ;
  • Un résumé des activités scientifiques antérieures et actuelles (2 pages) ;
  • Une liste des travaux publiés ;
  • Le projet scientifique, en cohérence avec le sujet ci-dessus (3 pages) ; 
  • Une lettre de motivation mettant le projet post-doctoral en perspective avec le projet professionnel ultérieur (2 pages).

Les candidatures doivent être déposées avant le 31 janvier 2005, mais les éventuels candidats sont invités à se manifester dès que possible.

Les informations seront bientot disponibles sur le site de l'INRA

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • lundi 31 janvier 2005

Mots-clés

  • alimentation, santé

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Post-doc en sociologie (INRA) », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mercredi 24 novembre 2004, http://calenda.org/197670