AccueilEthnographie et statistiques

*  *  *

Publié le lundi 31 janvier 2005 par Pierre Mercklé

Résumé

Rencontre, Dijon, université de Bourgogne, mercredi 2 février 2005, 14h-18h.

Annonce

Dans le cadre de son séminaire intitulé « les Sciences sociales en pratique », la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon organise une rencontre sur le thème « Ethnographie et statistiques » qui se tiendra le mercredi 2 février 2005, de 14h00 à 18h00 en salle R10 (Pôle d’économie et gestion - Université de Bourgogne). Le programme de cette rencontre, coordonnée par Nicolas Renahy, sera le suivant :

Ethnographie et statistiques (Séance coordonnée par N. Renahy)

Intervenants

Sibylle Gollac (Laboratoire de Sciences sociales, ENS/EHESS) :

Monographies de famille et enquêtes statistiques : peut-on combiner ethnographie et données quantitatives ? Il s’agira au cours de cette présentation de donner un exemple des difficultés que l’on rencontre lorsqu’on s’appuie sur un travail ethnographique pour aborder l’analyse de données quantitatives préexistantes. L’exposé reposera sur un travail de thèse en cours portant sur la façon dont des logiques familiales collectives peuvent influer sur les décisions prises par les particuliers en matière d’immobilier dans la France contemporaine.

Nicolas Renahy (INRA-CESAER) :

Du biographique à l’élaboration statistique et retour. A propos d’une recherche monographique sur le capital d’autochtonie en milieu ouvrier. L’exposé visera à rendre compte du cheminement d’une recherche sur l’autochtonie ouvrière. Dans le cadre d’une monographie de village industriel, trois types de traitements de données relatives aux mouvements de population et à l’appartenance locale se sont succédés : monographies de familles ; statistiques (à l’échelle communale) sur les sédentarités et migrations de deux générations ; entretiens biographiques. Le va-et-vient entre ethnographie et statistique permet de cerner au plus juste les spécificités de la population enquêtée, et d’éclairer les apports et limites de chaque méthode. Indications bibliographiques

  • S. Gollac, 2003, « Maisonnée et cause commune : une prise en charge familiale », in F. Weber, S. Gojard et A. Gramain (dir.), Charges de famille. Dépendance et parenté dans la France contemporaine, La Découverte.
  •  A. Gotman et A. Masson, 1991, « L’un transmet, l’autre hérite... », Economie et Prévision, « Héritage », n° 100-101, pp.207-229.
  • A. Gramain, F. Weber, « Ethnographie et économétrie. Pour une coopération empirique », Genèses, 44 : 127-144.
  • J.-C. Passeron, 1990 - « Biographies, flux, itinéraires, trajectoires », Revue Française de Sociologie, XXXI-1 : pp. 3-22. 
  • N. Renahy, C. Détang-Dessendre, S. Gojard, 2003, « Deux âges d’émigration ouvrière. Migration et sédentarité dans un village industriel », Population, 6 : 707-738.

Lieux

  • Dijon (21000)
    Dijon, France

Dates

  • mercredi 02 février 2005

Mots-clés

  • méthodes

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ethnographie et statistiques », Informations diverses, Calenda, Publié le lundi 31 janvier 2005, http://calenda.org/197717