AccueilProfessions et engagement public

*  *  *

Publié le vendredi 28 octobre 2005 par Pierre Mercklé

Résumé

Séminaire, Paris, EHESS, 1er et 3ème jeudis du mois, à partir du 3 novembre 2005, 17h-19h

Annonce

Ce séminaire se propose d’étudier les formes d’engagement public de groupes professionnels, segments de groupes professionnels ou personnalités emblématiques de ces groupes, ainsi que les conséquences de ces engagements sur l’histoire des professions et plus précisément sur leurs évolutions culturelles : doctrines, langage, savoirs, normes de la bonne pratique, etc. Cet enseignement accordera une large place à des approches de sociologie historique, à travers des exemples divers, en termes de professions comme de périodes.

Nous nous proposons à la fois de réinscrire les professions dans une histoire culturelle et politique de la France contemporaine, et d’apporter un éclairage nouveau à la déjà riche tradition de la sociologie historique des professions, centrée sur le groupe professionnel constitué comme une entité structurée définie avant tout par l’élaboration de ses frontières ou la construction de sa fonction entre l’État et le marché. En choisissant notamment d’étudier des moments de crise et de tensions, moins propices à des visions unifiées, il s’agit de montrer la diversité des articulations possibles entre les prises de position des professionnels, isolés, constitués en groupe, s’exprimant éventuellement par l’intermédiaire de leurs institutions, dans des débats politiques ou sur des questions sociales, et les évolutions de ces professions.

La prise en compte des engagements publics - au-delà du seul moment de genèse de la profession - oblige à regarder d’autres aspects et d’autres moments de la vie professionnelle que ceux qui ont jusqu’à présent retenu l’attention des sociologues des professions, et notamment les moments de réflexivité, c’est-à-dire ceux où se constitue sur une base professionnelle un acteur collectif qui entend peser tant sur son propre devenir, que sur des évolutions sociétales qui dépassent le cadre de ses intérêts économiques.

Nous porterons également attention à la manière dont les sciences sociales ont pu, à travers des figures d’intellectuels comme celles de P. Bourdieu ou M. Foucault, contribuer à nourrir, légitimer, appuyer des formes de remise en cause des professions étudiées.

Ce séminaire est ouvert à tous, en particulier aux sociologues, historiens et politistes dont les sujets croisent les nôtres. N’hésitez pas à faire circuler l’information et à nous contacter avant le début du séminaire pour nous faire part de vos sujets, questions, centres d’intérêt.

Contacts :
Liora Israël, Mapitre de conférence à l'EHESS
[Liora.Israel@ehess.fr->Liora.Israel@ehess.fr],
Florent Champy, Chargé de recherche au CNRS, [champy@ehess.fr->champy@ehess.fr], 01 53 63 51 33.

«Professions et engagement public»
les 1ers et 3es jeudis du mois, à partir du 3 novembre, de 17h à 19h en salle 1, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 03 novembre 2005

Mots-clés

  • professions

Source de l'information

  • Liens socio
    courriel : Pierre [dot] Merckle [at] ens-lsh [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Professions et engagement public », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 28 octobre 2005, http://calenda.org/197819